La petite citrouille

Conte - A partir de 7 ans

Une petite histoire de petite citrouille, écrite par Émilie,  à se mettre sous la dent pour Halloween !

  • Auteur : Émilie, 11 ans

L'histoire du conte "La petite citrouille"

La petite citrouille naine
Il n'était pas deux, ni trois, mais une seule fois, une petite citrouille, une citrouille naine. Cette petite citrouille était née dans un jardin, il y avait cinq jours. Cette petite citrouille était dévisagée par tout le monde à cause de sa très petite taille... Un jour, deux enfants du quartier, nommés Pénélope et Philippe, voient la petite citrouille sur un coin du kiosque à citrouilles, écrasée par les autres et toute en larmes. Philippe arrive devant elle et lui demande: "Petite citrouille, que t'arrive-t-il? La petite citrouille lui répond, entre deux sanglots: "Je suis très triste depuis que je suis née car je suis la seule citrouille naine du quartier! Snif,snif." Alors, Pénélope et Philippe lui disent: "Pour toi, nous allons partir à la recherche d'une belle petite citrouille naine qui pourra te tenir compagnie."
Quelques jours plus tard, ils préparent leur sac à dos pour le voyage, puis ils partent destination "citrouille naine".
Ils marchent, marchent, puis ils trouvent une pancarte sur laquelle est écrit: "Vente de petites citrouilles ici!" Alors, nos deux amis se précipitent vers la droite, en enjambant des arbre tombés, en tombant dans un marécage plein de grenouilles, et en se faisant presque écraser par un taureau!
Tout à coup ils aperçoivent un vieux magasin rempli de toiles d'araignée, de chauve souris, de rats, enfin toutes les choses plutôt dégoûtantes que l'on retrouve dans de vieilles maisons hantées. Ils avancent puis réussissent à déchiffrer, sur une vieille pancarte décolorée: "Marchand de citrouilles naines". Pour un instant ils croient que ce n'est qu'une plaisanterie, mais ils voient un squelette...Ils ont très peur et s'enfuient.
Ils continuent à marcher des heures et des heures, puis ils sont fatigués alors ils mangent les bonnes galettes de leur mère Nicole.
Quand ils ont fini, ils décident de continuer. Soudain ils voient un petit, et même, pourrait-on dire, un minuscule village, au milieu de nulle part, entre deux montagnes, éclairé par les doux rayons du soleil.
Pénélope et Philippe le trouvent tellement joli qu'ils décident d'y aller. Ils ne marchent que cinq minutes puis ils sont rendus. Le village qu'ils ont vu est beau, mais minuscule! Les maisons ne mesurent pas plus de deux mètres! Alors Pénélope pense tout haut: "C'est sûrement ici qu'on va trouver ce que l'on cherche!" Philippe de répondre:"C'est sûr!" Et ils partent toujours à la recherche d'une minuscule citrouille.
En chemin ils rencontrent un petit garçon, pas plus haut que trois pommes et lui demandent: "Petit garçon y a-t-il un marchand de citrouilles naines dans la ville?" Il leur répond: "Allez vers l'Est, tournez au Nord au troisième coin de rue et vous verrez un fleuriste, épicier, marchand de citrouilles naines.
Et nos deux inséparables repartent à la recherche de la citrouille. Arrivés, ils rentrent dans le magasin où ils ne voient que des citrouilles vertes, jaunes et bleues! Ils demandent au marchand comment ça se fait que des citrouilles aient des couleurs si bizzares et le marchand leur dit: "Mais ce sont des citrouilles normales, non?" Philippe lui répond: "Mais, chez nous, les citrouilles sont oranges!!!" Alors le marchand leur dit d'aller voir à Citrouille-ville.
Après dix minutes de marche, ils sont déjà rendus! Ils rentrent donc dans le magasin où tout, mais vraiment tout, est en forme de citrouille. Pénélope se dit que c'est sûrement ici qu'ils trouveront, et de son côté, Philippe pense la même chose. Mais...
Malheur! Il n'y a que des citrouille déjà toutes décorées!! Alors là vraiment, ils se découragent et décident d'appeller leur mère Nicole pour lui faire part de leur découragement.
"Allô, maman? Comment vas-tu?" Lui demande Pénélope. "Ho, très bien, et vous?"
"Nous aussi", dit Pénélope en regardant son frère. "Super! Avez-vous trouvé une citrouille naine"? "Non, pas encore! Mais là, on doit partir, le devoir nous apelle! Salut!"
La conversation téléphonique terminée, Philippe ne cesse de se plaindre! Il dit que lui aussi aurait aimé parler à sa mère et qu'il avait plein de choses à lui dire." Tu ne vas tout de même pas chialer toute la journée!" "Na nan", répond son frère!
Et les voilà repartis sur le bon pied! Ils marchent encore longtemps, traversent des montagnes, des marécages boueux, puis arrivent enfin à Nain-Ville, le village des sorcières, des lutins, des fées et des nains évidemment! Philippe et Pénélope entrent au village qu'ils trouvent très bizzare, mais ne croient rien trouver ici. Ils visitent un peu puis repartent pour Halloween-ville-en-T.
Là-bas, tout est en forme de T et la population est formée de tout ce que vous pouvez imaginer de plus apeurant au monde! Pénélope se fait une amie nommée Tétotuta qui va les aider à faire leur recherche à l'interieur de la ville. La petite sorcière et ses nouveaux amis cherchent partout à travers la ville, mais ne trouvent toujours pas. En fait, ils ne trouvent que des Citrouilles immenses et...en forme de T! Désespéré,tout le monde rentre chez Tétotuta et les deux héros de notre histoire décident de coucher là-bas.
Le lendemain matin, après une nuit remplie de sons étranges et de peur, Tétotuta vient réveiller Philippe et Pénélope et leur apporte un bol de bouillie de chauve-souris ainsi que des oeufs de chauve-souris cuits durs, mais ils lui disent, avec un peu de dégoût, qu'ils n'ont plus faim.
Ils marchent longtemps encore et arrivent enfin au village Chouville. Ils demandent à un petit lutin qu'ils rencontrent en chemin: "Petit Lutin, quel est ton nom?" Il leur répond: "Grigri, et j'ai sept ans". "Mon cher Grigri, de dire Philippe, y-a-t-il un marchand de citrouilles naines dans ton village"? "Oui,il y en a un, mais il est très loin"! "Merci!" dit Pénélope. Et ils repartent. Après avoir marché plus de deux heures, ils décident de s'arrêter et de faire un petit somme. Puis, une alarme les réveillent...
"Qu'est-ce-que c'est que ça?" demande Philippe. Et un petit garçon lutin qui passe par là leur répond: "C'est le magasin de citrouilles naines qui a pris feu!..."
"HO NON!" disent nos deux amis en choeur! Et ils recommencent à se décourager, et les yeux remplis de larmes, il décident d'aller voir si quelques citrouilles n'auraient pas été sauvées.
Arrivant sur le lieu de l'incident ils demandent, tout en se croisant les doigts: "Y a-t-il des citrouilles qui ont étés sauvées"? Le pompier sorcier leur répond: "OUI!!!!!! On en a sauvé 205 sur 220! Nous avons vraiment eu de la chance, hein?" Pénélope lui répond en riant: "Oui...et nous aussi!!"
Ils vont, deux jours après l'incident, acheter une bonne centaine de citrouilles, puis ils aident les nains, fées, lutins, sorcières et extra-terrestres à reconstruire le magasin.
Quelques jours plus tard, le maire Lutin remet à Pénélope et Philippe une belle, mais minuscule médaille, pour les féliciter d'avoir aidé à reconstruire le petit magasin et en plus leur donne la centaine de petites citrouilles naines et rondelettes lorsqu'il apprend que c'est pour en aider une autre.
Ils remercient le maire de toute cette bonté et repartent vers la maison. "Enfin, se disent-ils, on peut revenir chez nous!" Arrivés, ils donnent les petites citrouilles au marchand en lui disant de les mettre avec les autres et en lui expliquant pourquoi. Le marchand rit un peu car il trouve cette histoire impossible, mais les met quand même, on ne sait jamais!
Quelques jours plus tard, la petite citrouille se fait acheter avec quelques unes de ses amies et se retrouve merveilleusement décorée. Enfin, son rêve se réalise!

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh