Neige spéciale et vieillard courage

L'histoire du conte "Neige spéciale et vieillard courage"

Il était une fois, un vieillard qui vivait dans un petit village loin dans les montagnes. Ce village était sombre. Un chat tout noir se tenait à côté de la porte. Il était bizarre car il ressemblait à un fantôme; on pouvait passer au travers. Dans la maison, le vieillard était devenu bossu à force de voyager au Sahara, en Chine et aussi en Italie. Tous ces pays avaient un point commun, il y faisait chaud et l'eau était un problème pour les habitants. Cette fois-ci, il partit pour un pays froid, au Pôle Nord. Il prit son sac à dos, son casque, ferma la porte à clé et s'en alla. Au bout de trois semaines, il vit un petit oiseau qui avait un énorme problème. Sa patte était cassée. Il ne pouvait plus voler, plus marcher, il avait très mal. Le vieillard se pencha et lui dit: "mon pauvre petit oiseau que t'arrive-t-il ?" - J'ai la patte cassée et je souffre. Le vieillard le soigna. Le petit oiseau le remercia et lui confia: "Je suis l'oiseau gentil de la forêt, tiens, voici un sifflet, quand tu joueras cette mélodie, je pourrai t'aider, si tu as besoin de moi bien sûr." Le vieillard partit le lendemain matin et après deux jours de marche, il vit un horrible dragon qui projetait par ses narines une flamme énorme et dégageait une fumée noire à l'odeur âcre. Le vieillard fut pris de panique. Il commença à courir. Mais ses pauvres vieilles jambes n'allaient pas vite et il tomba. Le dragon se rapprochait. Il prit in extremis son sifflet. L'oiseau arriva comme une flêche, joua une douce mélodie et le dragon se transforma en une petite souris qui s'enfuit à toute vitesse dans la neige. L'oiseau avait suivi le vieillard et lui raconta qu'au Pôle Nord exactement se trouvait une neige spéciale. Elle redonnait la jeunesse éternelle à celui qui s'y roulerait dedans. Mais le vieillard était si fatigué qu'il lui donna une canne qui l'aiderait à avancer dans ce désert blanc. Après une semaine d'une marche épuisante, il arriva enfin à l'endroit tant désiré. Il se déshabilla, se roula dans cette neige qui, oh miracle, n'était pas froide. Il s'endormit, il était épuisé. Le lendemain matin, il était redevenu un jeune homme. Il repartit chez lui, se trouva plein d'amis pour l'aider à contruire une maison. Il retrouva le chat qui avait épousé une chatte et avait plein de petits chatons pour remplir sa nouvelle maison.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh