Ta main ...

Par -

Ma fille. J’ai bien remarqué, depuis quelques jours, que l’automatisme de ta main qui vient chercher la mienne l’est de moins en moins. Bien sûr, il se réactive encore quand tu prends peur parce qu’une moto passe à côté de nous en faisant bien trop de bruit pour tes oreilles habituées au doux silence de notre campagne ou quand on traverse une route sur laquelle il y a beaucoup de passage, même si tu n’en a plus besoin. Mais les fois où ma main reste dans le vide alors que je m’attendais à la voir saisie par la tienne se multiplient.

J’ai même remarqué que la fréquence de "main qui reste dans le vide" augmente avec la proximité de l’école. Ha ha ha …

C’est ainsi.

C’est la vie.

Tu grandis.

Pour nous, les parents, c’est un de ces nombreux signes qui prouvent que l’enfant prépare de plus en plus son envol.

C’est à la fois rassurant et un peu flippant.

Rassurant parce que c’est la preuve que nous faisons correctement une partie de notre boulot de parent en te préparant à ta future vie autonome.

Flippant parce que chaque petite chose qui n’est plus maitrisée par rapport à la sécurité de ses enfants est assez effrayante, de prime abord.

Et puis il reste encore les fois où ta main rencontre la mienne comme ça, juste pour le plaisir, pour se sentir bien, sans qu’un quelconque danger ne soit à l’origine du geste.

Qu’est-ce que j’aime ces moments, tu sais.

Là où je suis rassuré, c’est que ta grande sœur est passée par ça avant toi. Elle nous a un peu préparé. Mais, ne le répète à personne, il lui arrive aussi de redonner sa main, comme ça, juste pour le plaisir.

Comme quoi, on a beau grandir chaque jour, il y a des choses qui durent … à deux main.

(crédit photo)