Vie de papa : ces moments où nous sommes "formidables"

Par -

"Ouaaaaah PAPA ! On n’savait pas que tu savais faire des pompes !!!"

Voilà. J’ai eu mon moment de gloire, ce jeudi soir, lorsque je me suis mis en position pour faire une démonstration de pompes et que j’en ai exécuté le nombre incroyable de deux devant les yeux ébahis de ma femme et de mes filles.

Personnellement, je dois avouer que je n’ai pas bien réfléchi et que je me suis lancé dans l’exercice de manière totalement inconsciente.

Je crois que je n’avais pas fait de pompes depuis environ l’époque où François Mitterrand est mort (sans qu’un lien réel entre les deux évènements n’ait jamais vraiment été établi, bien sûr).

Mais c’est ainsi.

Ce jeudi soir, quand ma fille m’a montré comment elle faisait des pompes, à sa sauce, pour développer ses muscles, c’est-à-dire à genoux et en pliant légèrement les bras, je n’ai pas pu résister à l’envie de lui montrer que fût un temps lointain où je maitrisais la chose.

2 pompes plus tard, j’étais devenu un héros dans les yeux du trio féminin de la maison.

Et l’effet a même perduré quand, par souci d’honnêteté, j’ai avoué à ma fille que la troisième pompe qu’elle me réclamait furieusement n’arriverait jamais et que je risquais de ne plus jamais pouvoir me relever de cette position si j’insistais.

Eh bien croyez-moi, si j’avais su qu’il suffisait de faire des pompes dans son salon pour voir dans les yeux de mes filles cette petite lueur de fierté, j'aurais repris l'entrainement plus tôt.

En même temps, je dis ça mais les fois où j’ai pu voir cette lueur dans leurs yeux sont également arrivées dans des situations moins éprouvantes pour mon physique.

Heureusement !

Et à chaque fois c’est le même grand bonheur pour moi.

D’ailleurs, c’est un phénomène réciproque.

Je sais à quel point il est important, pour elles, de voir la même lueur de fierté dans mes yeux. Je sais que rien ne les rend plus heureuses que de savoir que leurs parents sont fiers d’eux.

Et je repense aussi souvent à ce bonheur que je ressentais moi-même quand les yeux de mes parents brillaient.

Alors voilà, je voulais simplement partager cette récente expérience de papa, avec vous, car on n’a pas toujours conscience de la portée que peuvent avoir des yeux qui brillent de fierté.

Multipliez les occasions de faire briller les yeux ! Les vôtres ou ceux de vos proches.

La vie n’en sera que plus belle ;-)