Une addiction qui dure

Par -

Il faut que je vous confie mon inquiétude. Ma fille cadette (non, ce n’est pas son prénom) est complètement accro à une substance que je qualifierais de particulièrement addictive.

Elle en consomme plusieurs fois par jour.  Sans horaires fixes et de façon complètement compulsive. Cela fait plus de six ans qu’elle est victime de cette addiction. On nous avait dit que ça pouvait passer avec le temps mais rien n’y fit.

Ma fille est complètement accroc au jus de pouce.

Au jus de pouce, oui. Vous avez bien lu.

Ah non, pas de panique, il n’est pas question de presser des pouces pour en extraire le jus comme on le fait avec des oranges. Non. Le jus de pouce, c’est tout simplement cette salive autoproduite par elle-même lorsqu’elle suce son pouce.

(photo plex )

Elle suçait déjà son pouce alors qu’elle était bien au chaud, dans le ventre de sa maman. Ensuite, elle l’a sucé quasiment immédiatement après sa naissance et elle le suce encore et toujours  quand elle est fatiguée ou qu’elle a besoin d’un p’tit coup de ... pouce, pour aller mieux.

Contrairement aux enfants qui sucent des tétines, on peut difficilement décider d’une date à laquelle l’enfant s’en séparera. D’ailleurs, cette année encore, le père Noël devrait repartir sur son traineau avec une bonne cargaison de sucettes usagées.

Je ne sais pas si la miss arrivera à décrocher un jour. Je connais des grands Momes qui en sont toujours dingues et ne peuvent s’en passer.  Mais je vais laisser faire le temps et la laisser décider seule quand l’heure sera venue de se débarrasser de cette addiction.

Après tout, ça aurait pu être pire.

Imaginez si elle avait été accroc au jus d’orteil ;-)

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh