Quand vient la fin de l'été ...

Par -

 

Quand j’étais petit et que la fin des vacances d’été approchait, je n’étais pas particulièrement joyeux à l’idée de devoir retourner à l’école. J’imaginais que la nouvelle maitresse aurait des oreilles pointues, du poil au menton et des dents moisies. Je dois avouer que certaines années, la réalité s’est parfois dangereusement approchée de ce que j’avais imaginé.

J’imaginais aussi que j’allais me retrouver dans une classe sans aucun de mes nombreux copains accumulés difficilement tout au long de l’année passée. Ce serait vraiment dommage d’annuler tous ces efforts, toutes ces billes échangées, tous ces bonbons généreusement offerts, toutes ces blagues faites à la récré pour devenir le mec drôle -et donc cool- avec lequel ce serait chouette d’être copain.

J’avais peur de ne pas avoir le choix de la place que j’occuperai toute l’année. En fait, j’avais surtout peur qu’on me place au premier rang, juste en face du bureau de la maitresse alors que les rangs du milieu me convenaient si bien. Car oui, je dois l’avouer, je n’étais pas assez sauvage pour me plaire aux places du fond et je n’étais pas assez bon élève pour me plaire aux places de devant. Je préférais me fondre dans la masse du milieu.

Je passais en revue les fournitures scolaires achetées par mes parents en me demandant si ce stylo bille de marque inconnue ferait le poids face au stylo 4 couleurs -de marque célèbre- que quelques élèves sortiront fièrement de leurs trousses toutes neuves.

Je me disais que c’était bientôt la fin des soirées d’été. Ces soirées pendant lesquelles j’avais le droit de me coucher un peu plus tard. Ces soirées à jouer au foot avec les copains avant d’observer le ciel dans l’espoir de voir passer une étoile filante et de faire le voeu que ces vacances ne se terminent jamais. 

Oui, quand j’y repense, je n’aimais vraiment pas beaucoup ces derniers jours avant la rentrée.

Mais si j’y repense un peu plus fort, j’arrive aussi à me souvenir que j’étais quand même un peu content de retrouver les copains. Que j’avais hâte de ramasser les marrons tombés dans la cours de récré pendant notre absence. Que le mois de septembre était également synonyme de beaux jours et de belles ballades sur les plages désertées par les touristes repartis au travail. (oui, j’ai la chance d’avoir passé mon enfance au bord de mer)

Finalement, je crois que j’éprouve un brin de nostalgie ... Et dans quelques jours, je tenterai de rassurer mes filles qui auront peut être les même craintes que moi.

Bonne rentrée à vous les petits et les grands mômes ! Et profitez bien, quand même, de ces derniers jours de vacances ;)

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh