Désespoir d'hiver

Conte - A partir de 8 ans

  • Auteur : Claudine

L'histoire du conte "Désespoir d'hiver"

mini-dossier l'hiver

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

DÉSESPOIR D'HIVER une histoire écrite par

Claudine

janvier 1998 Tiens! Il neige. Quelle féerie! Ces branches chargées d'une étoffe tissée de flocons glacés, ces étendues blanches dont aucune trace ne vient troubler la quiétude, ces conifères dont le vert rappelle à l'oeil que l'hiver n'est qu'un long assoupissement de la nature qui n'attend que l'équinoxe printanier pour étirer vers le ciel leurs branches couvertes de bourgeons, envahies de nouveau par la sève... Quelle splendeur! Quel contraste, surtout, avec l'ennui mortel qui règne ici en maître incontesté! Tout n'est que solitude, désolation, tristesse, rancoeur, révolte sourde qui n'a plus la force de s'exprimer. Dans ma berceuse près de la fenêtre, remuant rêveusement le contenu de ma tasse, je laisse mon esprit vagabonder. Mes pensées vont du dehors au dedans, de ce tableau vivant devant mes yeux à ces pauvres gens dont j'ai soin. Leur jeunesse perdue est enfermée dans ces murs... Chaque jour, l'heure de la pause-café me ramène les mêmes réflexions. Je vis, eux ne font plus qu'exister. J'ai à coeur leur santé fragile. J'ai pour mission de soigner leurs corps vieillis où tout se dérègle pour un oui ou pour un non. Toutefois, je me sens totalement impuissante devant l'affliction évidente dans laquelle ils sont trop souvent plongés. Je voudrais tant insuffler à ces âmes en détresse quelque optimisme, quelque gaieté, quelque joie de vivre. Cependant, aujourd'hui, c'est moi qui ai le cafard. À force de me répéter sans cesse les mêmes malheurs, c'est moi qui m'apitoie sur leur sort. Je vois planer au-dessus de ma tête l'ombre d'une dépression nerveuse quand soudain une voix douce, lente, me tire de cette sinistre emprise. - Mademoiselle, ne pensez-vous pas que vous devriez m'en parler? Les rôles sont inversés. Voici donc que la frêle grand-mère réconforte son infirmière...

©1996 -

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh