Les chats et la sorcière

Conte - A partir de 8 ans

  • Auteur : Hélène

L'histoire du conte "Les chats et la sorcière"

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

Les chats et la sorcière

une histoire écrite par

Hélène, 11 ans

avril 2000

Il était une fois trois petits chats qui habitaient dans une grande maison avec leur maman. Un matin, ils découvrirent que leur maman avait disparu. Alpha, le plus intelligent des trois dit :
- Il faut la retrouver, je pense que la sorcière l'a prise pour faire des expériences.
-Alors, partons tout de suite ! dit Gamma.
Ils partirent immédiatement en direction du château de la sorcière. Bêta, le plus bête des trois, dit :
- La sorcière est très gentille, elle nous indiquera où est Maman.
- Mais non ! cria Alpha.
- Elle veut transformer Maman ! dit Gamma.
Devant eux, il y avait une grande grille. Alors, Alpha dit :
- Ouvrez, s' il vous plaît, on veut notre maman.
- Es-tu tout seul ?
- Non ! dit Alpha.
- Combien êtes-vous ?
- Trois ! lui répondit-il.
- Alors, vous aurez une épreuve chacun. La première sera de rentrer dans mon château, d' aller au dernier étage et de ramener une potion magique. Si tu n' y arrives pas, je te transformerai en chauve-souris et tu vivras dans mon grenier.
- D'accord ! dit Alpha.
- La deuxième épreuve sera de chasser toutes les souris de mon grenier et ce sera Bêta qui la fera. D'accord ? dit la sorcière.
- Heu... d'accord, dit Bêta un peu hésitant. (Il n'avait jamais chassé de souris de sa vie et il ne savait même pas ce que c'était qu'une souris).
- La troisième épreuve sera de casser des barreaux de fer car je t'enfermerai dans une cage et ce sera Gamma qui le fera. D'accord ? dit la sorcière.
- Je compte jusqu'à trois et vous partirez chacun pour votre épreuve.
- Un, deux, trois ! dit la sorcière en criant pour que tout le monde puisse l'entendre.
A trois, Alpha alla au dernier étage. Quand il y arriva, il vit que la potion était tout en haut sur l'étagère et qu'il ne pouvait pas l'atteindre, il commença à paniquer. Il pensait : "Si je ne peux pas l'attraper, je vais me transformer en chauve-souris et maman sera toujours prisonnière."
Sur cette pensée, il se mit à pleurer. Mais il entendit une petite voix qui disait :
- Pourquoi tu pleures ?
Alors, Alpha lui raconta tout.
- Il ne faut pas pleurer, je vais t'aider.
- Qui es-tu ? demanda Alpha.
- Je suis comme ta maman ; j'ai été emprisonné par la méchante sorcière. Ne parlons pas trop, dit l'oiseau, qui était venu l'aider.
Il lui donna la potion magique. Sur le flacon, il était écrit en gros :


- Cela doit être pour transformer Maman si on n'a pas réussi les trois épreuves.

La sorcière suivait Gamma. Elle l'enferma dans la cage et partit. Gamma essaya toutes les manières mais il n'était pas assez fort pour casser les barreaux. Alors, il se mit à pleurer. Tout à coup, il entendit une grosse voix :

- IL NE FAUT PAS PLEURER.

C'était un ours ; il était très, très gros et tout marron.

- Vite ! Casse les barreaux s'il te plaît, autrement je ne pourrais pas revoir ma maman, dit Gamma très vite en mangeant la moitié de ses mots.

- Quoi ? dit l'ours qui avait plein de poils sur ses oreilles. Répète plus doucement et ne mange pas tes mots. Alors, Gamma lui expliqua ce qu'il fallait faire pour le délivrer. Donc, l'ours se mit au travail tout de suite.

La sorcière entendait : CRAC ! CRAC ! CRAC ! . . . Elle compta tous les "crac" et elle se dit :

- Il y a autant de" crac" que de barreaux de la cage où j'ai enfermé Gamma. Je vais aller voir ça. Heureusement, l'ours était parti un moment avant.

- Voilà ! s'exclama Gamma, j'ai cassé tous les barreaux de la cage. Est-ce qu'Alpha a ramené la potion magique ?

- Oui, répondit la sorcière pas contente. (Il ne demanda même pas si Bêta avait chassé toutes les souris car il avait peur que la sorcière lui réponde non)

Enfin, Bêta arriva devant la porte du grenier. Il pensa :

- Qu'est-ce que c'est une souris ? Peut-être d'horribles monstres qui me mangeront. Je n'ose même pas y penser. Il entra quand même. Il vit des choses bizarres avec une longue queue grise.

- C'est peut-être ça des souris, se dit-il en lui même. Elles courent drôlement vite, je ne pourrais jamais les attraper et il se mit à pleurer. Il entendit une voix qui disait :

- Je suis un chat comme toi sauf que moi je sais chasser les souris et en moins de cinq minutes, il n'y auras plus de souris.

Il se mit au travail. Pendant ce temps, Bêta dormait ou essayait d'attraper une souris même s'il savait qu'il n'allait pas y arriver. Après, il joua un peu par-ci, un peu par-là.

L'autre chat lui dit :

- J'ai fini. Fais semblant de manger la dernière souris.

Tout à coup, la porte s'ouvrit. Bêta vit Alpha et Gamma avec la sorcière.

- Tu as fini ? lui dit la sorcière d'un ton sévère.

- Oui, lui répondit-il tout content.

- Alors, je crois que je dois vous rendre votre maman et elle partit la chercher.

- Et voilà ! dit-elle en l'amenant vers Alpha, Gamma et Bêta.

- Rentrons vite à la maison. Tout le monde doit s'inquiéter, dit la maman.

Et il rentrèrent tous les quatre en se racontant ce qui s'était passé.

©1995-2005

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh