Toys ... sorry

Par -

En été, on parle souvent de l'abandon des animaux de compagnie mais on parle beaucoup moins de l’abandon de jouets qui, pourtant, ne connait pas de saison particulière.

En effet, nombreux sont les jouets qui, après avoir été tant espérés par nos enfants, se retrouvent délaissés et abandonnés par leurs jeunes propriétaires.

 

Et c’est toujours le même scénario.

Au départ, l’enfant voit passer une publicité ou découvre un jouet chez un copain ou une copine. Ensuite, il fera tout pour obtenir ce jouet qui lui fait tant envie. Certains useront de l’arme ultime (et rapide) dite « de la crise de nerfs ». D’autres, plus subtilement, réussiront à faire croire à leurs parents que leur bonheur, leur réussite scolaire et même leur épanouissement futur entant qu’adulte dépendra de l’obtention de ce fameux jouet. Alors les pauvres parents  finissent par craquer et attendent (ou non) une occasion particulière pour offrir ce fameux jouet.

A la découverte du jouet, l’enfant sera très heureux. Vraiment très heureux. Là où les choses peuvent varier d’un enfant à l’autre, concerne la durée plus ou moins éphémère de ce bonheur. On recense de nombreux témoignages de jouets qui n’auront connu les joies d’un propriétaire attentif que pendant quelques minutes seulement.

Comment un jouet peut-il passer du statut « indispensable » à « inintéressant »  en si peu de temps ?

Je n’ai pas la réponse. Peut-être nos enfants sont-ils trop gâtés. Peut-être devrions-nous changer un peu nos habitudes et tenter de déterminer quels sont les jouets qu’ils aiment vraiment avant de passer par la caisse du supermarché.

Toujours est-il que les refuges pour jouets abandonnés (cartons dans le garage, boites de rangements dans les chambres, greniers ...) débordent de jouets abandonnés.

Pour que ces jouets trouvent une nouvelle famille, il y a bien sur la solution de les donner à une association. Mais, je ne sais pas si vous avez remarqué, à chaque fois qu’il est question de sortir un jouet du refuge, curieusement, son propriétaire retrouve en lui un intérêt incroyable ... jusqu’au prochain abandon ...

On tourne en rond, non ?

Dites-moi ... comment faites-vous, chez vous ?

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh