Le bonheur, c'est simple comme des fournitures

Par -

Cette phrase n’est pas le résultat d’une expédition surprise à Disneyland ni d’une glace géante offerte pendant une promenade sous le chaud soleil de Juillet.

Non. Cette phrase, c’est celle que j’ai entendue après avoir annoncé à ma fille, future élève de CP dès la rentrée prochaine, que nous allions faire ses courses  de fournitures scolaires.

Si si. Je vous jure.

En même temps, je peux la comprendre.

Déjà, c’est une grande étape dans sa vie et dans sa carrière d’écolière. Elle entre dans la cour des grands (dans tous les sens du terme) et, visiblement, elle aime assez l’idée de ne plus faire partie des petits minus de Maternelle.

De plus, je me souviens de moi à son âge. J’étais également excité comme une puce à l’idée de faire les courses de fournitures scolaires. C’était l’occasion de choisir quels stylos, feutres, règle et cartable allaient m’accompagner dans cette future année scolaire. Un peu comme un astronaute qui préparait son équipement avant de se lancer dans l’exploration de planètes inconnues.

Alors, la semaine dernière, nous avons pris la liste que sa future maitresse nous avait  transmise avant la sortie et nous sommes allés arpenter les rayons fournitures scolaires du supermarché.

L’avantage de le faire sans attendre la veille de la rentrée ou la première semaine d’école, c’est que les rayons sont encore « praticables ». J’entends par là qu’il est inutile de se frayer un chemin à coup de caddie au milieu d’une horde d’enfants hurleurs et de parents ultra tendus nerveusement. Autre avantage, il y a beaucoup plus de choix pour ce qui concerne les cartables. L’année dernière, nous avions attendu septembre et nous avions eu le choix entre un cartable moche Hello Kikou et un autre cartable moche Pirederman. Pas folichon comme choix, hein ?

Et après notre expédition supermarchesque (ce mot n’existe pas, je sais, mais je l’aime bien) ma fille a pu profiter du deuxième effet fournitures, à la maison : le rangement des fournitures dans la trousse et dans le cartable.

Trop contente.

C’est elle qui me l’a dit.

Deux fois.

Comme quoi, pas besoin de chercher bien loin pour leur faire plaisir pendant les vacances. 

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh