A quoi bon parler tout le temps ?

Par -

Les enfants sont des pipelettes. Et si j’en crois mes amis, le phénomène touche indistinctement les filles et les garçons.

A la maison, j’ai deux filles qui parlent sans interruption du matin jusqu’au soir. Je pense même qu’elles parlent pendant leur sommeil mais, heureusement pour moi, leur chambre est suffisamment éloignée de la mienne pour m’épargner leurs blablas nocturnes.

En journée, c’est une autre histoire.

Heureusement, avec le temps, j’ai développé une sorte de super pouvoir.

Quand mon cerveau arrive à saturation, il enclenche automatiquement un interrupteur qui coupe le lien entre mes oreilles et mon cerveau. Je continue à entendre une sorte de bruit de fond mais mon cerveau peut se concentrer sur autre chose tout en faisant croire à mes filles que je les écoute encore.

En gros, visuellement, ça donne ça :

 

Malheureusement, parfois, elles se rendent compte que je ne les écoute plus du tout et elles ne sont pas contentes ... et ça donne ça : 

 

Alors, je prends plutôt cet air là, pour ne pas perdre la face :

 

Mais visiblement ... cela ne fonctionne que moyennement.

Je tente une nouvelle expression ... (plus rien à perdre, après tout)

Et, le moins qu'on puisse dire, c'est que cela ne fonctionne toujours pas ... 

Alors, finalement, j'avoue que je ne les écoutais plus ...

Et, faute avouée étant à moitié pardonnée, mes filles semblent plutôt contentes ... 

 

Comme quoi, inutile de parler tout le temps. On communique très bien par les gestes ou avec de simples expressions de visage. 

Et, en plus, ça repose les oreilles ... 

 

Till the (fatigué) Cat

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh