C'est pas de leur faute ...

Par -

Une équipe de chercheurs américains de l’Université Kev Adams dans l’Oklahoma vient de dévoiler les résultats d’une étonnante étude réalisée auprès d’une centaine de familles.

Cette étude avait pour but de comprendre le processus physique interne déclenché dans la tête de nos enfants lorsque nous leur demandons d’effectuer une tâche quelconque.

 

 Je ne vous cache pas que ces résultats risquent de bouleverser toutes les études préalablement réalisées en matière de pédopsychiatrie ainsi que toutes les théories  éducatives transmises de générations en générations.

Pour faire simple, je vais vous résumer tout cela en une phrase :

Nos enfants sont victimes d’un filtre auditif (couplé à une connexion neuronale particulière) qui traduit les sons émis par les fréquences de voix adultes pour en changer le sens des mots.

Grosso modo, ils entendent complètement autre chose que ce que nous leur disons.

A ce stade de l’étude, le professeur Jess Perketumcroa a même réussi à retranscrire par écrit quelques exemples de phrases modifiées par le processus interne de nos enfants.

Voici, en exclusivité pour vous, quelques exemples. 

*Prénom* ? Est-ce que tu peux aller ranger ta chambre ?

*Prénom* ? Est-ce que tu veux aller remuer le bazar qui traine par terre pendant de longues minutes en attendant que Maman ou Papa vienne finalement ranger à ta place en te hurlant dessus ?

Si tu ne manges pas tes haricots, ça va mal aller !

Je me fâche en te menaçant très fort mais tiens bon. Au final, tu pars dans ta chambre sans avoir eu de dessert et c’est promis, demain, je ferai des frites.

Mais laisse ta sœur (ton frère) tranquille !!!

Tu es autorisé(e) à le (la) pousser à bout de nerfs. Tu peux même le (la) tapoter mais attention de ne pas l’envoyer à l’hôpital. Tu serais bien embêté si il (elle) n’était plus là pour t’occuper.

Et, enfin, une petite dernière pour la route.

Mets tes chaussons, tu vas être malade !

C’est trop cool de marcher pieds nus, hein ?

...

Vous voyez ... ce n’est pas de leur faute. C’est physique ...

Ou pas ...

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh