La petite sirène sous l'océan... pollué !

Par -

Après la révélation du nom de l'actrice qui interprétera le rôle d'Ariel la petite sirène dans le prochain remake en live-action de Disney, La petite sirène ne cesse d'être une source d'inspiration. L'artiste Stephanie Hermes a imaginé une petite sirène contemporaine dans une mini bande dessinée intitulée The Little Trashmaid.
Ariel évolue dans un océan peuplé de sacs en plastique et autres déchets... C'est suite au "Mermay Challenge" dont l’exercice consistait à dessiner une sirène chaque jour du mois de mai, que le projet est né : “Quand j’ai commencé à dessiner, je me suis demandée ce qu’elle devrait porter. Pour être honnête, je trouvais ces soutiens-gorge classiques en coquillages ennuyeux et je me disais : “J’ai besoin de quelque chose de plus réaliste. Que porterait une sirène en ce moment ? Que trouverait-elle dans l’océan ?” C’est alors que le sac en plastique m’est venu à l’esprit. Cela a déclenché beaucoup de nouvelles idées…” révèle Stephanie Hermes.
Particulièrement touchée par la pollution et le réchauffement climatique, elle explique avoir eu “beaucoup de difficulté à rechercher des images de référence pour les bandes dessinées Trashmaid. Voir ces photos d’océans horriblement pollués me frappe toujours durement. Il faut faire quelque chose à propos de ce problème" !
L'artiste allemande nous raconte ainsi dans ses mini BD les aventures d'une pauvre petite sirène qui se balade dans un océan pollué, avec un emballage plastique de canettes accroché à la queue, qui devient accro aux mégots de cigarettes, qui collectionne les sacs plastiques de différentes enseignes, organise des combats de crabes avec des stylos et brosses à dents, fait peur au requin avec des couverts en plastique, se retrouve la tête coincée dans un seau...

Première aventure

Deuxième aventure

Troisième aventure

Quatrième aventure

Cinquième aventure

Sixième aventure

Septième aventure

Huitième aventure

Neuvième aventure

Dixième aventure

Via

Sur Momes