Loïc et le lutin

L'histoire du conte "Loïc et le lutin"

Loïc et le lutin

de

Renaud et Julien Les histoires des cm1-cm2
de Couffouleux

Bonjour, je m'appelle Loïc et je vais vous raconter une aventure.
Un jour, mes parents étaient allés dîner chez des amis. Pendant ce temps, j'étais allé jouer dans une grotte. J'y rencontrai un lutin qui était devin : [pic_0]
- Bonjour, dit le lutin. Cette grotte est à moi mais je t'invite. Entre. Je sais que tu as dix ans, Loïc. Veux-tu que je te transporte au Moyen-Age ?
- Ah ça oui, youpi !
- D'accord. Attention au mage Valdemorte. Abracadabra, va au Moyen Age.
J'arrivai dans le Moyen Age dans une armure de chevalier. Tout à coup, le lutin apparut :
- Où vas-tu comme ça ?
- Ben... euh... je vais me promener.
- Te promener ! Mais ça va pas la tête !
- Pourquoi ?
- Tu es un seigneur ! Ton nom sera Duc de Pont Cassé.
- Oui, oui, soupirai-je.
Arrivé dans un village, je vis tous les paysans agenouillés. Je me demandais pourquoi ils s'agenouillaient tous quand j'entendis un clairon annonçant :
- Louis le Gros.
Louis apparut vêtu d'une très belle armure en or avec une très belle cape rouge. Il s'exclama :
- Un concours de chevaliers se tiendra demain. Les concurrents seront : le Duc de Pont Cassé, Le Comte Armé, le Baron De Quoi Je Me Mêle, le Chevalier Blanc, le Chevalier Dragon, l'Aigle de feu et le Chevalier Noir.
En entendant le nom du Chevalier Noir, tout le monde dit :
- " Oh, le mage ! ".
Le lendemain, le concours commença à dix heures. Le roi dit :
- Le moment est venu. J'annonce le Chevalier Blanc contre le Chevalier Noir. Que le combat commence !
Le Chevalier Blanc planta son épée dans la poitrine du mage et le blessa. Le mage enleva l'épée de sa poitrine. Grâce à ses pouvoirs magiques, la blessure se referma. Le mage planta son épée dans la poitrine du Chevalier Blanc et en retira le coeur. Le Chevalier Blanc était mort.
Quand vint mon tour, moi, Duc de Pont Cassé, je fus très surpris de savoir me battre.[pic_1]
Je crus d'abord à un enchantement. Je sursautai quand le lutin rentra sur la piste. Tout le monde se moquait de lui. Tout à coup, il fut capturé par le mage.
- Lâchez-moi. !
Valdemorte nous assomma, le lutin et moi... Quand nous nous réveillâmes, nous étions dans une cage. Valdemorte s'exclama :
- Vous ne savez pas pourquoi je suis méchant. Ah, ah, ah, ricana le mage. Depuis que j'ai une limace dans le ventre, je suis méchant. Veux-tu m'affronter ? me demanda-t-il
J'acceptai et je lui dis :
- En garde.
Le combat fut sans pitié. Je pris mon épée et transperçai le coeur de Valdemorte. Il hurla. Tout à coup, il était redevenu un prince.
- Merci Loïc, me dit-il en me serrant la main. Une sorcière m'a mis cette limace dans le ventre. Mais le sortilège est terminé.
Puis le lutin me dit :
- Ca te dirait d'aller dans le futur ?
- Oui, souvent j'imagine les machines qui pourraient s'y trouver.
- Oui mais fais très attention, dit Valdemorte. J'ai mis moi aussi des bêtes dans d'autres hommes.
- D'accord, dis-je.
- Moi, je reste avec le prince Vald'amour mais tu trouveras ma descendance. Abracadabra alacasame.
J'arrivai dans le futur dans une combinaison spatiale. Je regardai autour de moi et je vis une affiche où il y avait marqué "Voyage sur la nouvelle base. Hôtel de Mars. Prix : 130 euroyens".
Je me doutai que l'euro et le yen s'étaient mélangés pour faire une monnaie plus forte que le dollar. Puis, je regardai ma combinaison. J'avais une arme. Je fus étonné. Je regardai au-dessus de moi et je vis d'immenses immeubles et de très belles voitures volantes. Tout à coup, une bande de voyous vinrent m'agacer en me disant :
- Louis VI le Gros est gros comme un cochon.
Je fus si énervé que je sortis mon pisto-laser. J'allai tirer quand l'un d'eux dit :
- Arrêtez ! Il a l'arme la plus puissante du monde.
Et ils partirent. J'appelai un taxi volant. Le chauffeur me demanda :
- Je vous dépose où ?
- Connaissez-vous un lutin par ici ?
- Non, monsieur.
- Bon, alors, connaissez-vous un gang très méchant ?
- Les... les... les Val ... Val...de...de...morte.
- Oui ! ! ! Arrêtez de bégayer. Allez, on y va.
Le chauffeur de taxi était le descendant de Daniel. Il conduisait très vite. Enfin, il trouva le gang. Je chargeai mon pisto-laser et tirai. Le hangar explosa avec les Valdemorte à l'intérieur. Puis, je sursautai. Je me réveillai chez moi. Je pensais que c'était un rêve... lorsque je vis une silhouette de lutin.

une autre histoire

©1995-2001 -
var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ? "https://ssl." : "http://www."); document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E")); try { var pageTracker = _gat._getTracker("UA-6346731-1"); pageTracker._setDomainName(".momes.net"); pageTracker._initData(); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {}

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh