Le mouton d'Alexandre

Conte - A partir de 6 ans

  • Auteur : Luce, 10 ans

L'histoire du conte "Le mouton d'Alexandre"

Le mouton d'Alexandrin

une histoire écrite par Luce

Alexandrin était un berger comme il n'en existe pas beaucoup dans la région. Son troupeau de moutons il le connaissait sur le bout de ses doigts.
Alexandrin connaissait le nom de chacun de ses moutons, des béliers aux brebis en passant par les agneaux de l'année. Ah! Oui il les connaissait bien ses moutons...
Chaque soir, Alexandrin rentrait toujours ses moutons à la même heure, 7:00 heures, pas une minute de plus car ici la nuit tombe vite et le loup rôde à partir du premier instant d'obscurité...
Comme à tous les soirs notre berger rentrait ses moutons, en les comptant un à un, Mais oui Alexandrin connaissait le nom de tous ses moutons après tout il faisait partie de la famille eux aussi..
“...,Biquette, Blanchette, Cadette....et , mais, mais où est Noisette?”
- Ah! Cette Noisette toujours la dernière à rentrer à la bergerie.
BÊEEEEEE, mais l'herbe est tellement meilleure de l'autre côté de la clôture, pourquoi m'en priverais-je BÊEEEEEE ? Se disait Noisette.
-Comme tu es imprudente Noisette lui dit Alexandrin un beau soir le loup t'attrapera et te mangera...
-BÊEEEEE,non je suis la brebis la plus rapide de tout le troupeau et je cours beaucoup plus rapidement que cet idiot de gros loup, pensait-elle...
Les jours passaient et Alexandrin s'occupait de ses moutons du mieux qu'il le pouvait, toujours il les emmenait paître de l'herbe fraîche dans les meilleurs pâturages de la région. Le soir en rentrant ses moutons il les comptait un à un pour être certain qu'il n'en manquait pas un seul. Tous les soirs ou presque tous les moutons se présentaient à l'appel du berger, tous sauf, Noisette bien sûr la brebis “rebelle”.
Alexandrin était très apprécié de tous ses moutons, tous sauf 1 ...
Bien sûr Noisette se plaignait constamment d'Alexandrin qui ne la laissait pas brouter à son goût, assez longtemps et dans de bien piètres champs, disait-elle.
-Regardez vous autres l'herbe semble bien meilleure dans le champ d'à côté .... Disait Noisette aux autres moutons du troupeau.
-Allons Noisette il est l'heure de rentrer allez dépêche toi ou si non gare au loup Noisette, gare au loup, lui répétait tous les autres moutons du troupeau...
-Le loup, disait Noisette, ce n'est qu'une histoire pour faire peur à de pauvres moutons suiveurs, comme vous tous, allons avez-vous seulement déjà vu l'ombre de ce fameux loup? Leur demanda-t-elle?
Tous les autres moutons du troupeau étaient figés de peur, immobiles, incapables de lui répondre.
-C'est bien ce que je croyais, vous vous inquiétez pour rien, rien du tout, il n'existe aucun loup dans les parages... Conclut noisette la plus dégourdie du troupeau.
Pauvre Noisette se disaient les autres brebis entre elles, -Un jour elle le rencontrera mais il sera trop tard... Disaient-elles d'un air triste, mais résolu.
Un beau soir de juillet tout était calme dans le pré. Mais le soleil commençait à descendre plus bas que d'ordinaire... Mais où est Alexandrin? Commence à se demander le doyen des moutons.
Tout à coup on entend l'appel du troupeau mais ce n'est pas la voix d'Alexandrin, mais non on dirait, mais oui , il s'agit du voisin Germain, Tous les moutons sont nerveux que se passe-t-il donc?
-Allez vite à la bergerie leur dit-il avec empressement...
Les moutons tous énervés s'entassent dans la bergerie en bêlant à s'en fendre le coeur. Le voisin Germain finit par leur expliquer qu'Alexandrin est au lit, malade, mais qu'il sera probablement mieux demain matin...
Pendant ce temps dans le champ, seule et insouciante , Noisette, notre brebis rebelle broute et s'en donne à coeur joie.
-Enfin j'ai le pré à moi toute seule, je vais en profiter pour aller voir de l'autre côté de la clôture que voisin Germain a laissé ouverte.
-Oh comme l'herbe est haute et verte de ce côté de la barrière... Exprima-t-elle avec joie et bonheur.
Mais tout à coup on entendit un son étrange,
-Ce n'est rien , allons Noisette les loups n'existent pas voyons... Se répéta-t-elle au fond de son petit coeur de brebis troublée
-Miam , comme elle a l'air appétissante et délectable se dit le grand méchant loup des forêts.
Cette fois Noisette avait bien entendu une voix, une voix grave et menaçante. C'était donc vrai il y avait bel et bien un loup dans la région.
Comment avait-elle pu être aussi imprudente et écervelée...
-Qu'est-ce que je disais aux autres moutons déjà??? C'est moi la plus rapide des brebis, alors allons ma grande c'est le temps de sauver ta pe...a....u.....
Noisette prit ses jambes à son cou et courut le plus vite qu'elle le pouvait, mais le loup se rapprochait quand même...
BÉÉÉÉÉÉÉ,BÉÉÉÉÉÉÉÉ, au secours criait-elle en filant à toute vitesse.
Ses appels ne furent pas vains, Alexandrin par sa fenêtre de chambre avait entendu les cris de peur de Noisette, sa brebis rebelle.
-Va-t-en méchant loup, cria Alexandrin en sortant de sa maison d'un seul bond...
Le loup resta tellement surpris qu'il rebroussa chemin, même si son ventre criait famine et qu'il aurait bien aimé savourer cette écervelée de brebis...
Noisette rentra à la bergerie épuisée par tant d'émotions fortes, il s'en était fallu de peu pour que Noisette ne disparaisse pour toujours...
-Tu vois Noisette les loups existent vraiment, à l'avenir tu devras te méfier un peu plus et suivre les conseils de tes amis...
Noisette bêla de satisfaction BÉÉÉÉÉ,BÉÉÉÉÉÉ....
Et vous savez quoi?
Noisette est maintenant la première du troupeau de moutons à rentrer à la bergerie à l'appel d'Alexandrin le berger...
d'autres histoires écrites par Luce

©1995-99

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh