Pirouette Cacahuète

Par -

Il y a des petites chansons qui font partie de notre patrimoine culturel. On les connait tous par coeur car elles ont bercé notre enfance, chantées par nos parents, nos maitres et maitresses d'école ou nos nounous ... Elles sont tellement imprégnées dans nos esprits qu'on les chante, à notre tour, à nos enfants.

Parmi ces chansons, "Il était un petit homme" occupe incontestablement une place sur le podium des comptines les plus célèbres.

 

Mais, vous qui chantez par coeur cette petite chanson. En connaissez-vous l'origine ?

Non ?

Et bien, moi, j'ai découvert dans la presse cette semaine que le créateur est en fait une créatrice qui s'appelle Gabrielle Grandière. Elle est aujourd'hui à la retraite après avoir exercé le métier d'institutrice. Elle a 92 ans et se réjouit de voir que la petite chanson qu'elle a griffonnée sur un coin de son bureau en 10 minutes, un jour d'école,  pour les enfants de sa classe à Alençon (en Normandie), est chantée un peu partout autour du monde.

Gabrielle explique qu'elle ne touche aucun droit d'auteur sur cette chanson qui est aujourd'hui passée dans le domaine public.

Je trouve cette histoire formidable.

Une petite chanson innocente, inventée par une institutrice pour une poignée d'enfants, s'est propagée partout dans le monde sans vraiment qu'on puisse expliquer comment. Aujourd'hui, grâce à internet et aux réseaux sociaux, on comprendrait mieux le processus et on appellerait même ça "un Buzz".

Cette belle histoire m'inspire une chose.

Si vous êtes professeur des écoles et quelque peu mélomane, n'attendez pas pour déposer vos œuvres. Imaginez que vous soyez à l'origine d'un succès pareil !

Si, vous aussi, vous souhaitez faire la connaissance de Gabrielle Grandière, je vous invite à regarder cette petite vidéo.

Elle est chouette Mamie Pirouette, hein ?

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh