Surveillé

L'histoire du conte "Surveillé"

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

 

Surveillé

une histoire écrite par

Maxime

10 ans

septembre 1999

Moi et ma famille nous étions en train pour rentrer à la maison quand mes parents décidèrent d'aller voir le conducteur (mes parents n'en finiront jamais avec leur nervosité). Quant à moi je lisais mes bandes dessinées mais, 1 heure après, mes parents n'étaient toujours pas revenus. J'ai donc décidé d'aller voir ce qui se passait quand tout à coup un homme couvert d'un masque et tout en noir me stoppa. Il me remit un papier et il s'enfuit.
Quand j'ai ouvert la lettre tout était écrit en sang. Je commençais à lire la lettre qui disait:
"J'utilise le sang de mes victimes (tes parents) pour te dire que tes parent ne sont plus de la partie. Prie pour que je ne t'élimine pas toi non plus. Tu es surveillé 24 heures sur 24. Si tu parles de nous à quelqu'un ou si tu appelles la police. Tu es mort."
Je suis arrivé chez moi et en deux semaines j'ai recu une dizaine de lettres m'avertissant de ne rien dire et me menaçant.
Je rêvais la nuit que je mourais pendu ou poignardé.
Mais ce matin je me suis dit que je ne pouvais plus vivre avec cette peur. Je décidais donc d'appeller ma tante. Autant prendre la chance de mourir que de vivre avec la peur toute la vie. J'ai donc appellé ma tante et elle me dit qu'elle arrivait tout de suite. En arrivant elle me dit: "Il faudrait chercher de qui viennent ces lettres, cela peut venir de n'importe qui, MÊME DE MOI..."
- QUOI ? répondis-je!!!
Mais avant qu'elle me réponde elle prit un couteau et dit "Qui penses-tu que c'était la personne en noir?" Alors elle me rentra son couteau dans le coeur et m'enterra dans la cour.
Comment ai-je fait pour vous raconter cette histoire si je suis mort?
Ceci est une autre histoire! Mais ce soir, avant de vous coucher ce soir, vérifiez partout car elle pourait être chez vous, n'importe où.
FIN

lire aussi du même auteur: "Horreur à halloween"

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh