Monologue du ...

Par -

- Fait pas chaud hein ? On sent que l’hiver approche. Vous allez voir qu’on va encore avoir droit à un hiver rude et long comme l’hiver dernier. Pfiou. J’ai cru qu’on n’en sortirait jamais de cet hiver là. Et puis, je ne sais pas si vous avez remarqué mais, depuis quelques années, on a systématiquement droit à des épisodes neigeux, hein ? Et puis chez nous on n’est pas équipé, c’est ça le souci.

Ca va, c’est pas trop chaud ?

Ca y est, les enfants sont repartis à l’école ? Moi je n’aime pas vraiment les vacances de la Toussaint. C’est triste, il ne fait jamais beau et puis les jours qui raccourcissent ça mine un peu le moral. En plus, y’a eu le changement d’heure, encore un truc qui nous détraque complètement ça. Je n’arrive jamais à savoir si on doit reculer ou avancer d’une heure. Ca ne veut pas rentrer dans ma tête ! C’est bien la preuve que ça ne sert à rien, hein ? Soit disant que c’est pour faire des économies d’électricité l’été. Si vraiment on veut faire des économies d’électricité on vit dans le noir et puis voilà, hein ...

Tiens, ça me fait penser à ces mineurs chiliens. Vous avez vu leur sauvetage ? Hannn. Impressionnant ! Ils les ont remontés dans une sorte de grande capsule en forme de suppositoire. Un par un.

On va s’installer là bas si vous voulez bien.

A chaque fois la foule à l’extérieur les accueillait en criant leurs prénoms « Fernando !!!! », « Julio !!! », « Mario !!! », c’était super festif ! enfin voilà quoi ...Tiens en parlant de Mario, mon fils m’a encore réclamé une console de jeux pour Noël. Mais moi je ne sais pas quoi choisir. Entre la Wii, la Playstation et la ... comment ça s’appelle déjà ... ah oui, la DS ! Pfiou ... Et puis moi, je suis contre ce genre de truc. Les jeunes d’aujourd’hui ne savent pas s’amuser sans ça. C’est fou, non ?! C’est comme l’internet. C’est diabolique ce machin là. Ils y passent des heures à se parler sur Facebook, Messenger et tout les machins du même genre. Internet de toute façon moi je ne vois pas l’intérêt. Les gens y racontent vraiment n’importe quoi. C’est comme si vous, par exemple, vous alliez raconter sur un site notre conversation. Nan, mais je dis ça comme ça hein, je sais bien que vous n’iriez pas faire ça (rire gêné) ...

Je vous mets du gel ?

- Euh, excusez-moi madame mais, avec tout le respect que je vous dois et malgré toute l’admiration que j’ai pour la corporation des coiffeuses-visagistes-coloristes, je juste envie de vous dire ....

oui, du gel. Merci ...

 

 

Till the Cat

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh