Le col de fourrure

Conte - A partir de 8 ans

  • Auteur : Marie-France

L'histoire du conte "Le col de fourrure"

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

Le col de fourrure une histoire écrite par

Marie-France

novembre 1999

Ah Noël! C'est le temps où tout le monde s'amuse!
Malheureusement, ça n'a pas été le cas pour Corinne... Il y a maintenant 2 ans de cela, un horrible accident est arrivé à la meilleure amie de Corinne, Roxanne. Et ce, seulement 2 jours après noël. Voici ce qui s'est passé ce jour là...
Corinne couchait chez Roxanne ce soir là. Les parents de Roxanne étaient partis avec un autre couple au restaurant, et ne reviendraient pas avant les petites heures du matin.
Les deux filles, ayant loué deux films d'horreur, tremblaient comme deux feuilles devant la télévision. Le film terminé, elles décidèrent de monter au deuxième étage et d'aller parler dans la chambre de Roxanne. Elles se levèrent, et Corinne jeta un regard sur la majestueuse robe de chambre que Roxanne avait reçu en cadeau pour noël. Elle était de couleur rouge sang, et avait un col épais en fourrure noir. Avec cela sur le dos, Roxanne avait l'air de la femme de Dracula, car la robe de chambre agençait ses longs cheveux raides noir ébènes, et ses yeux d'un vert perçant. Corinne regarda ses yeux bleu clair et sa chevelure rousse et bouclée se refléter dans un grand miroir. Comme elle aurait aimé avoir le visage à la peau claire de sa meilleure amie! Corinne se regarda de nouveau dans le mirroir, observant son teint bronzé et quelques uns de ses boutons. Elle fit la grimace et commença à monter les marches à toute vitesse pour aller rejoindre Roxanne, qui était déjà engagée dans le couloir pour se rendre à sa chambre.
Elles bavardèrent ensemble pendant un bon bout de temps, quand soudain un bruit sourd se fit entendre à l'étage du bas. Ce ne pouvait pas être les parents de Roxanne, car le bruit était trop lourd pour que ce soit une porte qui se ferme. Roxanne décida d'aller voir ce que c'était. Corinne avait trop peur de descendre avec elle, alors elle décida de l'attendre en haut.
Elle entendit Roxanne descendre les marches lentement, et chacune d'elles poussait un gémissement sous le poids de celle-ci. Puis, Corinne entendit un autre bruit, mais ce qui avait été échappé ne sonnait pas aussi lourd que le premier bruit. Corinne tremblait; son corp entier était pris d'un grand frisson. Puis, elle entendit des pas commencer à remonter les escaliers, mais ce ne pouvait pas être Roxanne; les pas était des pas lourds, et non légers commes ceux de Roxanne. Qu'allait faire Corinne?
Soudain, elle eut une idée: elle se cacherait derrière la porte, et lorsque la personne entrerait, elle toucherait son cou. Si elle sentait de la fourrure, alors c'était Roxanne, et elle lui ferait une petite peur. Mais si ce n'était pas Roxanne... eh bien Corinne n'osait pas penser à ce qui arriverait.
Les pas montèrent les dernières marches, et Corinne força ses jambes à aller derrière la porte. Elle attendit un court moment, puis la porte s'ouvrit doucement.
Corinne étira lentement le bras, et toucha de la fourrure. Soulagée, celle-ci chercha à toucher le visage de son amie... mais ne rencontra que le vide.
Puis, le corps sans vie de Roxanne tomba sur le plancher, un corps encore chaud, décapité...

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh