Fiona, 11 ans, sauve sa maman

Par -

Je viens de voir un reportage sur une jeune fille, Fiona, âgée de 11 ans, qui a sauvé sa maman, enceinte de 5 mois, en sachant quoi faire quand cette dernière fût prise d’un malaise et a perdu connaissance en tombant sur le sol.

La petite Fiona a su gérer la situation sans paniquer et a effectué les premiers gestes d’urgence avant d’appeler le Samu. Elle a vérifié si sa mère respirait toujours et a examiné rapidement si elle souffrait de blessures apparentes avant de la mettre en position latérale de sécurité.

Ces gestes de première urgence, Fiona les avait appris à l’école lors de cours de secourisme prodigués par l’infirmière du collège voisin.

Cette formation est inscrite au programme depuis 2006 mais n’est pas appliquée dans toutes les écoles faute de formation et de moyens.

Et ça, c’est bien dommage.

Moi-même, je regrette de ne jamais avoir eu accès à une formation aux premiers secours. Je pense qu’une formation est non seulement nécessaire pour nos enfants mais qu’elle serait également très utile à tous les parents. Je me suis souvent demandé comment je réagirais dans telle ou telle situation d’urgence. Ne pourrions-nous pas mettre à profit le séjour à la maternité pour enseigner aux parents quelques gestes essentiels ?

Il y a quelques années, au cours d’une promenade avec ma fille alors âgée de 5 ans, je lui avais demandé ce qu’elle ferait si je tombais dans les pommes, là, tout de suite.

Elle m’avait alors répondu qu’elle prendrait mon téléphone, composerait le numéro du Samu, et ne raccrocherait qu’une fois le Samu arrivé sur place. C’est sa maitresse d’école qui lui avait appris ces quelques rudiments de base et j’avais également pris soin, dès ses 3 ou 4 ans, à lui apprendre comment faire pour téléphoner aux pompiers en cas d’urgence.

En France, seulement 20% des enfants sont formés aux gestes de premier secours. C’est trop peu.

Est-ce que vos enfants sont au point sur ce sujet ?

Est-ce que leurs écoles prennent du temps pour leur enseigner ?

Quoi qu’il en soit, la petite Fiona se souviendra longtemps de ce jour où elle a su réagir comme il le fallait.

Sauver sa maman (et son futur petit frère ou sa future petite sœur), ça n’a pas de prix.

Pour voir ce reportage :

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh