On Compt(in)e sur vous !

Par -

En ce Jeudi 24 Mars, j’ai décidé d’attirer votre attention sur l’histoire d’un homme vivant un drame personnel. Son histoire m’a touché et je pense sincèrement qu’il est de mon devoir d’en parler publiquement.

Cet homme s’appelle Pierre. Pierre Ouette-Kakaouaïte. Au départ, la vie de Pierre ne connait pas l’ombre d’un nuage. On peut même dire qu’il est heureux. Et puis un jour, Pierre décida de se faire construire une maison. Investir dans l’immobilier représentait pour lui une façon de s’assurer un avenir serein. Pierre confia donc la construction de sa maison à l’entreprise de Monsieur Recyclo, un homme connu pour son engagement écologique et qui utilise principalement des matériaux recyclés pour construire ses maisons.

Le jour de la remise des clefs, Pierre se rendit rapidement compte qu’il y avait quelques soucis avec sa maison neuve.

Les murs extérieurs étaient en carton. C’est un excellent isolant, quand on y pense, mais Pierre se demandait si ce carton était bien imperméable. En fait, le plus problématique concernait plutôt les escaliers. En effet, Monsieur Recyclo avait installé des escaliers en papier. Oh, un très joli papier du plus bel effet mais, cependant, bien fragile. D’ailleurs, Monsieur Recyclo ne l’avait pas caché à son client et lui avait dit ceci : 

« Si vous voulez y monter, vous vous casserez le bout du nez. C’est le problème avec les constructions à 37€ ».

Malgré tout, Monsieur Ouette-Kakaouaïte  allait bien devoir se résoudre à utiliser son escalier car sa chambre à coucher était à l’étage. A moins que ... mais oui, c’est ça ! Il lui fallait acheter une bonne échelle, bien solide chez BricoSuper. Ni une, ni douze, le voilà parti dans sa petite voiture pour investir dans une échelle.

Pendant ce temps, le facteur du village arriva chez Monsieur Ouette-Kakaouaïte pour lui livrer un colissimo contre signature.

Il frappa à la porte (en bouteilles plastiques recyclées) et n’obtint, naturellement, aucune réponse. Le facteur décida alors de rentrer dans la maison, pensant que Pierre était endormi et qu'il ne l’avait pas entendu frapper. Ne le trouvant pas en bas, il décida même de monter à l’étage.

Et là, ce fût le drame ... l’escalier en papier s’effondra et le facteur se brisa le bout du nez net ! A tel point que le bout du nez trainait par terre.

A partir de ce moment là, tout est allé très vite.

Florence Piquouse, la voisine de Pierre Ouette-Kakaouaïte, est arrivée avec un son kit de broderie. Elle décida de recoudre le pauvre facteur à vif avec un fil doré initialement prévu pour une jolie broderie de noël.

Aussitôt recousu, le facteur décida illico de reprendre sa tournée (on ne saluera jamais assez le courage des gens de la Poste) mais un coup de vent violent arracha les sutures et le bout de nez s’envola. Heureusement, un pilote d’avion de l’armée de l’air, Marcel Topgun, passait par là dans son avion à réaction, cockpit ouvert (comment ça, c’est impossible ?!) et rattrapa au vol le précieux bout du nez !

Aujourd’hui, Pierre Ouette-Kakaouaïte attend que l’équipe de D&Co vienne lui refaire sa maison. Le facteur s’est reconverti en sosie officiel de Michael Jackson et Florence Piquouse a épousé le pilote de chasse, Marcel Topgun.

Si vous souhaitez aider Pierre Ouette-Kakaouaïte, envoyez  vos dons à Mômes.net et n’hésitez pas à télécharger (légalement) la chanson qui lui a été dédiée.

D’avance, merci pour votre solidarité.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh