1,2,3, nous irons au bois. (Ou pas)

Par -

Allons-nous continuer encore longtemps à chanter et à apprendre n’importe quoi à nos enfants sous l’unique prétexte que nos propres parents l’ont fait avant nous ?

Ah non, mais là, je suis énervé hein ...(grrrrrr)

Hier, ma fille est rentrée de l’école en me chantant :

 




Cette petite comptine, je l’ai moi-même chantée de nombreuses fois quand j’étais môme mais je n’avais encore jamais pris conscience de ses erreurs.

Bon, avec la première phrase  « 1,2,3, nous irons au bois », tout va bien. Cette entrée en matière nous explique clairement que la comptine sera basée sur un jeu de rimes entre le dernier chiffre d’une série et un mot qui doit rester cohérent avec le thème de l’histoire.

« 4,5,6, cueillir des cerises »

Alors là, rien ne va plus ... Depuis quand le chiffre 6 rime avec cerises ? Le mot six (prononcez « Cisse ») rime avec saucisse, pastis, anis ... mais il ne rime pas avec cerises ! NON MONSIEUR !

Alors ok, je veux bien admettre que « 4,5,6, cueillir des saucisses » ça puisse paraitre bizarre et que le texte fût refusé lorsque l’auteur le présenta au « Comité de Censure des Comptines pour Enfants » mais bon ... ce n’est pas une raison pour induire en erreur des générations de mômes.

« 7,8,9, dans un panier neuf ». Attention, grosse recherche dans les rimes. Neuf rime avec Neuf. Ooooh, bravo !  Là, au moins, les enfants ne peuvent pas se tromper.

« 10,11,12, elles seront toutes rouges » AH NON ! A moins d’avoir un gros cheveu sur la langue, le mot « rouge » ne se dit pas « rouZe ». Et le chiffre 12 ne se prononce pas « douGe » non plus.

Bref ... quand je vous disais que cette comptine n’était pas fiable ...

Et mais attendez ... si ça s’trouve c’est un coup des orthophonistes pour que les enfants prennent de mauvaises habitudes dès leur plus jeune âge.

Je crois qu’il est urgent que nous menions l’enquête !

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh
Sur Momes
La newsletter de Momes