Petits ou grands, jamais contents

Par -

Quand on est petit, on rêve souvent de pouvoir accélérer le temps et devenir grand plus rapidement.

On trouve que les adultes ont bien de la chance de pouvoir faire ce qu’ils veulent et quand ils le veulent.

On trouve qu’être petit c’est super nul parce que « les parents, ils font rien qu’à nous obliger à faire des trucs pénibles comme obéir ». Non, vraiment, c’est trop nul d’être petit ...

 

Dites, les petits mômes, je comprends parfaitement votre souhait de grandir plus vite mais ... je vais vous avouer quelque chose.

Les « grands » que nous sommes vous envient parfois votre statut de « petit ».

Vous ne me croyez pas ?

Ok.

Moi, par exemple, quand je croise une poussette ou un landau, il m’arrive d’envier ces bébés emmitouflés dans leurs vêtements molletonnés et tout douillets. Je me dis que ce cocon de douceur doit être bien agréable. (encore plus en ce moment avec cette météo hivernale froide et humide)

Je vous envie également cette capacité à faire des petites bêtises et à les assumer complétement.  Vous savez, ces bêtises que les adultes n’osent plus faire alors qu’elles sont si savoureuses.

Par exemple, sauter sur le lit comme on le ferait sur un trampoline. C’est tellement rigolo de sauter sur le lit. Nous, les grands, si nous faisons ça, nous sommes quasi sûrs de devoir acheter un nouveau sommier le lendemain.  

Ou encore, ce truc que vous faites avec les gâteaux joliment décorés d’un merveilleux nappage au chocolat ou d’une crème colorée. Quand vous plongez votre doigt en plein dedans, sans ménagement, pour le goûter en avant-première et que vous saccagez un peu l’effet décoratif final.

Et les flaques d’eau ? Vous voulez qu’on en parle, des flaques d’eau ?

Sachez que, même si aujourd’hui nous vous l’interdisons, quand nous étions enfants, nous aussi nous adorions sauter à pieds joints dans les énormes flaques d’eau.

Et si on sort du registre des bêtises, on peut également parler de ces petits  plaisirs qui vous sont réservés.

Prenons en un au hasard. Celui qui consiste à s’accrocher sur le bord du caddie comme sur un vieux tramway de film hollywoodien et de voyager ainsi dans les allées du supermarché pendant que les parents jouent le rôle du moteur.

Franchement, c’est pas « trop bien » de faire ça ?

Bref, je pourrais comme ça vous donner encore beaucoup d’autres exemples mais je pense que vous avez compris.

Oui, nous les « grands », nous avons la chance de pouvoir faire certaines choses qui vous sont encore interdites mais l’inverse est également vrai. Certaines choses que vous faites nous sont maintenant interdites.

En fait, peu importe l’âge.

Finalement, nous ne sommes jamais contents ...

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh