Le ver de l'espace

Conte - A partir de 9 ans

  • Auteur : Marine

L'histoire du conte "Le ver de l'espace"

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

Le ver de l'espace

une histoire écrite par

Marine, 11 ans

avril 2000

Il était une fois un ver de terre qui s'appelait Lob. C'était un ver de terre comme les autres sauf qu'il n'aimait pas où il habitait. Ce ver de terre rêvait d'aventures et de danger, mais il ne savait pas où les trouver. Il avait beaucoup cherché: dans les catalogues, la télévision mais il n'avait rien trouvé. Un jour qu'il s'ennuyait, une sorcière apparut et lui expliqua :
- Si tu veux trouver l'aventure et le danger, il faut aller dans l'espace et pour cela, il faut le demander au roi des vers de terre.
- Mais je ne sais pas où il habite ! dit Lob.
- Pour cela, il suffit de creuser le plus profond possible et toujours tout droit pendant deux jours. Mais attention aux taupes magiques du roi car tu sais, il n'est pas très gentil du tout. Il ne veut, dans son palais, que des vers de terre qui ont pu braver les taupes sans se faire manger.
Et la sorcière disparut. A sa place, il ne restait qu'un petit tas de cendres. Lob réfléchit car il ne voulait pas se faire manger. Mais il avait une idée. Il alla au magasin de jouets et acheta un déguisement de roi : une cape et une couronne.
ll rentra chez lui où il entassa son déguisement dans une valise. Puis il partit.
ll creusa pendant un jour sans s'arrêter. ll était épuisé. ll s'arrêta et s'endormit. Le lendemain, quand il se réveilla, il était midi.
- Ouh la la ! zut ! je suis en retard ! s'écria Lob.
ll empoigna sa valise et repartit en courant. Vers huit heures, il arriva devant une grande barrière en fer, peinte en vert. Dessus, en lettres majuscules, il y avait écrit :


Lob s'exclama :

- Ça y est, j'y suis !

Il se dirigea vers un arbre et il se cacha derrière. Là, il enfila sa tenue de roi et s'avança, majestueux comme un roi, vers la porte en fer que gardait un soldat. Celui-ci, en voyant le roi (le faux) s'approcher, ouvrit grand la porte pour le laisser passer et il s'inclina devant lui. Lob marchant toujours élégamment, passa de l'autre côté de la barrière.

Il n'y avait même pas cinq minutes qu'il était entré qu'une taupe magique arriva en courant devant lui. Mais au moment où il allait lui donner un coup de patte, elle s'arrêta net ; elle couina et elle repartit aussi vite qu'elle était venue. Alors, Lob continua son chemin sans encombre. Il arriva au palais. Aussitôt, il enleva son habit de roi.

Le palais était tout en nacre rose et violette. Lob était émerveillé. Il contempla longtemps le palais. Mais le roi qui l'avait vu par la fenêtre le fit amener vers lui. Le roi se leva de son trône et demanda :

- Qui es-tu, minuscule ver de terre ?

-Je m'appelle Lob et je ne suis pas minuscule ! Je suis venu vous demander la permission pour aller dans l'espace où je trouverai l'aventure.

- Mais dites donc, minuscule ver de terre, on ne me parle pas sur ce ton ! Tiens ! Puisque vous m'avez parlé comme ça ,je vous propose deux choses : soit, je vous enferme dans un cachot pour toujours, soit vous passez trois épreuves où vous pouvez risquer votre vie!

Choisissez, minuscule ver de terre ! Et il éclata d'un grand rire, car il avait vu que quand il appelait Lob "minuscule", ça l'énervait.

- Je choisis les épreuves, déclara Lob. Mais je veux savoir qu'est-ce que c'est comme épreuves.

- Et bien voilà : en premier, vous devrez affronter le monstre de la peur que personne n'a pu affronter sans mourir de peur, en deuxième, vous devrez traverser le ravin sans fond sur le fil invisible et en troisième, l'épreuve sera d'aller en enfer et de me rapporter les cornes du diable.

Et sans attendre la réponse de Lob, il leva le bras ; aussitôt, les gardes empoignèrent Lob et l'emmenèrent devant une porte où ils lui dirent :

- Voici la première épreuve, celle du monstre !

Et ils s'en allèrent.

Lob entra. D'abord, il ne vit rien ; puis apparut de la fumée. Elle se transforma en un monstre gigantesque phosphorescent. ll avait des yeux rouges, la peau verdâtre couverte de pustules. Comme le monstre était phosphorescent, Lob vit par terre des cadavres et des squelettes. Il était effrayé. Aussitôt, il pensa que peut-être, il pouvait se changer en ce qu'il voulait, y compris en bête encore plus laide qu'il était maintenant. Dès que Lob eut terminé sa pensée, le monstre devint plus laid encore. Lob dût fermer les yeux pour ne pas mourir de peur. Il pensa :

- J'aimerais mieux qu'il se transforme en serpent.

Il ouvrit les yeux et à la place de l'horrible créature, il vit un serpent à sonnettes se dresser devant lui, prêt à le mordre. Lob comprit à ce moment-là que la bête n'était qu'une créature de ses cauchemars. Alors il cria :

-Tu n'es qu'une créature de mes rêves !

Et l'horrible bête disparut !

Alors Lob sortit de la pièce. Dehors, les gardes l'attendaient. Quand ils virent Lob arriver, ils n'en crurent pas leurs yeux. Après, ils emmenèrent Lob auprès du Roi ; celui-ci, stupéfait, le fit emmener au bord du ravin sans fond. Lob mit un certain temps pour trouver le fil, à tâtons. Quand enfin il l'eut trouvé, il s'y engagea. Ça grinçait ; un horrible grincement qui faisait mal aux oreilles. On aurait dit le hurlement de quelqu'un qui s'était fait mal. Et puis Lob, qui n'était pas équilibriste, bougeait dans tous les sen

- Je n'y arriverai pas, se dit Lob.

Le bruit de grincements était un peu moins fort. Mais celui-ci, tout d'un coup redevint fort, ce qui fit tomber Lob qui eut juste le temps de rattraper le fil avec sa main. Il continua le reste du parcours pendu en mettant une main devant l'autre ; mais arrivé au bout, le roi en personne était là.

- Tu vas mourir !

Et il poussa Lob dans le précipice. Puis, il s'en alla bien content du méfait qu'il avait commis. Or, Lob s'était raccroché à une pierre qui dépassait du ravin et était remonté.

Quand il rentra au château de nacre, on fut bien étonné de le revoir, car le roi leur avait dit qu'il était mort. Lob leur expliqua que c'était le roi qui l'avait poussé dans le ravin et que c'était une chance s'il était remonté. Les soldats et les gens du royaume qui n'étaient pas intelligents, le crurent et firent mettre le roi en prison. Ils élirent Lob leur roi. Lob fit construire une fusée pour aller dans l'espace.

Au bout d'un mois, le roi se sauva de sa prison. On eut beau le chercher, on ne le trouva pas. Une nuit, alors que tout le monde dormait, le roi, ou plutôt l'ex-roi, s'introduisit dans le château. ll voulait tuer Lob pendant son sommeil. ll entra dans la chambre et leva son poignard pour le tuer. Mais Lob, qui avait deviné ses intentions, avait mis un mannequin à sa place. Le roi poignarda le mannequin. Quand le roi fut sortit de sa chambre, Lob sonna l'alarme. Tous les gardes sautèrent sur le roi et le remirent dans sa prison.

Quand la fusée fut terminée, Lob dit au revoir aux habitants. Il traversa la terre et le ciel des hommes. Il construisit une île volante où il vécut heureux.

ll eut encore beaucoup d'autres aventures mais il n'a pas eu le temps de les écrire.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh