Les mille et une histoires de Stéphanie et Kim

Conte - Stéphanie et Kim

Stéphanie et Kim sont deux copines qui adorent inventer plein d'histoires ! Elles en partagent quelques-unes avec Momes.

L'histoire du conte "Les mille et une histoires de Stéphanie et Kim"

MARIA

Je vais vous raconter l'histoire d'une petite fille nommée Maria. Elle était belle et gentille. Elle avait tout ce qu'il fallait pour être parfaite, à un défaut près, elle était SDF; elle n'avait ni maison, ni famille.
Elle errait dans la rue au petit bonheur la chance en mendiant, et la nuit elle trouvait toujours un garage ouvert, une maison abandonnée. Les jours où elle n'avait vraiment pas de chance, elle dormait dans une caisse ou à la belle étoile.
Mais un jour, un jour d'hiver, elle ne trouva rien pour dormir, non rien. Si elle était en été elle ne serait pas fâchée de dormir dehors, mais, un soir d'hiver, lorsqu'il neige, elle ne savait pas où dormir. Alors elle resta éveillée toute la nuit et comme on dit que le nuit porte conseil, elle se mit à réfléchir...
"Je suis pauvre, se dit-elle, mais je suis belle, agile et gracieuse. Peut-être qu'avec d'autres pauvres je pourrais monter un cirque pour gagner un peu d'argent..." mais, comme il était tard, elle s'endormit par terre.
Lorsqu'elle se réveilla elle avait mal partout et elle avait plus froid que jamais mais elle ne s'en souciait pas; elle voulait à tout prix réaliser son projet.
Elle chercha d'autre enfants et adultes SDF et elle leur parla de son projet. Ils furent d'accord. Ensuite tout s'accéléra. Ils s'entrainèrent dans une maison abandonnée, présentèrent deux ou trois fois leur numéro de cirque, ensuite ils rénovèrent la maison et présentèrent d'autre séances.
Avec cet argent tous les SDF de la ville vécurent heureux pendant longtemps.
************

FÉLIX

Il était une foit un petit garçon nommé Félix Le Chat. Félix était très intelligent et très habile; il était malin et rusé mais il était très petit et très maigre.
Il était arrivé un jour comme ça, sans rien dire, à Mélimélo-Ville. Dans l'école Minibou tout le monde l'aimait bien. Il faisait partie de la Bande À Toitoine où il y avait Toitoine-Le-Chef, Michel-Le-Gourmand, Jonathan-Le-Fort. Félix, lui, comme il était nouveau dans la bande on ne l'avait pas encore "baptisé".
Un jour Toitoine-Le-Chef avait convoqué Michel-Le-Gourmand et Jonathan-Le-Fort: "Félix est très mystérieux, dit Toitoine-Le-Chef, je crois que c'est un chat-garou. Vous savez les hommes qui se transforment en loup la nuit? Eh ben Félix est comme ça sauf qu'il se transforme en chat. Vous n'pensez pas?"
- "Oui, dit Michel-Le-Gourmand, tu as raison c'est un chat-garou!!!"
- "Que proposes-tu de faire Toitoine? demanda Jonathan-Le-Fort"
- "Il faudrait le suivre jusque chez lui pour voir si il se transforme vraiment en chat la nuit!! affirma Toitoine-Le-Chef"
- "OK!!" dirent les 2 autres.
Et le lendemain soir ils suivirent Félix jusque chez lui. Ils attendirent la nuit pour qu'un chat sorte de la maison de Félix, mais aucun n'y croyait vraiment. Ils furent étonnés lorsque la porte s'ouvrit et qu'un chat en sortit! Les trois copains se mirent à crier. Mais le chat était suivi de Félix qui essayait de lui taper sur la tête avec un rouleau à patisserie.
Félix s'apporocha de ses copains et dit
- "Je ne savais pas que vous aviez peur des chats, mais au fait que faites vous ici?"
Et les 3 amis lui expliquèrent tout, Félix se mit à rire. Sur le chemin du retour Toitoine se rappela d'un détail étrange, très étrange même; lorsque Félix s'était mis à rire ses dents n'étaient pas normales: c'étaient des dents de chat!!! Félix était-il vraiment un chat-garou?
************

SUZON

Bonjour! Je m'appelle Suzon, j'ai 40 ans et je veux acheter un appartement...
Hier Suzon est allée visiter une maison. Elle à sonné à la porte et une petite fille est venue lui ouvrir. Cette petite fille était pâle, d'une blancheur fantôme, comme on dit
- "Tes parents sont là, demanda Suzon, je viens visiter votre appartement."
- " Mes parents sont absents mais je peux vous faire visiter, dit la petite fille, venez nous allons visiter la chambre d'enfant."
Elles se dirigèrent vers la chambre d'enfant. C'était une grande chambre et il y avait un lit devant la fenêtre
- "Je veux que votre fils dorme là sur CE lit et devant CETTE fenêtre, dit la petite fille, et j'insiste!!"
Comment savait-elle que Suzon avait un fils?
Les parents de la petite fille rentrèrent et Suzon se précipita à leur recontre
- "Comment êtes-vous entrée?" demandèrent les parents
- "C'est votre fille qui..."
Mais, lorsque Suzon voulut se retourner pour montrer la petite fille, elle n'y était plus!
- "Ce n'est pas possible, dit la femme, notre fille est morte il y à 3 jours sur ce lit devant la fenêtre de sa chambre d'enfant."
Était-ce un fantôme ?

************

MICH

Voilà l'histoire de Mich
Il était une fois une petite fille nommée Michelle habitait dans un grand palais entre les serviteurs et ses parents. Elle étai vaniteuse mais sympa. Elle avait un cours particulier avec un professeur spécial, elle jouait au tennis avec deux autres enfants. Elle avait une amie, Carla, qui était aussi riche qu'elle. Elles se voyaient tous les week-end au cours de tennis.
Un jour ses parents lui dirent:
- Mich nous partons dès demain dans notre nouvelle demeure de vacances à Madrid ; nous irons là-bas en car public.
Mich avait peur des cars, des voitures, des transports en général... elle ne voulait pas partir à Madrid car elle savait qu'elle ne reviendrait jamais à Paris. Elle avait souvent des visions du futur et elles étaient toujours vraies!
Mais le lendemain arriva et ils partirent à Madrid.
Le car roulait lentement et à la fin de la journée ils arrivèrent dans les Pyrénées. Là le car dut quitter l'autoroute pour arriver sur des petites routes de montagne. Mich dormait lorsque le conducteur dit:
- Nous allons passer par le Col Du Mort. Autrefois le passage des cars était interdit au Col Du Mort à cause des freins défectueux et de leur poids trop lourd, mais aujourd'hui les moteurs plus puissants et...
Mais déjà Mich n'écoutait plus elle s'imaginait tous ces gens qui avaient dû mourir dans des accidents de cars avant que le Col Du Mort ne soit fermé aux cars...
***
Le conducteur du car continuait son discours lorsque un cri retentit à l'arrière du car:
- Aaaaaaaaaaaaahhhhhhhhh, la roue quitte le sentier.
Alors le car se mit à se balancer vers le vide. À l'intérieur tout le monde s'affolait et criait. Seule Mich restait calme, elle avait une une vision et savait ce qui allait se passer. Mais lorsque le car bascula dans le vide elle cria:
- C'est de ma faute!!
Et elle vit tous ces gens qui auraient eu une vie devant eux et qui allaient mourir dans le car. Elle se rendit compte que tous ces gens qui allaient mourir dans cet accident avaient une famille qui pleurerait après l'accident, elle se rendit compte que tous ces gens étaient attendus à Madrid.
Elle regarda par la fenêtre et vit que le fond du ravin approchait, que la fin de la vie de tous les passagers du car approchait, et elle se mit à pleurer, Mich, oui, elle se mit à pleurer.
Ensuite elle se ressaisit car elle pouvait encore se sauver elle. Dans ses visions elle s'accrochait à une branche au bord du précipice et restait accrochée à cette branche, trois heures après quoi les sauveurs venaient et elle ne savait pas la suite. Elle regarda sa montre: 20h30 et 21". Elle allait sortir lorsqu'elle se dit "Pourquoi je me sauverais moi, et pas les autres? Non c'est trop injuste! Je dois mourir avec les autres passagers!"
Mais elle fût attirée par la branche et faillit s'y accrocher. Elle résista de toutes ses forces; elle avait décidé de mourir avec les autres.
Alors une chose extraordinaire se passa, le car reprit sa place sur la route et elle comprit pourquoi. En ne s'accrochant pas à la branche pour se sauver, Mich avait changé une petite partie du futur et cette petite partie du futur faisait partie de sa vision, donc toute sa vision avait été annulée du futur!
Elle regarda sa montre: 20h30 et 30". Neuf secondes! La chute du car, ces neuf secondes avaient été supprimées du futur de tous les passagers du car. Elle seule avait vécue ces neuf secondes d'horreur et d'excitation...

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh