L'ordinateur du réel

Conte - A partir de 10 ans

  • Auteur : Simon-Pierre

L'histoire du conte "L'ordinateur du réel"

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

L'ORDINATEUR DU RÉEL une histoire écrite par

Simon-Pierre

avril-mai 1997 - Ben! Arrête de jouer à l'ordinateur et viens manger!

- Attend maman! Je finis ma partie de "La vallé des morts" sur internet contre Éric!

Ben a reçu le jeu le plus demandé de la planète et naturellement il y joue tout le temps surtout contre Éric. Le jeu consiste à éliminer ses ennemis à coups de poignard, d'épée ou de magie. Éric est le meilleur ami de Ben.

-OUI !!, s'écrie Ben, J'AI GAGNÉ!!!!!!!!

* * *

Après quelques heures Ben va chez Éric pour jouer. Mais il voit la mère de Éric en train de pleurer à en remplir la pièce. Il court vers la mère d'Éric et lui dit:

- Pourquoi pleurez-vous comme ça?

- C'est Éric, on l'a retrouvé mort poignardé dans sa chambre!!!

-???

Encore bouleversé, Ben s'est souvenu de la partie contre Éric qu'il avait gagnée grâce à un coup de couteau.

Sans attendre un instant, Ben se précipita chez lui. Il annonça la nouvelle à ses parents. Quand il fut rentré dans sa chambre il n'avait que le goût de tout casser.

Quelques semaines plus tard, il eut le courage de se dire que ce n'était qu'une coïncidence et qu'il jouerait contre son père ce matin.

Le temps venu, lui et son père s'installèrent à l'ordinateur et ils commencèrent la partie.

Quelques minutes plus tard Ben lance un pouvoir maléfique à son père. Le sort en question était de transformer l'ennemi en ignoble et minuscule nain. Quand l'ordinateur annonça que Ben avait gagné, Ben et son père entendirent un bruit. Quelque secondes plus tard, Ben regarda là où était son père et, comble de malheur, il n'était plus là!!

- Mais que se passe t-il!!!!????? s'écrie Ben en regardant la chaise.

Ayant peur de se faire accuser de meurtre ou de n'importe quoi, Ben n'avait qu'une idée en tête: partir d'ici et de ne jamais revoir d'ordinateur de sa VIE! Il prit son canif, dévala l'escalier en trombe, passa devant sa mère et, sans s'arrêter, prit quelques fruits qu'il y avait dans le réfrigérateur. Il chuchota: "je n'irai pas loin avec ça mais tant que ça peut me faire partir d'ici..."

Sa mère se posa une question:

- Bah! Les jeunes, toujours en train de s'inventer des histoires.

Après avoir couru comme un déchainé, Ben s'arrêta dans le bois pour manger une pomme. Mais... tout à coup... il vit une carabine pointée sur lui!!

- Monsieur Dubuc!!

Monsieur Dubuc est le père d'Éric et il vend des ordinateurs. C'est même lui qui a vendu l'ordinateur et les jeux à Ben. Il avait l'air bouleversé.

- C'est normal, se dit Ben tristement, quand son fils vient de mourir...

En un éclair Ben plongea à coté d'un arbre abbatu. On entendit un coup de feu...

Mais le coup de feu ne provenait pas de la carabine du père d'Éric...

Après que Ben eut reprit ses esprits, il regarda autour de lui et vit deux policiers en train d'arrêter le père d'Éric. Ben marcha vers les policiers et le père d'Éric.

-Mais que se passe t-il ici? questionna Ben.

L'un des policiers répondit tout de suite:

- Monsieur Lachance (le père d'Éric) prenait de la drogue et avait souvent des troubles psychologiques. Grâce à vous, nous avons pu le repérer.

- Mais comment?

- Voyez-vous, vous êtes sur un terrain de recherche criminel. Quand nous vous avons vu, un des policiers vous a poursuivi pour vous dire de partir d'ici, mais quand il vu monsieur Lachance, un des criminels qu'il avait étudié.

- Mais que faites-vous ici? questionna l'un des policiers.

- Euh... Ce que je fais ici? Eh bien je jouais près d'ici quand ma ball de base-ball a roulé en dessous de la clôture. By...

- Eh! arrêtez mon jeune enfant! nous ne vous voulons aucun mal.

Ben couru de toutes ses forces quand soudain il frappa quelqu'un. C'était un des gardes nationaux. Les deux policiers qui couraient en arrière de Ben arrivèrent.

- Excusez-moi mon jeune enfant, mais nous devons vous ramener chez vous.

La voiture se gara devant la maison de Ben. On vit la mère de Ben sortir en trombe de la maison.

- Mais que se passe-t-il ici?

- Votre fils a joué sur un terrain appartenant au pays et il s'est presque fait tirer dessus, dit le policier.

-Comment ça "presque fait tirer dessus"?

- Vôtre fils vous a t-il parlé de la mort d'un prénommé Éric? Un de ses amis je crois.

- Oui nous avons entendu la triste nouvelle.

-Vôtre fils s'était préparé à faire une fugue. Et je suis venu vous le rapporter.

- Merci beaucoup monsieur le commissaire. Allez viens Ben, dit-elle furieuse.

Après quelques heures la mère de Ben s'installa dans le salon pour discuter avec Ben.

-Ben, pourquoi as-tu fait ça?

-As-tu vu papa cet après-midi, dit Ben curieusement.

-Non.

-Tu vois, c'est justement parce que l'ordinateur en bas contient un jeu. Mon nouveau jeu, "La vallé des morts"... il est réel!

- Quoi? Fais-tu de la fièvre?

- Non! Quand je gagne, le jeu s'effectue dans la réalité. Éric a été tué par un coup de poignard, comme dans le jeu; j'ai gagné contre papa, grâce à un pouvoir magique...

- Est-ce que tu as eu un problème cette semaine? demanda sa mère inquiète.

- NON!!! COMMENT EXPLIQUEs-TU LA DISPARITION DE PAPA!

- Mais papa n'a pas disparu!! Souviens-toi, il y a deux ans, il est mort dans son travail.

- Quoi!

Ben couru dans sa chambre.

-Mais que se passe t-il? chuchota-t-il. La vie renferme beaucoup de secrets.

* * *

Le lendemain matin, Ben se réveilla sur son bureau de travail. Il se souvenait s'être endormi à cet endroit. Il descendit en-bas pour prendre le petit déjeuner.

À sa grande surprise il n'y avait personne. Il descendit dans la pièce où était placé l'ordinateur. Mais, comble de malheur, le jeu était ouvert et il était marqué: "Fin de partie, vous avez perdu!

Le dernier mot fut une horreur pour Ben:

PERDU!!!.

Il était rouge, plus rouge que du jus de tomate!!

Il prit son bâton de baseball et frappa de toutes ses forces sur l'ordinateur. Ce dernier céda.

Après, il vit un ignoble et minuscule nain en train de manger des fils d'ordinateur.

Des mots résonnèrent dans sa tête :

- Il est mon père!!!!!!

©1996 -

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh