52 affiches pour les 52 semaines de son fils !

Par -

Les jeunes parents ne manquent jamais de prendre en photos leur bébé "tout-beau-tout-neuf" ! C'est le cas de Benson Chou, consultant en marques, fondateur du studio de design Imaginary Zebra et l'heureux père d'un petit garçon prénommé Zoltan. Ce papa créatif a imaginé 52 affiches mettant en scène son fils pour célébrer chaque semaine de sa première année. Le résultat du projet, qu'il dédie bien évidemment à son fils, est absolument génial : "[…] à Zoltan, sans qui ce projet aurait probablement été achevé deux ans plus tôt."

Benson Chou explique la genèse de ses montages photographiques ainsi que la manière de procéder pour ceux qui souhaiterait éventuellement reproduire cette idée : "Tout a commencé avec le pyjama Buzz l’Éclair. C’était un cadeau. Et en guise de remerciement, Michelle et moi-même avons pensé que ce serait bien de partager une photo de Zoltan avec son pyjama. Ensuite, nous avons pensé que si nous devions quand même prendre une photo, au lieu d’utiliser le sol ou notre lit, pourquoi ne pas mettre en place un fond propre pour que tout soit plus beau ? Et comme nous utilisions déjà un fond, nous pourrions aussi bien… utiliser des embouts auriculaires comme des étoiles, des écharpes comme des planètes, faire glisser le thermomètre sur la toile comme une étoile filante. Et, vous savez, pendant que nous y étions, avec Photoshop, nous avons transformé la photo en poster. Zoltan avait deux mois à l’époque. Nous avons décidé de le faire tous les week-ends, jusqu’à ce que Zoltan ait un an."

3 règles pour la réalisation des posters

Pour nous empêcher d’abandonner ce projet à mi-parcours, nous avions établi des règles de base.

1. Ce projet ne devrait pas ajouter de stress inutile. Ça devrait être amusant et hors de notre esprit jusqu’au jour du tournage. Nous avons donc tendance à essayer de trouver un thème le jour du tournage ou le jour précédent. C’est pourquoi vous verrez que de nombreuses affiches proviennent d’actualités.

2. Si nous pouvions organiser la scène avec des effets pratiques, nous l’avions fait. Nous voulions utiliser ce que nous avions pour augmenter la créativité du plan et réduire le travail nécessaire à la post-production. C’était aussi beaucoup plus amusant de créer un haut-parleur stéréo avec des couvercles en fonte et des pièces en Lego que de simplement en lancer un avec Photoshop.

3. Pour chaque séance photo, nous avions défini une limite stricte de 30 minutes par séance. De la recherche du matériel nécessaire à la configuration à la capture de la photo, le processus complet n’a pas pris plus de 30 minutes. Ce qui a fonctionné à 99% du temps. Habituellement, c’était la faute de Zoltan lorsque nous avons dû enfreindre cette règle.

Pour découvrir l’intégralité du travail de Benson Chou, rendez-vous sur son site internet.

Via
Sur Momes