Mes « morning routines » de Papa

Par -

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de l’expression « morning routine » et même, soyons fous, avez-vous vu l’une de ces nombreuses vidéos sur Youtube dans lesquelles certain(e)s vous dévoilent leurs petites habitudes matinales.

Pour la plupart, cela consiste à raconter, dans le détail et chronologiquement, la manière dont ils ouvrent un œil, sourient en voyant à quel point ils sont beaux dans le miroir, se préparent un petit déjeuner « healthy » avec du jus de goyave et des céréales chelous, se tartinent le visage avec des crèmes de beautés, choisissent leur tenue du jour dans leur dressing, etc, etc…

J’ai beau chercher dans mes souvenirs ou comparer avec ma vie actuelle, aucune de ces « morning routines » ne correspond à celles que je vis depuis que je suis père.

Quand mes filles étaient bébé, ma « morning routine » commençait souvent par :

-Me réveiller après avoir à peine eu le temps de m’endormir. Genre, c’est même pas encore vraiment le morning !

-Arriver tel un zombie dans la chambre de ma fille hurlante parce qu’elle a décidé qu’il était l’heure de boire un biberon alors qu’il est clairement l’heure de roupiller.

-Me cogner le gros orteil dans l’encadrement de la porte en ressortant de sa chambre.

-Lui préparer un biberon en comptant approximativement le nombre de doses de lait et d’eau.

-Ne pas avoir le temps de redormir et tout miser sur le grand café pour sauver la journée.

-Se laver et s’habiller en mode automatique, sans utiliser un seul neurone.

Quand mes filles étaient un peu plus grandes, la « morning routine » a évolué en :

 

-Se faire réveiller à 6h, tous les jours, y compris les jours fériés et pendant les vacances.

-Arriver tel un zombie dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner de la famille.

-Marcher sur un accessoire Playmobil qui traine au milieu du salon.

-Boire un très grand café.

-Boire un autre très grand café.

-Passer à la salle de bain pour une douche express, lavage de dents et vague tentative de coiffage.

-Enfiler le premier tee-shirt et premier jean qui passent sous ma main.

-Boire un autre-autre très grand café.

 

Aujourd’hui, ma « morning routine » de semaine est placée sous le signe du chronomètre :

 

-Se lever au dernier moment possible car l’expérience m’a appris à quel point chaque minute de sommeil est précieuse.

-Préparer la table du petit déjeuner en mode automatique. Chaque chose après l’autre. Toujours dans le même ordre.

-Réveiller mes filles en leur précisant de se dépêcher.

-Boire un énoooorme café.

-Leur redire de se dépêcher.

-Passer à la salle de bain pour une douche express, lavage de dents et vague tentative de coiffage.

-Crier un peu car elles ne se dépêchent pas.

-Enfiler le premier tee-shirt et le premier jean qui passent sous ma main.

-Stresser car on va bientôt être en retard pour l’école.

-Ranger la table du petit déj tout en signant le mot du prof de français dans le cahier de liaison de ma grande fille, de la main droite, et en démêlant les cheveux de la plus jeune, de la main gauche. Le tout, en évitant parfaitement le moindre encadrement de porte, accessoire de jouet qui traine au sol, tel un Ninja surentrainé.

-Réfléchir une nouvelle fois à ce projet de perfusion de café avec réservoir dorsal qu’on avait eu quand elles étaient encore bébé.

-Hurler une dernière fois de se dépêcher.

Je ne sais pas si ça ferait une bonne vidéo Youtube mais j’ai l’impression que mes « morning routines » sont un poil plus réalistes que ce que je peux voir ailleurs, non ?