Le top 10 des aveux de parents indignes

Par -

S’il est un sujet universel dans lequel les parents peuvent tous se retrouver c’est bien celui des petits trucs qu’ils font en douce, derrière le dos de leurs enfants, alors qu’ils passent leur journée à prétendre être des exemples à suivre.

Oui, on le fait tous.

Même vous.

Inutile de nier.

La preuve, je suis sûr que vous vous retrouverez dans au minimum un ou deux de ces aveux de parents indignes :

-Ne pas leur dire quand, par inadvertance ou non, ils ont aspiré une ou plusieurs petites pièces de Lego en faisant le ménage. Après tout, ils n’avaient qu’à ranger !

-Finir le paquet de bonbons qu’ils avaient mis de côté après qu’on leur ait interdit de se bourrer de sucreries.

-Ne pas conserver le 252ème dessin de maison « oh mais qu’il est beau » plus de 2 minutes. Le temps de le mettre à recycler, quoi.

-Faire semblant de téléphoner au magasin ou au restaurant pour faire croire que « le monsieur dit que c’est fermé » … oh, dommaaaaage.

-Faire croire qu’on a un séminaire de travail auquel juste maman est conviée alors qu’on part en week-end à deux et qu’on les confie à Papy et Mamie.

-Manger l’intégralité des chocolats du calendrier de l’avent le soir du 30 novembre, devant la télé et devoir en acheter un nouveau d’urgence dès le lendemain.

-Prétendre qu’on est malade et qu’on ne peut malheureusement plus inviter Théo, comme il était prévu, alors qu’en vrai on n’a juste pas du tout envie de supporter le fameux Théo toute l’après-midi du samedi.

-Feindre l’amnésie partielle quand on se rend compte un peu tard qu’on a oublié de les envoyer se laver. Tant pis, ils iront à l’école comme ça.

-Emprunter quelques euros dans leur tirelire sans leur dire pour acheter un truc hyper important comme, par exemple, un ticket de jeu à gratter.

-Inventer une grosse partie ou sauter des pages de l’histoire du soir pour qu’elle finisse plus vite. Ni vu ni connu, j’t’embrouille.

Alors ? Combien sur les dix ? ;-)