Nuit à la belle étoile

L'histoire du conte "Nuit à la belle étoile"

J'ai vraiment vécu une nuit à la belle étoile près du feu. Je peux vous assurer que ça vaut le coup ! J'observais le feu qui crépitait toujours devant moi. Ses flammes légères montaient, montaient, montaient toujours plus haut, tentant désespèrement de rejoindre la lune. La lune ronde comme un ballon, qui illuminait le ciel étoilé. La lune, notre gardienne de la nuit. Pas un nuage, pas le moindre souffle d'air ne venait troubler le repos de la montagne, en cette nuit belle et silencieuse. J'étais loin de la ville, seule, dans les collines. L'herbe était humide, de la buée sortait de ma bouche à chaque fois que je soufflais. On se serait cru dans le grand Nord. Je n'entendais que le crépitement du feu. Quel plaisir de ne pas avoir à endurer de temps à autre le grondement d'une voiture, les pas dans la rue, le plancher qui craque, ni de voir les réverbères brûler, gachant ainsi la luminosité de la lune et la couleur du ciel. Ah ! La couleur du ciel ! Noire comme l'encre, tantôt percé de petites étoiles brillant dans le lointain. On aurait dit que la terre était recouverte d'un grand voile noir sur lequel couraient les lucioles. C'était merveilleux. Alors j'ai laissé la nature poursuivre sa vie et je me suis plongé dans mes rêves, le sourire aux lèvres.

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh