Le petit dragon

Conte - A partir de 8 ans

  • Auteur : Claudie

L'histoire du conte "Le petit dragon"

Le petit dragon

Dans le pays de Nogard, il y a une bonne dizaine de cités. Les deux cités les plus importante sont en guerre depuis plusieurs dizaines d'années. Éllirog et Ergit.

La cité d'éllirog est remplie de bandits et de voleurs qui ne cessent de prendre des gens en otage. Dans cette cité, cela fait partie du quotidien. Cela fait très longtemps que ceux qui font régner la loi se sont enfuit de cette cité de fous comme ils l'appellent.

Ergit, elle, est une cité magnifique. Les hommes de loi l'ont quitté aussi car il n'y a aucun bandit. Cela fait plus de 50 ans que la cité d'Éllirog essaie de s'emparer de celle d'Ergit. Chaque année les armées Élliroguiennes se renforcent. Une année, ils conquérirent l'Ergit. Les Ergitiens ont été obligés de fuir dans la forêt Regnad. Cela fait plus de cinq ans que les Ergitiens essaient de reconquérir l'Ergit mais cela c'est avéré vain. Ils sont contraints de rester dans la forêt avec juste assez de nourriture pour vivre.

CHAPITRE 1

Dans la forêt la plus immense de Nogard habite un dragon pas plus haut que trente centimètres. Il est si petit que personne ne connait son existence. Il aurait tellement aimé être grand et fort comme ses ancêtres les dinosaures. Mais il est petit et n'a même pas de parents.

Un jour, il était tellement triste qu'il décida de retourner où il était né. Cela faisait au moins cinq ans qu'il n'y était pas retourné.

En arrivant quelle ne fut pas sa surprise en apercevant un village rempli de bêtes qu'il n'avait jamais vues. Des humains.

- He! Maman, regarde! Un dragon!

Le petit garçon prend le dragon dans ses mains.

-Est-ce qu'on peut le garder? Je l'appellerais Soreh.

CHAPITRE 2

Le petit dragon est tellement terrorisé qu'il n'ose pas parler.

- D'accord tu peux garder ton dragon, Litneg. Mais je veux qu'il soit sage et gentil. C'est toi qui t'occuperas de lui.

Soreh sait maintenant qu'il va rester avec eux. Peut-être va-t-il avoir une chance de devenir un héros!

La vie continue. Cela fait maintenant deux semaines qu'il est avec les humains. Lui et Litneg sont maintenant les meilleurs amis du monde. Le peuple l'aime bien aussi parce que c'est lui qui fournit le feu.

Un jour le chef du village annonce qu'il va faire une assemblée le lendemain. Soreh et Litneg vont jouer dans le champs.

- Qu'est ce que tu crois que le chef veut faire? demande Soreh.

- Chaque fois qu'il fait une assemblée c'est pour essayer de reconquérir l'Ergit.

Soreh resta pensif un instant.

- Et qui habite en Ergit présentement?

-C'est le peuple Elliroguien

Soreh voyait bien que Litneg était triste. Il aurait tant voulu l'aider.

CHAPITRE 3

Le lendemain tous les villageois étaient au rendez-vous. Litneg accompagné de Soreh attendait avec impatience que le chef prenne la parole. Des guerriers entouraient le chef. Ils avait des boucliers en bois et des épées toutes rouillées.

- Cette année nous changerons de ruse, commença le chef, nous allons attaquer pendant qu'ils fêteront Noël.

Soreh prit la parole.

- Si vous voulez vraiment les vaincre, vous auriez besoin de magie.

- Et qui nous apprendra a faire de la magie?

- Je connais un mage qui habite sur la plus haute montagne de la chaîne Etuah.

Tous semblait ébahis. Soreh proposa d'aller voir le mage avec deux des meilleurs combattants.

- Je veux y aller aussi! s'exclama Litneg

Sa mère refusa mais Soreh réussit à la convaincre.

- Nous allons être escortés des deux meilleurs combattants et si quelqu'un s'approche à moins de deux mètre de Litneg je le brûle vif.

CHAPITRE 4

La veille du départ arriva très vite. Soreh et Litneg savaient maintenant que les deux guerriers qui les accompagnaient s'appelaient Trof et Éliga. Le jour du départ chacun emporta un sac de provision et d'eau, une corde, 15 pièces d'or, un arc, des flèche et un carquois

- Au revoir maman, dit Litneg les larmes aux yeux.

Ils partirent avec les acclamations du peuple.

- Si je comprends bien la carte nous devons nous orienter vers le nord-est. En premier nous devons traverser la forêt Regnad, après nous ferons escale à la ville Ehcir pour acheter d'autre provision. Cela va nous prendre à peu près un mois aller-retour, dit Soreh en consultant la carte.

Ils marchèrent ainsi pendant près d'une heure. Soudain une dizaine d'hommes avec de grands couteaux recourbés les entourèrent.

CHAPITRE 5

Le plus grand et le plus terrifiant des bandits s'approcha.

- On veut votre argent! dit-il d'un ton qui fit trembler de peur le pauvre Litneg.

Soreh respira un grand coup et cracha une grande ligne de feu. Le chef et cinq des bandits périrent.

- Alors, vous voulez encore notre argent? demanda Soreh

Ils continuèrent leur chemin jusqu'à la nuit.

- Allez les amis. Vous allez voir ce que c'est de coucher à la belle étoile, dit Eliga

Litneg s'approcha de Soreh.

- Avec ton feu, on est sûr de revenir sain et sauf au village.

- Oui mais il ne faut pas courir après les danger.

- Compte sur moi.

La nuit se passa sans imprévu. Le lendemain cependant ils constatèrent la disparition d'Eliga.

CHAPITRE 6

- J'ai peur, dit Litneg

- Ne t'en fais pas. Soreh et moi allons être dix fois plus sur nos gardes, dit Trof

Ils prirent un gros déjeuner et partirent. Pendant qu'ils avançaient Trof avait l'impression d'être observé. Soudain deux hommes sortirent de derrière un arbre. Eux cependant avaient de grosse armure et un grand bouclier en argent. Soreh respira un grand coup et cracha une grande ligne de feu. Mais cette fois elles furent bloquées par les boucliers en argent.

-Vous êtes maintenant nos prisonniers, dit l'un d'eux.

Trof n'essaya pas de les retenir car si Soreh avait échoué il ne leur restait aucune chance.

CHAPITRE 7

Les deux hommes les emmenèrent vers l'ouest. Ils marchèrent ainsi durant deux semaines. Rendus à l'orée de la forêt, les deux hommes annoncèrent:

- Nous allons vous relâcher.

Mais avant de les relâcher ils leurs prirent toutes leurs provisions et tous leurs objets.

- Comment allons-nous faire pour survivre? demanda Litige

- Je ne sais pas. En attendant marchons.

Ils marchèrent ainsi jusqu'à la nuit. Tous le monde avait très faim mais personne ne se plaignait.

- J'ai peur que ce soit toi qui disparaisse Trof

- Ne t'en fais pas. Je vais rester éveillé.

La nuit se passa merveilleusement bien. Évidemment Trof n'était pas resté éveillé. C'est ainsi qu'au matin ils constatèrent la disparition de Litneg.

-Nous devons partir à sa recherche. C'est un enfant. Il doit trembler de peur, dit Soreh

- Je vais au nord et toi tu cherches dans le sud.

CHAPITRE 8

(Soreh)

Soreh avance avec précaution dans les bois. Il savait que c'est dangereux de se promener seul dans les bois en ne sachant pas où aller. Il savait que quelqu'un l'observait attendant le bon moment pour le piéger. Il savait que la personne qui l'observait et celle qui avait enlevé Eliga et Litneg ne faisait qu'une. Il a peur et n'ose pas agir parce qu'il a peur qu'il lui arrive la même chose qu'avec les deux hommes en armures. Soudain, pendant qu'il réfléchissait, quelqu'un l'assomma par derrière.

CHAPITRE 9

(Trof)

Trof avançait lentement l'épée à la main. Il regardait partout en même temps. Il était évident qu'il avait peur. Soudain, il se rendit compte qu'il était rendu à l'orée de la forêt. Il entendit un cheval hennir. Il vit ce même cheval sortir de la forêt avec un animal mi-homme mi-oiseau à ses trousses. Trof courut après le cheval et attrapa ses rênes. L'homme-oiseau arriva à sa hauteur et le remercia chaleureusement.

- Merci beaucoup. Ce cheval est ma seule possession. Sans vous je ne l'aurais jamais rattrappé. Demandez-moi n'importe quoi et je le ferai.

- Eh bien je voudrais que tu m'embarques sur ton dos pour m'emmener à la plus haute montagne de la chaîne Etuah.

Sitôt dit sitôt fait. L'homme-oiseau s'appelait Élov. En moins d'une demi-heure il emmena Trof au haut de la plus haute montagne de la chaîne. Trof prit congé de Élov après l'avoir remercié et salué.

CHAPITRE 10

Trof avança de quelque pas quand soudain une voix grave retentit.

- Je t'attendais. N'aies pas peur et approche. Je suis derrière le rocher juste à ta gauche.

Trof se dirigea vers la voix. Quelle ne fût pas sa surprise en apercevant Soreh, Litneg et Eliga accompagnés d'un vieil homme.

- Vous avez tous réussi l'épreuve. Sans le savoir vous avez vous même appris la magie. Il ne vous reste plus qu'à apprendre des formules magiques. Mais tout d'abord je tiens à vous présenter mes associés. Tous furent surpris en voyant surgir les associés du vieil homme. C'était en fait les deux hommes qui les avaient capturés. Le vieil homme, qui était en fait le mage, leur expliqua que leur enlèvement avait fait partie de leur épreuve. Quelques jours plus tard ils commencèrent l'entraînement.

CHAPITRE 11

Un mois plus tard ils avaient appris suffisamment de formules pour être sûrs de reconquérir l'Ergit. Le sorcier invoqua un élémental d'air et le petit groupe pu revenir en une heure dans le village. Le chef annonce qu'il y aura une autre assemblée le soir même. Le soir arriva rapidement et les seule paroles du chef furent :

- C'est Noël aujourd'hui. Allons reconquérir l'Ergit!!

Ces paroles furent acclaméess pendant une dizaine de minutes puis ils partirent en direction de l'Ergit. Quand ils arrivèrent les armées Élliroguiennes étaient déjà rassemblées. Litneg, Soreh, Trof et Eliga s'avancèrent et dirent une formule magique. Soudain toute l'armée Élliroguienne perdit peu à peu de sa force. Tous les Elliroguiens prirent peur et s'enfuirent.

CONCLUSION

Tous les Ergitiens étaient si heureux qu'il est impossible de le décrire. Litneg s'exclama :

- Je n'ai jamais eu de plus beau cadeau de Noël.

Tout le monde acclamait Soreh, Litneg, Trof et Eliga. Tellement que quelqu'un sculpta leurs faces dans 4 grands rochers. Et depuis ce jour l'Ergit connu la paix, seulement la paix. Lorsque le chef mourut, Litneg se présenta pour se faire élire. Il gagna à l'unanimité. Soreh, lui, avait réalisé son rêve. Il était devenu un héros. C'est ainsi que se termine l'histoire du petit dragon.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh