Cher Père Noël ...

Par -

Cher Père Noël,

 

Ne t’inquiète pas, ce n’est pas une nouvelle liste que je suis en train de t’écrire. Tu sais bien que j’ai déjà envoyé la mienne il y a plus d’un mois. Je suis plutôt du genre prévoyant.  Non, si je t’écris aujourd’hui, c’est pour faire une petite mise au point avant le grand jour.

En effet, cela fait déjà plusieurs années que je remarque quelques petites choses qui me turlupinent un peu. Et c’est cette accumulation qui m’a fait prendre la décision de te dire les choses clairement, une bonne fois pour toutes, afin que tu puisses redresser le tir.

Primo : Il faut vraiment que tu arrêtes de faire des régimes. Une année tu es super gros, une autre année tu es super maigre et, PAF, l’année d’après tu es encore plus gros. On appelle ça l’effet Yoyo. Tu reprends tes kilos d’avant avec un bonus à chaque fois. Sérieusement, on t’aime comme tu es.

Deux-zio : C’est pas gentil gentil de te moquer de la famille. Et surtout de ceux qui sont absents au moment où tu passes. Franchement, quel est l’intérêt de parler avec la voix de tonton Gérard ? En plus, tu pousses toujours le vice jusqu’à mettre les mêmes chaussures que lui et à porter la même eau de Cologne Kifouette. Arrête les moqueries, tu seras sympa.

Trois-zio : Arrête un peu de nous faire croire que tous les jouets que tu nous apportes sont fabriqués par ton équipe de lutins. Pour certains jouets, je veux bien te croire. Les trucs en bois, tout ça ... ok. Mais pour ceux qui sont un peu pointus -du genre la dernière console portable ou les trucs électroniques - je n’y crois pas une seconde. En plus, il suffit de retourner le jouet pour y lire « Made in China ». Donc bon ... hein ... voilà.

Quat'-zio : Je viens de penser à un truc en rapport avec mon primo. Tu sais, le coup des régimes et du yoyo. Je sais ce qui ne va pas. Il faut que tu arrêtes de manger les gâteaux et de boire le verre de lait que chaque enfant te laisse pour « le cas où tu aurais un p’tit creux ». Je viens de faire un calcul. Avec le nombre de maisons que tu visites, partout dans le monde, la quantité de biscuits que tu manges en 24h équivaut à l’ensemble des repas mangés par un homme adulte en 25 ans. C’est trop.

Cinq-zio : Je n’ai pas de cinq-zio mais j’avais juste envie de l’écrire.

Bon, sur ces bonnes paroles, je compte sur toi pour m’apporter les cadeaux que j’ai mis sur ma liste et je te souhaite une excellente tournée.

Affectueusement,

Till.

P.S : Tu n’es pas obligé de tout m’apporter. J’en mets toujours un peu plus pour être certain que tu ne m’apportes pas un jouet en bois Made in lutins.  Allez, bisous.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh