Le petit dauphin maladroit

Conte - A partir de 6 ans

  • Auteur : Pascal

L'histoire du conte "Le petit dauphin maladroit"

mini-dossier l'orque

Le petit dauphin maladroit

une histoire imaginée par Pascal

Autrefois dans l'océan Atlantique vivait dans une vieille grotte une famille de dauphins. Cette famille était composée d'un dauphin, d'une dauphine et d'un delphineau. Ils étaient tous maladroits et le delphineau était le plus maladroit de la famille.
Un matin, il se réveilla dans l'eau très claire et en quittant son lit d'algues et d'étoiles de mer, il entendit un bruit bizarre comme si quelqu'un avait eu un accident. Il s'agissait d'un plongeur. Il s'était retrouvé perché sur le cocotier d'une île à la suite de l'explosion de ses bouteilles de plongée.
Le plongeur, un peu sonné, reprit connaissance et descendit de l'arbre. Il courut au bord de l'eau pour se rafraîchir. Le plongeur se releva et aperçut le delphineau.
- Bonjour! Comment t'appelles -tu ?
- Delphineau. Je suis très maladroit à ce qu'il paraît.
- Où vis-tu ?
- Dans une grotte avec mes parents. Et toi que fais-tu dans ces eaux ?
- Je recherche un trésor !
- Pourquoi ?
- Parce qu'on dit qu'il y en a un.
- Dans ce cas je veux bien t'aider à le trouver.
Le plongeur expliqua au delphineau qu'il ne pouvait pas lui nager sous l'eau sans oxygène. Le delphineau lui dit :
- Mange quelques fruits que tu trouveras sur cette île.
- Oui, je veux bien si ça te fait plaisir.
Le plongeur en réalité était affamé, il ne pouvait cacher sa faim. Il engloutit trois bananes, deux ananas, trois mangues et quelques petits fruits. Puis il avait envie pour terminer d'une noix de coco. Il faillit se rompre trois fois le cou en montant sur le cocotier. Il pensait qu'après ce repas une baignade ne lui ferait pas de mal.
Lorsqu'il rejoignit le delphineau, il sentit des petites douleurs aux poumons. A peine avait-il fait quelques pas dans l'eau qu'un crabe-grue l'attrapa par le fond de son maillot de bain et l'entraîna au fond. Le plongeur resta sous l'eau cinq ou six minutes en pensant que c'était la fin du monde. Le crabe qui s'étranglait de rire lui montra qu'il pouvait rester sous l'eau. Le plongeur à son grand étonnement pouvait respirer sous l'eau ! Le delphineau qui arrivait lui dit en riant :
- Ils étaient bons ces fruits magiques n'est-ce pas?!! Allez viens être humain, grimpe sur mon dos, nous partons!
- Je ne m'appelle pas être humain ; mon nom est Vincent.
Après leur discussion ils partirent à la recherche du trésor.
En chemin ils rencontrèrent très rapidement un vieux poisson sage.
- Il vient toujours me voir quand j'ai de la compagnie, dit le delphineau.
Ce poisson avait un oeil foncé et un oeil multicolore qui semblait prêt à rire. Il leur expliqua le trajet pour arriver au fameux trésor. Le plus difficile serait de pénétrer dans l'épaulard géant, gardien du trésor.
Ils rencontrèrent ensuite de multiples poissons de couleurs différentes.
- On dirait des clowns, pensa le plongeur.
Au détour d'un rocher ils tombèrent sur une splendide tortue de mer. Sa carapace était teintée de verts très différents et d'un peu de jaune. Elle brillait. La tortue dormait. Ils s'approchèrent d'elle quand, tout à coup, elle se réveilla en sursaut. Elle les salua amicalement et les invita à prendre un petit café. Ils discutèrent du trajet à suivre pour arriver au trésor.
Ils croisèrent encore un poulpe à la tête bleue et aux tentacules verdâtres sur lesquelles il semblait qu'on avait branché des milliers d'ampoules. Sur son nez, une lampe s'allumait quand il parlait et s'éteignait quand il se taisait. Après l'avoir examiné, le plongeur prit la parole et demanda:
- Qui êtes-vous ?
- A votre avis ? Un poulpe ! et même un poulpe avec de drôles de belles couleurs et des boutons qui clignotent car je suis un poulpe électrique! Et il repartit en clignotant de plus belle.

- Maintenant, dit le delphineau, nous sommes sur le territoire de l'épaulard géant, on ne devrait pas tarder à l'apercevoir.
En effet, quelques minutes plus tard, ils le virent qui se prélassait parmi les algues. Vincent et le delphineau s'approchèrent de l'énorme masse et profitèrent d'une pause dans sa respiration pour s'introduire par les évents à l'intérieur de l'épaulard géant. Vincent avait pris soin au passage de boucher les évents avec des algues. Les deux compagnons avaient faim et ils espéraient trouver à manger dans le ventre de l'orque. Mais ils trouvèrent dans son estomac le coffre qui était signalé sur la carte et que l'épaulard avait dû avaler par hasard. Le plongeur pleurait de joie et de bonheur. Il ouvrit le coffre et se mit à rire avec le delphineau quand ils virent deux limaces au fond du coffre. Le poisson-sage s'était bien moqué d'eux.
Ils n'eurent pas le temps de rire plus longtemps car les algues qui bouchaient les évents de l'épaulard le firent éternuer si fort que le delphineau et le plongeur furent expulsés et envoyés à la surface en un éclair. Malgré l'émotion Vincent et le delphineau n'avaient pas perdu le sourire car, s'ils n'avaient pas de trésor, ils s'en allaient le coeur plein d'amis.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh