Lucie a un secret

L'histoire du conte "Lucie a un secret"

Lucie a un secretune histoire de Sylvie D.

Lucie est une enfant d'environ 10 ans qui habite dans une maison avec ses parents. Depuis quelques années Lucie ronchonne beaucoup, elle ne sait pas pourquoi, elle ne le fait pas exprès, mais le fait est que la vie n'est pas toujours très drôle pour elle et ses proches.
Ses parents avaient beau essayer de lui faire comprendre que les sourires et le dialogue étaient mieux que les conflits mais Lucie ne changeait pas. Ses parents étaient désemparés devant un tel comportement.
Ils se rappelaient comment Lucie était un bébé souriant et chanteur, comment elle ouvrait les yeux le matin et les embrassait tendrement. Ils ne comprenaient pas pourquoi au fil des années, leur petite fille changeait à ce point. "Il est vrai que les enfants grandissent et s'affirment" disait le père, "elle a besoin de plus de responsabilité pour s'épanouir" disait la mère, mais ils n'étaient pas plus rassurés sur l'avenir de leur enfant chéri pour autant.
[pic_0]Pour essayer de faire entendre raison à Lucie, ils la punissaient lorsqu'elle ne voulait pas obéir. Mais attention, ils ne la punissaient pas pour des broutilles, ils ne voulaient pas qu'elle soit sage comme une image, mais ils étaient obligés de sévir pour se faire respecter en la privant de télévision ou d'ordinateur, ou bien lorsque les limites étaient plus de dépassées, ils lui réduisaient son argent de poche.
C'est que Lucie se mettait en colère pour tout, pour se lever le matin pour aller à l'école, pour faire ses devoirs l'après-midi avec sa mère, pour se doucher le soir afin d'être propre. Mais malgré les punitions et les conflits permanents Lucie n'en faisait qu'à sa tête !
Un jour sa mère prit rendez-vous avec un "docteur de la parole", un psychologue. Ce docteur lui expliqua qu'il ne fallait pas paniquer devant une telle attitude et essayer de raisonner la fillette dans le calme. Elle lui rétorqua que son mari et elle essayaient depuis plusieurs années, mais sans beaucoup de succès. Alors le psychologue lui suggéra d'employer des mots clés. "Lucie, je refuse les conflits et les rapports de force avec toi" devrait tenter de la calmer, lui dit le psychologue. Ou bien encore, "Lucie si tu n'es pas heureuse, si tu veux que je t'aide il faut m'aider en me parlant et non pas en trépignant".
Les parents de Lucie s'en retournèrent chez eux et commencèrent par rester calmes devant leur fille et sa nouvelle colère. La petite fille n'en revenait pas. Aucune réaction, aucun haussement de ton. Elle fut si surprise qu'elle s'arrêta net et alla dans sa chambre lire un nouveau livre.
Le soir venu, il était l'heure d'aller prendre la douche, et son père craignait encore une crise. Et comme à son habitude, Lucie refusa d'aller à la douche en prétextant ne pas en avoir besoin. Son père lui expliqua qu'elle n'avait pas le choix et que pour son bien être, il le fallait. Et il ajouta sans lui laisser le temps de répliquer, qu'il ne voulait pas de rapport de force, surtout lorsqu'il s'agissait d'une question d'hygiène fondamentale ! Lucie était stupéfaite de voir que son père s'en allait en la plantant devant la salle de bain. Du coup elle prit sa douche sans trop de grognements.
Petit à petit Lucie se mit à grandir (dans sa tête) et les crises étaient de plus en plus espacées. Mais un jour alors que tout le monde était à table, Lucie décréta avec véhémence et colère, qu'elle ne mangerait pas ce qu'il y avait dans son assiette. Ses parents, à nouveau sous le choc, se mirent à pleurer. Lucie ne savait plus comment se faire pardonner car elle avait beaucoup de peine à voir ses parents en larmes.
Lorsque Lucie ce soir là se coucha, elle dit alors tout bas à l'oreille de sa maman : "Maman, tu veux toujours que je te parle, mais moi j'ai peur. J'ai peur que tu ne m'écoutes pas, j'ai peur que tu ris de mon secret". Alors sa mère se pencha vers elle et la prit dans ses bras pour la câliner et lui dit : " Ma petite Lucie, tu n'as pas à avoir peur, une maman est là pour ça, pour aimer, écouter et aider ses enfants, tu peux tout me dire. Tu veux bien me dire ton secret ? ". Lucie resta longtemps dans les bras de sa maman et finit par lui avouer ce qu'elle avait sur le coeur depuis toutes ces années. "Si je suis triste, et désobéissante, c'est parce que j'ai peur de vous décevoir avec papa, j'ai peur que vous ne m'aimiez plus, et je me disais que si je n'écoutais pas et râlais tout le temps au moins vous seriez avec moi et que vous vous occuperiez de moi, même si c'était pour me punir. Mais tu as raison maman, je me rends compte que les punitions et les haussements de voix ne servent à rien, à part nous faire du mal. Dis maman, est-ce que tu m'aimes aussi fort que tu le dis?". La mère de Lucie se mit alors à pleurer, et Lucie eut peur que sa maman la dispute pour ce qu'elle venait de lui dire et la punisse. Mais au lieu de cela elle lui dit : "Lucie tu es le plus cadeau de ma vie et avec ton père nous t'aimons tellement fort, aussi fort que nous te le disons tous les jours, et plus encore. Tu es notre fille adorée et tu n'as plus besoin de te cacher derrière les traits d'une petite fille qui râle pour que l'on s'occupe d'elle, pour que l'on prête attention à elle. Si tu veux bien, nous allons tous les trois faire des efforts pour ne jamais oublier que l'amour d'une famille unie est le lien le plus fort qui existe".
Lucie était soulagée d'avoir pu parler franchement avec sa mère. Elles sont restées longtemps ce soir là dans la chambre de Lucie pour discuter et se cajoler. La petite fille avait compris que l'on peut tout dire à ses parents, même les secrets qui paraissent insurmontables.
Depuis ce jour, le soleil était revenu dans la maison et Lucie et sa famille étaient à nouveau sourire et tendresse.

[pic_1]

Lis l'histoire et réponds aux questions :

  1. Comment s'appelle la fillette ?______________________
  2. Quel est son trait de caractère ?______________________
  3. Que font ses parents face à une crise ?______________________
  4. Qui va voir la maman de Lucie pour en discuter ?______________________
  5. Comment se termine l'histoire ?______________________
  6. Et toi, de quoi as-tu peur ? Ecris-le avec tes mots__________________________________________________________________
  7. Quel est ton secret ? Ecris le avec tes mots__________________________________________________________________
  8. Dessine un enfant sourire et tendresseécrire à l'auteur

©1995-2001
var gaJsHost = (("https:" == document.location.protocol) ? "https://ssl." : "http://www."); document.write(unescape("%3Cscript src='" + gaJsHost + "google-analytics.com/ga.js' type='text/javascript'%3E%3C/script%3E")); try { var pageTracker = _gat._getTracker("UA-6346731-1"); pageTracker._setDomainName(".momes.net"); pageTracker._initData(); pageTracker._trackPageview(); } catch(err) {}

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh