Les dents de la neige

L'histoire du conte "Les dents de la neige"

Chapeau, Chappe

Les dents de la neige une histoire écrite par
Julien, Kévin, Assia
mai 1999

Mélisa habite Tokyo, au Japon, depuis son enfance.
Du haut de ses 28 ans, elle connaît tout du Japon, son histoire, ses plus petites rues.
Pour ses études de volcanologie, elle est partie étudier aux Etats-Unis, dans la ville de New-York pendant 4 ans.
A son retour, diplôme en poche, elle peut enfin travailler sur les volcans Japonais.
Mais depuis qu'elle est rentrée des Etats-Unis, elle ne cesse de penser à un jeune géologue qu'elle a rencontré à l'université.
Celui-ci a 31 ans ; il est blond, il a des yeux bleus et il s'appelle Fouad. Il est fort, rapide et surtout, amoureux de Mélisa.
Mélisa est aussi amoureuse de Fouad, et il le sait.
Il décide de la rejoindre à Tokyo.
Il se met donc en route pour l'aéroport de New-York. Mais il tombe dans un embouteillage, si bien qu'il rate l'avion pour le Japon.
Fouad loue donc un petit avion qu'il ne paye que 13000 F et un pilote qui accepte immédiatement de le conduire à l'aéroport de Tokyo.
Fouad et le pilote, qui s'appelle Mathieu, se mettent en route dès le lendemain à l'aube.
Ils traversent le Canada, à quelques kilomètres du fort Simpson, où ils s'arrêtent faire le plein d'essence. Ils y passent la nuit.
Le lendemain matin, ils partent dès les premières lueurs.
Ils traversent quelques forêts vierges, et arrivent à Dawson, où ils prennent leur repas de midi.
Puis, ils entament l'Alaska, durant quelques kilomètres.
Soudain, l'avion se retrouve pris dans une nappe de brouillard.
Mathieu ne voit plus rien, et Fouad non plus.
Fouad voit un éclair traverser le ciel, puis un autre suivi d'une explosion ; les moteurs vibrent, on peut sentir l'odeur du brûlé.
Mathieu regarde par le hublot, l'aile gauche est en flamme. Pour avoir une meilleure vision, il part un peu plus vers l'arrière.

Mais Mathieu ne peut pas ; car les cales de l'avion sont très chaudes.
Il se retourne, et prend la direction du cockpit. Il veut avertir Fouad qui n'est même pas au courant de tout ce désastre.
Dans le cockpit, Fouad essaie de diriger l'avion, mais en vain.
Mathieu crie :
- Alerte rouge ! alerte rouge ! L'avion est en flamme !
- Je m'en doute bien, lui répond Fouad. Le poste de commande a brûlé. Je m'en suis fait un toast. T'en veux un ?
- Hein quoi ? Tu plaisantes ! Commente Mathieu.
- Mais bien sûr ! lui répond Fouad.
- Allons, prenons le parachute, et sautons. Nous ne sommes plus qu'à 500 mètres du sol !
Aussitôt dit, aussitôt fait Mathieu ouvre la porte de secours, et dit à Fouad de sauter le premier. Celui-ci, sans hésitation, s'engouffre dans le vide.
Mathieu se met à crier :
- Attention ! l'aile gauche te tombe dessus.
Fouad réussit à l'éviter, mais une brindille enflammée lui tombe dessus !
Fouad tire sur le cordon du parachute de sécurité, qui ne s'ouvre qu'à 50 mètres du sol.
Ils atterrissent enfin.
Ils se retrouvent, ils n'ont que quelques égratignures.
Quelques secondes plus tard, à 100 mètres de là, l'avion atterrit, le reste du gasoil du côté de l'aile gauche flambe.
Ils rejoignent ce qui reste de l'avion, et se servent du parachute de Mathieu, et de quelques branches mortes pour faire une tente. Fouad, qui a emmenée sa carte, identifie aussi bien que possible leur position.
- Saperlipopette! Nous sommes sur le col du mont Mac Inley
A coté de ces informations, il lit sur sa carte détaillée Danger, homme des neiges !
Les deux hommes se regardent inquiets, pour se rassurer ils se disent que c'est une légende.
Ils mangent un immense sandwich préparé avec les victuailles trouvées dans l'appareil.
Soudain ils entendent un profond hurlement, venant sans doute du fond de la vallée de Mac Inley.
Fouad se précipite pour identifier la provenance de ces bruits sur sa carte.
Il sursaute en entendant une nouvelle fois ces hurlements : il est maintenant persuadé que ce n'est pas une légende, car il vient de lire la carte d'identification de l'homme des neiges :
1 m 70, des griffes de 2 cm ; Il pèse 143 Kg et il a l'odeur d'un putois. Il règne sur cette montagne depuis bientôt 100 ans.

Fouad demande à Mathieu pourquoi il en est ainsi depuis 100 ans et pourquoi personne n'a pu le capturer.
Il lui répond :
- C'est un c'est un mystère. Je n'ai pas la réponse, mais aucun scientifique n'a pu mettre la main dessus. Viens, montons sur cet arbre là.
Mathieu désigne un arbre dans lequel ils montent.
En regardant avec ses jumelles, Fouad aperçoit l'homme des neiges loin de l'endroit où ils se trouvent.
Ils descendent de l'arbre pour se reposer un peu car la nuit commence à tomber. Ce n'est sans doute pas terminé se dit Fouad.
Tout en se reposant Fouad réfléchit à une solution pour éviter l'homme des neiges, mais il fallait attendre le lendemain.
- Au secours, dit Mathieu, il veut me manger !
- Mais qui ? lui répondit Fouad
- L'ho… l'homm… l'homme des neiges !
- Il faut courir ! Haaa !
- Que t'arrive-t-il ?
- Ho, ma tête, @#?# de cauchemar !
- Hé Mathieu, que fais-tu ? dit Fouad.
- Je crois que j'ai fait un cauchemar.
- Bon, dors il n'est que 5h00 du matin.
- Je vais essayer
Quelques minutes plus tard, des pas lourds se font entendre au loin, c'est l'abominable homme des neiges.
Fouad se réveille en sursaut, l'homme des neiges est en train d'écraser le réchaud qui laisse le gaz se disperser.
A peine le temps de sortir de la tente que la créature écrase violemment celle-ci.
Fouad et Mathieu essaient de fuir, mais Mathieu ne peut pas courir avec sa jambe.
Ils se cachent derrière un arbre, mais à peine le temps de respirer et c'est le trou noir, ils s'évanouissent.
Deux jours plus tard, ils se réveillent dans un hôpital.
Ils sont dans un triste état, chacun porte une bouteille pour respirer.
Mathieu a un plâtre à la jambe.
Eux qui pensaient être mort étaient très surpris d'être encore vivant dans un hôpital.
Mélisa entre dans la chambre. Fouad, tout heureux, lui demande qui les a sauvés.
- Je ne sais pas, dit Mélisa, mais on a retrouvé de longs poils raides sur vos habits.
- Il faudra l'inviter à notre mariage ! dit Fouad
©1995-99
var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ? "https://ssl." : "http://www."); document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E")); try { var pageTracker = _gat._getTracker("UA-6346731-1"); pageTracker._setDomainName(".momes.net"); pageTracker._initData(); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {}

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh