Des bulles, encore des bulles, toujours des bulles !

Par -

Il  y a des jouets d’enfants qui traversent allégrement les générations  sans prendre une ride. On pense en premier lieu aux jouets en bois mais celui dont je voulais vous parler est tout de même un peu moins ancien.

Ce jeu, c’est le fameux jeu des bulles de savon. Pour ma part, j’appelle ça un Baby-bulles mais j’ai l’impression que ce n’est pas le nom officiel ... à vérifier.

Ce jeu est une valeur sûre. On le trouve à très petit prix un peu partout. C’est un indispensable dans les cadeaux de fêtes foraines ou de kermesses. On y a tous joué quand nous étions petits et, une fois parent, on ne résiste pas à l’envie de souffler sur le petit accessoire fixé sous le couvercle pour battre notre record personnel de la plus grosse bulle (record établi dans les années 80 après un goûter à base de Banga Orange).

Seulement voilà ... il semble que notre mémoire ait volontairement occulté quelques petits détails.

A peine avez-vous donné le fameux Baby-bulles à votre enfant que celui-ci renverse la moitié du liquide savonneux. S’en suit alors une crise de larmes parfois accompagnée de petits trépignements à base de chaussures mouillo-savonnées. Heureusement, le Baby-bulles a ça de génial que vous pouvez le recharger à la maison grâce à quelques gouttes de savon liquide (ou de liquide vaisselle) dilué dans l’eau.

Les larmes de votre enfant sont à peine sèches que celui-ci, dans un excès de joie, décide alors de secouer violemment l’objet, bouchon fermé. Ceci à pour effet de transformer une grande partie du liquide en mousse. Et la mousse, ça fonctionne beaucoup moins bien pour faire des bulles ... Et c’est reparti pour une nouvelle crise de larmes ...

Et puis il y a cette phase d’apprentissage. Celle pendant laquelle vous vous chargerez d’enseigner l’art de faire une bonne grosse bulle qui se détachera facilement de son support.

-  Vas-y, je tiens le truc et toi tu souffles ...  doucement, hein.

- pppfffFFFFPPPLLLPLPLLPLLL

- Ah non, là c’est trop fort. Il faut faire tout doucement. D’accord ? on recommence.

- ppff

- Plus fort !

- ppffff

- Encore un peu plus fort. Tu vois là, ça gonfle un tout petit peu ... vas-y !

- PPPPFFFFFFPPPPLPLPLPLPLLPLP

- Arrrg ! Non, là c'est trop fort !

Et ça dure comme ça pendant au moins 10 minutes sans aboutir à un quelconque succès.

En fait, le secret c’est de laisser l’enfant se débrouiller tout seul pour qu’il comprenne le truc.

Parce que le Baby-bulles, dès la 1ère fois où l’on arrive à produire seul une belle bulle, a le pouvoir un peu magique de s’ancrer profondément dans notre esprit d’enfant comme un truc génial. Si bel et si bien qu’il est impossible de résister à l’envie de faire perdurer la tradition en faisant découvrir ce jeu à nos propres enfants dès qu’ils sont en âge de coordonner leurs gestes.

Et toi, tu bulles ou tu bulles pas ?

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh