La rose magique

La rose magique" est un conte écrit dans le cadre d'une exposition sur "le jardin" par les élèves de CE1, CE2 et CM1 des classes de Sandrine Destarac et de Marie-Pierre Maraval de l'école élémentaire de Labastide Saint Sernin (Haute-Garonne, France)"

  • Auteur : Les élèves de CE1, CE2 et CM1 de l'école élémentaire de Labastide Saint Sernin

L'histoire du conte "La rose magique"

Il était une fois une rose qui se faisait déranger par une taupe très myope qui oubliait souvent ses lunettes. La rose était connue dans le jardin par les animaux, les fleurs, grâce à ses pouvoirs magiques et à sa gentillesse.

C'était une jolie rose rouge carmin, très peu ouverte, avec des pétales lisses et doux comme de la soie et une longue tige sans épines couleur vert émeraude. Son léger parfum se répandait dans tout le jardin.

Un jour, en allant chez une copine, la taupe rencontra un ver de terre et voulut le manger. Elle courut si vite qu'elle finit par trébucher sur un caillou, perdit ses lunettes magiques, passa sous la rose et la déracina.

Une fois déracinée, la rose voulut se venger parce qu'elle était furieuse après la taupe. Le ver de terre avait tout vu ; tremblant de peur, il expliqua que la taupe n'avait pas fait exprès:

"J'ai été poursuivi par une taupe; heureusement qu'elle a perdu ses lunettes!

- Heureusement pour toi, mais moi je serai toujours dérangée par elle alors!"

Il demanda à la rose de l'aider à transformer la taupe pour qu'elle devienne leur amie et ne les embête plus. Le ver de terre et la rose partirent au fond du jardin à la recherche de la taupe.

C'était une journée ensoleillée. La rose ressentait la fraîcheur du vent matinal dans ses feuilles. L'odeur des fleurs, de l'herbe et du feuillage parfumait tout le jardin. On entendait le chant du grillon dans l'herbe, les cigales dans les arbres et le sifflement des oiseaux dans leur nid.

Pendant ce voyage, ils rencontrèrent un écureuil qui mangeait des fleurs. Pour les sauver la rose changea l'écureuil en pierre grâce à ses pouvoirs.

Puis, elle demanda aux fleurs: "Est-ce que vous allez bien?

- Oui, maintenant que tu nous as sauvées. Pour te remercier dis nous ce que tu veux.

- Je voudrais que vous m'aidiez à attraper la taupe.

- D'accord, nous t'aiderons.

- Ah ! Vous êtes vraiment gentilles. Voilà, j'ai un plan. Vous allez vous mettre en rond et avec ma magie je vous transformerai en filet.

- D'accord, mais si tu nous jures de nous retransformer en fleurs."

Et ils continuèrent leur voyage.

Après une bonne heure de marche ils rencontrèrent un ami de la rose, le hérisson, qui jouait au ballon. Hélas, il creva son ballon avec l'une de ses piques.

La rose, rassurante, dit : "Ne t'inquiète pas, je vais te donner un ballon en mousse."

Le ver de terre, effrayé, se cachait derrière la rose. La rose lui murmura : "Pas de panique ! Je vais convaincre mon ami le hérisson de ne pas te manger.

- Non ! Dis plutôt de me cr.. cr.. Croquer !

- Calme-toi ! Tu es vraiment affolé, lui répondit gentiment la rose.

- Mais comment v.. v.. vas-tu t'y prendre ? bégaya le ver de terre.

- Je vais seulement lui demander de ne pas te manger parce que tu m'aides à chercher cette taupe qui m'énerve, et voilà."

La rose expliqua cela au hérisson qui répondit:

"D'accord, je ne mangerai pas ton ami.

- Merci pour ton cadeau. Moi, je te donne une pique porte-bonheur.

- Merci. Veux-tu m'aider à capturer la taupe qui m'embête?

- D'accord, je viens avec vous."

Ils arrivèrent près d'une petite mare, où poussaient des roseaux et des nénuphars. Ils voyaient les grenouilles, leurs amies, qui nageaient sous l'eau. Le ver de terre, calmé, proposa:

"Puisque la taupe aime les vers de terre, je vais l'attirer, et vous, vous la piègerez."

Les fleurs se mirent en rond. La rose les transforma en filet. Le ver de terre s'installa sur la taupinière en criant:

"Viens petite taupe, je suis un ver de terre bien dodu."

Le hérisson et la taupe montèrent sur un arbre et au moment où la taupe gourmande sortit de sa galerie, ils lui jetèrent le filet dessus.

Puis, ils descendirent de l'arbre et le hérisson endormit la taupe avec la pique porte-bonheur. La fourrure brune de la taupe brillait au soleil. La rose pensa:

"Quelle beauté, quelle jeunesse, quelle douceur !"

Elle lui mit des lentilles magiques, retransforma le filet en fleurs, se replanta et dit à la taupe:

"Ne mange plus les vers de terre et ne me déracine plus."

La taupe répondit:

"D'accord, je ne te déracinerai plus et je ne mangerai plus de vers de terre, et à la place je mangerai des fruits mais à condition que tu m'indiques un chemin où il y en a de bons.

- Pas de problème." promit la rose.

Un beau jour, tous les habitants du jardin assistèrent au mariage de la rose et de la taupe. Le hérisson donna aux mariés une pique porte-bonheur.

Ils firent beaucoup de taupes modèles et de roses magiques. Le jardin retrouva sa tranquillité.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh