Voyages Voyages ... scolaires

Par -

L'excitation du voyage scolaire de fin d'année ! Vous vous souvenez ?

Moi j'adorais ça, vraiment. Peu importait la destination, c'était toujours extraordinaire. Ca commençait par la préparation du sac à dos. On y glissait notre repas du midi, nutritionnellement très équilibré : sandwichs, chips, coca, bonbons et gâteaux ... et chips ... je l'ai déjà dit ? Oui, mais c'est parce qu'il y avait deux paquets. Des chips classiques et des chips gaufrées, celles qu'on achète que pour les grandes occasions.

Ensuite il y avait l'excitation du voyage en bus. Tous étiquetés, comme des moutons en partance pour Gigot-Land. Et puis, dès le deuxième virage, à environ 400 mètres du point de départ, les premiers vomis ! Et pourtant la maitresse avait demandé qui risquait d'être malade, histoire de coller l'enfant devant, à proximité du chauffeur et des accompagnateurs. La place la moins drôle quoi. (C'est d'ailleurs surement pour cette raison que ceux qui souffraient du mal des transports  tentaient le coup quand même)
Et enfin il y avait la visite du Zoo (celui qu'on avait déjà fait 2 ans auparavant) ou les plages du débarquement (là aussi, un an sur deux). Mais peu importe qu'on connaisse déjà les lieux. C'était le plaisir d'être entre copains, sans les parents et en dehors de l'école qui nous plaisait ! (et les chips aussi ... important les chips)

Aujourd'hui c'est ma fille de 5 ans qui connait cette excitation. Nous sommes allé faire les courses ensemble. Je l'ai laissé choisir ce qu'elle voulait pour cette occasion spéciale. Elle était tellement contente qu'elle a voulu immédiatement préparer son sac et a eu beaucoup de mal à comprendre qu'on ne pouvait mettre des sandwichs dans le sac à dos 4 jours avant le voyage. A cause du moisi, tout ça ... Bon par contre il y a tout le reste dans le sac : des bonbons, des biscuits, une brique de jus de raisin, une petite bouteille d'eau et ... des chips !!! Bien équipée pour passer une bonne journée !

Ce matin c'était le grand départ, les parents étaient anxieux, les accompagnateurs stressés mais les enfants étaient ravis.
Ma fille a passé 15 minutes, de son installation dans le bus au départ de celui-ci, à me faire des grands coucous.

Et moi je lui souriais bêtement en espérant, comme tous les parents, que cette journée se passerait bien ...

Ce midi je crois que, moi aussi, je vais manger des chips ... ça va me détendre.

Till the Cat

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh