Terre 2022

L'histoire du conte "Terre 2022"

TERRE 2022 MISE EN SITUATION En 2015, les êtres humains ont commencé à coloniser les autres planètes du système solaire, grâce à l'invention de la grande scientifique russe, Elena Paulovitch: les stations "Minsk". Mais voilà: rapidement, on se mit à avoir plusieurs difficultés, dont le transport et l'approvisionnement de ces stations "Minsk". Donc, une équipe de chercheurs américains s'est penchée sur le problème, pour arriver, en 2022, avec une solution: l'autoroute rose. L'autoroute rose se promettait d'être une fabuleuse invention. Autoroute, oui. Rose, par sa couleur. Une couleur qui était une des caractéristiques du matériau dont elle était faite: le chewing-gum! Eh oui! Les chercheurs de la NASA avaient découvert que la gomme à mâcher ferait une excellente autoroute. Évidemment, il faudrait une formule qui ne colle pas et aussi quelque chose d'assez élastique, pour rester attaché aux planètes, malgré leur révolution autour du Soleil. Mais là... Voilà! Que se passa-t-il donc? Une erreur, peut-être? Oui, une erreur. D'un décimètre. Quelques centimètres, tout juste. Lorsque les Américains vinrent sur Pluton pour poser le dernier coin de l'autoroute triangulaire, l'élastique, trop court, et pas assez élastique, contrairement à ce qu'avaient dit les Américains, repartit à la vitesse de la lumière vers la dernière planète avec qui il était attaché: Mars. Mais, sur Mars et sur la Terre, l'élastique était déjà bien attaché! Ce qui arriva alors... mon Dieu! Mars rebondit, et la voilà sortie de sa trajectoire fonçant tout droit sur le Soleil. La Terre y étant toujours attachée, elle la suit dans sa course folle... Que va-t-il se passer? Épisode 1 Pétunia se rapprocha de la fenêtre. Tout à coup, elle se retrouva par terre. Une secousse, le ciel qui bouge: personne ne le savait encore, mais la Terre avait été attirée par Mars dans sa course folle vers le Soleil. - Mon Dieu! Romuald! Que se passe-t-il? Tant bien que mal, encore inhabituée au mouvement du sol, elle se dirigea vers la salle de séjour. Romuald, lui aussi, avait été projeté sur le sol. Il gisait maintenant, hébêté, au milieu de fragments de porcelaine de vaisselle fracassée. - Romuald! Que se passe-t-il? La voix de Pétunia fut interrompue par la télévision ouverte. Un bulletin spécial. - "Mesdames et messieurs, la situation est grave! L'opération autoroute rose est un échec! Total! Et maintenant la Terre est entraînée par Mars vers le Soleil... A part dans les stations "Minsk", on craint la perte de toutes les vies humaines... La situation est..." La figure familière de l'animateur fait alors place à la neige télévisée. Les satellites ne suivent pas la Terre; ils restent en place autour de son ancien orbite... -Oh, Romuald! Avons-nous assez de crème solaire? Épisode 2 La vie de tous fut bouleversée.. Sauf peut-être celle des fabricants de Pepto-Bismol... Les ventes du petit liquide rose augmentèrent en flèche! Après tout, comment, si on est malade en auto, éviter d'avoir des haut-le-coeur en regardant le ciel se mouvoir tout autour? Mais là n'est pas la question! - Regarde, maman. Tu vois comme les effets spéciaux sont crédibles? - Chérie... Je veux bien croire que nous sommes au cinéparc en train d'écouter "Apocalypse", mais ce que tu vois dans le ciel est bien réel. - Cool! Mais cette réaction n'était pas très typique. Peu de personnes osaient encore aller au cinéparc... Oui, tout le monde avait peur et voyait sa peur augmenter proportionnellement avec la température... Mais où était donc la solution? Qui allait sauver le monde de ce cataclysme? Qu'allait-il arriver? Épisode 3 Oui, qui allait sauver notre planète?... Certes pas Pétunia, ni Romuald... Ni la petite fille du cinéparc! Qui allait être capable de sauver la Terre de ce cataclysme, qui nous sauverait tous de cette mort tragique?... Qui que cela puisse être, laissez-moi vous dire qu'il n'est pas très rapide. La situation devenait de plus en plus catastrophique chaque jour, et le super héros se faisait encore attendre... On avait essayé de freiner la course folle de la Terre à l'aide du bras canadien, "petit" engin très pratique sur un vaisseau spatial, mais pas tout à fait dans ce genre d'occasion. Qu'arriva-t-il donc, à cet espoir de la planète tout entière? Bon... En médecine, on appelle ça une fracture. Et voilà que ça continue! A ce moment, probablement uniquement, pour semer encore plus de confusion, un vaisseau extra-terrestre voulut se poser sur la Terre, afin de nous conquérir et de pouvoir nous exploiter! Avec une vitesse surprenante et grâce à des téléportateurs, ceux-ci planifiaient sûrement d'envoyer nos montagnes de fer, notre eau potable ou encore la Tour Eiffel sur leur planète, emmenant avec eux du même coup le secret de la poutine québécoise. Mais voilà! La Terre fut sauvée de ces envahisseurs célestes... Mais non, pas par le superhéros, tout le monde sait qu'il se cache! Non, par un phénomène métaphysique très complexe... Essayer donc de vous poser sur une planète en mouvement? Épisode 4 La température augmentait au même rythme que cette tension palpable, cette peur tragique... Quand l'asphalte fond et que les ruisseaux bouent, c'est que c'est plutôt stressant! Mais voilà! Oui... Du fond de sa vieille chaise de bois, nous l'avons finalement trouvé: le superhéros! Qu'avait-il fait, tout ce temps? N'avait-il pas ressenti que d'un seul souffle toute la planète l'avait appellé à l'aide? Mais oui! Mais bon à son âge et avec son arthrite, il avait prit beaucoup de temps pour se bouger... Oui, c'était super Magloire! Magloire Parent de son vrai nom avait abandonné le métier de superhéros à l'âge respectable de 48 ans, c'est-à-dire au cours des années 60... L'âge où on commence à perdre des cheveux, à se sentir plus fatigué. Et puisqu'un superhéros dégarni et bedonnant n'est plus très attirant pour la jeune gente féminine, Magloire avait considéré bon de prendre une pré-retraite. Mais là... Oui, à près de 90 ans, qu'est-ce qui poussait Magloire à revenir sous les feux de la rampe?... Ce sentiment que oui, il pouvait sauver la Terre! Malheureusement, ce sentiment n'était pas partagé de tous. Laisseriez-vous votre vie entre les mains d'un vieil octagénaire titubant dont le moyen de transport est une chaise roulante motorisée et dont les hauts faits ont fait la manchette en même temps que ceux des Beatles? Mais bon, on n'a pas le choix. Épisode 5 La situation se dégradait de plus en plus... La planète rouge continuait d'emmener notre planète avec elle vers le Soleil... Et même la fille du ciné-parc ne trouvait plus ça cool du tout. Tout le monde n'avait d'yeux que pour le ciel... Les évènements terrestres ne dérangeaient, hélas, plus personne. Un tremblement de terre au Japon? Une bombe lancée par un fou dans Paris? Un embouteillage monstre dans New York? Quel importance cela pouvait-il avoir, vu les évènements? Quoiqu'on n'en entendait à peu près plus parler des grands évènements de ce monde, vu la disparition des satellites... Même les évènements tout près de nous ne dérangeaient plus... - Romuald! lançait par exemple Pétunia. Un homme avec une cape veut se lancer de la fenêtre de son appartement! (Cet homme était Magloire Parent, qui avait ressorti de ses boules à mites son costumes bleuté de super-héros). -Et alors? répliquait son mari. Un suicide de plus! S'il veut mourir tout de suite au lieu de dans une semaine, c'est son droit! -Tu n'comprends pas, Romuald! Il essaie de s'envoler! Mais, sur ce, on entendit un grand BOUM! Sa cape était mitée et l'effet de parachute, gâché. Qu'à cela ne tienne! Magloire se relevait déjà, frottant ses articulations quelque peu endolories, mais toujours alerte. Après tout, on n'est pas super-héros pour rien! -Alors, planète? Que faut-il que je fasse pour t'arrêter? Cependant, les évènements étaient un peu hors de contrôle... Et surtout, quel était ce bruit sourd au loin, mais persistant... Mais oui, une armée!!! Épisode 6 Une armée! Une longue colonne d'hommes et de chars d'assaut approchait dangereusement, venant conquérir la province de Québec. Déjà, les provinces maritimes étaient entre les mains des Iraquiens qui, après s'être approprié l'Europe et l'Asie, avaient décidé de traverser l'Atlantique, remettant ainsi à plus tard la conquête de l'Afrique et de l'Océanie. L'Antarctique serait bientôt le seul continent à avoir échappé au joug iraquien. Cela est très compréhensible. À quoi bon s'approprier une terre glacée et inhospitalière? Cependant, les plans des Iraquiens importaient bien peu à Magloire, Pétunia et Romuald. Nos trois héros se demandait plutôt ce qui poussait les Iraquiens à envahir une terre qui, de toute façon, allait bientôt être détruite par les chauds rayons du Soleil! Cela tenait du délire! Ils n'auraient jamais le temps de profiter de leur domination mondiale et personne ne serait là pour s'en souvenir dans quatre jours anyway. Magloire entreprit donc de regrouper quelques espions locaux qu'il mettrait à son service en vue de connaître les plans méphistophéliques des Iraquiens. Cet évènement créait une diversion et procurait un loisir à la population. Une armée en chair, en os et en métal! Si, bien sûr, on pouvait qualifier de loisir une invasion, mais bon... Les espions se mirent rapidement à la tâche, mais il était assez difficile de soudoyer, par exemple, des soldats iraquiens s'exprimant en arabe alors que tous ne parlaient que français, anglais, ou baragouinaient l'espagnol. Donc, alors que le soleil se couchait ce soir-là, la population de la ville n'était pas plus avancée. - Que ça va mal! se plaint Magloire, encore courbaturé par son indigne chute de la matinée. - Vous pouvez le dire! remarqua Romuald. - Que peuvent bien vouloir ces Iraquiens, ça, je me le demande... - Comment pourrions-nous découvrir leurs plans? -Tu veux une réponse franche? Je n'sais pas! -Mais à moins que... Bien sûr! Et Pétunia se rua dans son appartement, laissant ses deux interlocuteurs sur leur faim... Épisode 7 Pétunia se rua dans leur petit appartement et ouvrit l'ordinateur familial. - Mais oui! Romuald, ne te souviens-tu pas? L'autre jour, lorsque je suis, par hasard, entrée sur ce site? N'y avait-il pas le drapeau de l'Iraquie dessus? - Le drapeau de l'Iraquie? Mais je ne sais même pas à quoi il ressemble! - Ah! Laisse-moi faire! J'ouvre l'historique... Non, pas ça... Pas ça non plus... Tiens! Je l'ai! - Fais voir, vite! Mais voilà, le site était en arabe... Quoi faire? - Pétunia! Regarde! Je rêve ou c'est écrit "english translation"? - Hourra! Et c'est alors qu'ils appelèrent Magloire, qui était beaucoup plus fort qu'eux en anglais... - Je n'en crois pas mes yeux, mes chers amis! Tout le projet de l'autoroute rose a été trafiqué, saboté par les Iraquiens! Je n'en reviens pas! Vous voyez ici, les plans... Oh, les salauds! - Mais pourquoi font-ils foncer la Terre sur le Soleil, alors? - Je ne le sais pas encore! Mais, oh! Regardez! Je vois ici... Mais oui! Regardez, cette caméra qui filme sur la Lune... Cela serait un aimant qui attirerait la Terre lorsqu'elle sera entièrement à eux! Oh, les malins! - Mais comment faire pour les arrêter? - Je l'ignore encore... mais il faut les arrêter avant qu'ils aient pu se rendre compte de notre tactique... Ils pourraient, si une défaite était en vue pour eux, détruire l'aimant et toutes nos chances de survie! - Écoutez, Magloire! C'est vous, le superhéros, non! explosa Romuald. Alors cessez de me regardez comme si trouver la solution était mon travail! Je n'ai rien contre vous aider, mais là! Ces paroles ne firent qu'empirer cette émotion qu'il avait déjà ressentie... Oui, la survie du monde était entre ses mains... Épisode 8 La première étape, pour Magloire, consistait simplement à se retremper dans sa condition de superhéros. Cet aimant sur la Lune... il était là, et la seule façon de l'atteindre était bien sûr de voler jusque là... Mais bon! Superman flottait dans les airs jusqu'à son pays des glaces, mais l'antique Magloire, fatigué et vieilli, pourrait-il? Et comment empêcher les Iraquiens de prendre, pendant ce temps, le contrôle de la Terre? Oh, misère... - Pétunia, Romuald, je vous confie la planète pendant mon séjour sur la Lune. - Votre séjour sur la Lune? s'exclama Pétunia, surprise. Que me chantez-vous là, Magloire? - Moi? Je ne chante pas, voyons... - Quel farceur vous faites! C'est une façon de parler, vous le savez bien... - Non, je ne le savais pas! Je suis superhéros, pas spécialiste de la grammaire! Mais enfin... Mon vocabulaire limité n'est pas important, la Terre si! Passons donc aux choses sérieuses. Vous devez empêcher l'ennemi de progresser et, si possible, reprendre le contrôle des territoires qu'il s'est appropriés... - Reprendre le contrôle de la Terre? Êtes-vous fou? Que nous chantez-vous là, encore? - Chanter, chanter... Me prenez-vous pour un rossignol, à la fin? Mais bon! Que voulez-vous que je vous dise, mes pauvres amis! Me diviser en deux ne fait pas partie de mes capacités... Si je vais sur la Lune, je ne peux pas rester sur la Terre... Or! Vous devrez vous occuper de tout ça. Mais suffit les conversations interminables! Passons à l'action! Magloire inspira un bon coup, sortit dans la cour, et après une course effreinée... s'écrasa la face la première contre le sol. - Je me suis enfargé! Ce n'est rien! Et il repartit. La seule question qui trottait dans la tête de Pétunia à ce moment était... quelle mission était la moins sûre de réussir... la leur, ou celle de Magloire? Épisode 9 La question de Pétunia resta sans réponse... Bien sûr, premièrement parce que maintenant leurs contacts avec Magloire étaient coupés, mais aussi parce qu'eux ici ne faisaient rien. Non par manque de volonté, mais par manque d'idées... Que faire pour arrêter une armée, bon Dieu? Si au moins Magloire leur avait laissé un plan d'attaque! C'était lui le superhéros, le cerveau de l'affaire! En théorie du moins... Mais comme Romuald le fit remarquer à Pétunia, ils n'avaient pas le temps d'en vouloir à Magloire. Ils devaient concentrer toutes leurs pensées sur l'élaboration d'une quelconque solution... - Mais quoi? demanda Pétunia, exaspérée... - Justement! Nous ne savons pas!... Alors se produisit l'élément déclencheur. La petite fille (qu'on avait connue au ciné-parc) était dans la cour de la maison voisine et Pétunia laissa par hasard son regard loucher dans cette direction. Aussi simplement que si elle leur donnait la réponse sur un plateau d'argent, Pétunia fut illuminée. Bien sûr! Que faisait cette petite fille avec ses Barbies? Évidemment!!! - Tu as vu, Romuald? Elle a mis une cape à son Ken! Il représente donc Magloire! C'est un signe pour nous guider dans notre quête! - Tu lis trop de livres d'astrologie... - Mais non, mais non... Regarde la maintenant aller... Elle attife sa Barbie comme une vedette, lui fait rencontrer Ken, il en tombe amoureux... Et elle l'enferme dans la maison de poupée parce qu'elle sait qu'il est l'ex de sa soeur et qu'il l'a trompé! - Et quel est le rapport entre les Iraquiens et les Barbies, je te le demande? - Romuald, me trouves-tu du charme? - Euh... Non! Tu n'as pas l'intention de... - Et pourquoi pas? Sur ce, elle se sauva dans sa chambre. Épisode 10 Au moment où Pétunia avait son idée géniale, Magloire, lui, posait le pied sur la Lune, près de la station Minsk de l'endroit. Il s'y rendit et exigea de parler au directeur de la station. On le présenta donc à Aku Tammelin, un Finlandais. - Écoutez-moi, monsieur! Je demande des explications! Il y a sur la Lune présentement un aimant qui va attirer la Terre lorsque les Iraquiens en auront pris le contrôle! Et vous ne le savez pas! Vous pouvez ensuite vous prétendre un bon dirigeant de la Lune? - Un amant? répondit Aku, qui parlait un mauvais français. Qu'a à voir le sexe dans tout ça? (Du moins, que n'avait-il pas encore à voir, compte tenu du projet de Pétunia...) - AIMANT! Avec un "I"!!! dit-il en rapprochant ses deux mains pour mimer l'attraction magnétique. - Je sens, oui, maintenant, je sens... - Je sens? Décidément, il valait mieux continuer la conversation en anglais, ce qui donnerait vraisemblablement de meilleurs résultats. Magloire expliqua donc à Tammelin que l'aimant allait attirer la Terre, bref, tout le plan diabolique des Iraquiens. - Ah! les scélérats!!! Il assura à Magloire un avantage que ses amis sur Terre n'avaient pas eu: celui de l'armée présente sur la Lune. Mais maintenant, allez savoir ce qui fera le plus de ravages: l'armée, ou les charmes de Pétunia...!? Épisode 11 Pétunia, vêtue à la Marilyn Monroe, sortit de sa chambre et offrit à Romuald un reagrd séducteur. Celui-ci, sans se laisser décontenancer, la pressa de passer à l'action. D'une démarche quelque peu mal assurée (à cause des talons hauts qu'elle n'avait pas l'habitude de porter), elle se rendit donc avec la grâce d'un flamant rose unijambiste vers l'immeuble dont les Iraquiens avaient fait leur quartier général. Le doute, toutefois, traversait toujours l'esprit de Romuald, son mari. Quelle importance avait donc ce petit quartier général? Une vingtaine d'Iraquiens y habitaient, mais combien étaient-ils sur cette Terre en mouvement? Énigme! Mais enfin... Ils ne pourraient pas dire qu'ils n'avaient pas essayé. Sur cette pensée, Pétunia ouvrit la porte du quartier général. Elle fit quelques pas, se tortilla sur ses talons hauts. Puis s'écrasa par manque d'équilibre... Qu'à cela ne tienne! Elle continua sa chorégraphie sur le sol granuleux avant d'esquiver une habile (enfin!) pirouette qui la remit sur pieds. Elle eut tôt fait d'être repérée par un haut gradé Iraquien qui la regarda d'un air surpris. Que faisait donc cette femme ici? Et comment avait-elle pu entrer? Il eut la réponse à cette dernière question en jetant un coup d'oeil aux gardes chargés de surveiller l'entrée. Ils étaient conquis, comme hypnotisés par le charme de la nouvelle venue! Que dire? Il profita lui aussi du spectacle, appellant du même coup la totalité des effectifs pour qu'ils puissent visionner aussi ce spectacle de danse donné par cette si mignonne Occidentale. Pétunia avait conquis son auditoire et rapidement, elle leur proposa d'aller, tous ensemble, dans le petit cabanon. Les quelques vingt hommes furent tout à fait d'accord avec cette demande et se ruèrent dans la petite maisonnette... Et Romuald ferma la porte. - Tu vois? Je t'avais bien dit que ça marcherait! Non pas que Romuald avait mis en doute les capacités de séduction de sa dulcinée, mais bon. -Allons voir à l'intérieur de leur quartier général, maintenant! Qui sait? Épisode 12 - Et souvenez-vous! cria Aku Tammelin à ses officiers qui déjà partaient vers l'aimant. Je veux cet aimant intact! Sinon la Terre est perdue! Et ils partirent vers l'aimant. Évidemment, il était gardé par quelques Iraquiens. En voyant son emplacement, Magloire comprit immédiatement pourquoi les hommes de Tammelin n'avait pas repéré l'engin. Bien que d'une grosseur titanesque, celui-ci était si habilement camouflé entre collines et monts que lui-même aurait bien été en peine de le signaler en volant dans les airs! Le spectacle qui allait s'offrir à ses yeux était très inusité. Des armées, reliées par des caques à oxygène, allaient se battre! Bienvenue dans les nouvelles guerre spatiales! Le premier coup de rayon laser ennemi frôla Magloire d'assez près pour lui donner la frousse. Et voilà! La bataille était commencée! Un feu d'artifice au laser! Magloire était presque impuissant devant ce spectacle. Lui, le superhéros! Incapable de provoquer la défaite iraquienne! Mais enfin... Étant donné qu'il s'était éloigné du feu de l'action, il pouvait alors regarder le spectacle... Ce qui le fit sentir encore plus vieux... Dure constatation pour un homme qui a fait les manchettes 47 fois, pour avoir sauvegardé le monde autant de fois! Maintenant, l'aventure avait pris des proportions trop grandes pour lui, pour son âge... Sauver la Terre, oui. Il s'y connaissait. Mais, cette fois, il s'agissait de l'univers entier. Il porta son regard vers l'horizon. Wow! Une étoile filante! se dit-il. Puis, il se ressaisit. C'était la Terre, sa planète en mouvement. Elle s'éloignait dangereusement de la trajectoire prévue par les Iraquiens. Elle serait bientôt trop loin de la portée magnétique de l'aimant. Un autre obstacle. Cette fois, il se sentait vaincu. Heureusement, Pétunia et Romuald étaient là... Ils avaient probablement eu plus de chance sur la Terre. Enfin, espérons-le... Alors que sur la Lune la bataille battait son plein, Magloire, lui, avait ses pensées sur la Terre. Comment s'en tiraient ses amis? Épisode 13 La porte s'ouvrit délicatement. Puis, Pétunia et Romuald entrèrent à l'intérieur du quartier général des Iraquiens. - Wow! Incroyable! Tout est là! à notre portée! La carte du monde avec le tracé de leur invasion du monde... Et cet ordinateur là-bas... Avec un programme de courrier électronique et un carnet d'adresses! - Oui! C'est vraiment génial! Tiens! Voilà même l'adresse électronique de leur base lunaire! Il faudrait leur envoyer un message. Ils penseront qu'il vient de leurs collègues quand ils verront le e-mail du quartier général! - Oui, mais ils s'attendront à le voir en arabe... Donc! - Autrement dit, nous avons tout à notre portée... Mais rien ne nous sert! - Mais on pourrait nous en servir pour tromper les dirigeants à Bagdade! Je ne peux pas croire qu'il n'y a rien ici pour entrer en communication avec eux... - Mais on ne parle toujours pas arabe! - Qui dit de leur parler! On peut les tromper, mélanger leurs ordinateurs!!! - Quelle idée brillante, Romuald! Nos deux compères s'activaient sur l'ordinateur central, relié directement à Bagdade, et s'amusaient à pianoter sur toutes les touches, créant devant eux un charabia incompréhensible... Et voilà! - Nous avons suffisamment tout chamboulé! - D'accord... Maintenant, la responsabilité retombe entièrement entre les mains de Magloire... Épisode 14 Les Iraquiens battirent en retraite. Leur base lunaire était maintenant à la portée de Magloire. Celui-ci y entra, suivi d'Aku Tammelin. - Il faut trouver les commandes de l'aimant. Vite! Toi, Aku, va voir au deuxième étage. Moi, je m'occupe d'ici... - Ok, commandant... - Pas commandant, superhéros... Enfin, peu importe. En effet, plus de temps à perdre... La Terre venait de dépasser Vénus, Mars était vis-à-vis Mercure... Si nous voulions sauver notre planète, il n'y avait plus de temps à perdre! - Ah! Voilà la manette! se réjouit Magloire. Vite! Je dois l'actionner! Oh! Mais avant, appeler les journalistes. Je veux un cliché de cet instant historique. Voilà que sa vantardise le reprenait. Heureusement, Aku était là pour le raisonner. - Allez! Vite! Mais dépêche-toi! Laisse faire tes enfantillages! Déçu - après tout, ce serait une photo de moins pour la postérité - Magloire actionna avec regret la manette. - Ce ne devrait plus être long, maintenant. Le champ magnétique devrait atteindre la Terre et nous sauver, tous! Mais rien ne se passa... excepté les minutes... Et Magloire finit par réaliser la présence de cette petite lumière rouge clignotante sur laquelle figurait: "Error"! - Mon Dieu! Que se passe-t-il! La surprise était générale. Toute l'armée avait rejoint Magloire et Aku. Tous se demandaient pourquoi les Iraquiens avaient bâti cet aimant s'il ne marchait même pas... - Et maintenant, qu'allons-nous devenir? demanda un des soldats. Mais nul n'avait la réponse. Alors Magloire déclara: - Je vais aller sur la Terre faire mes adieux à Pétunia et Romuald! Épisode 15 Pendant le voyage de retour vers la Terre, Magloire crut bon de se récapituler les derniers évènements... Après tout, les derniers jours n'avaient pas été de tout repos... L'aimant sur la Lune n'avait donc pas fonctionné. Les Iraquiens étaient-ils donc spécialistes de farces et attrapes, ou encore leur aimant était-il simplement défectueux? Qu'importe... Maintenant, à cause de cet aimant inutilisable, le sort de la Terre était joué d'avance, et même lui, le superhéros, n'y pouvait rien... Il repensa aussi à toutes les occasions où les Terriens avaient pu le remercier de les avoir sauvés et une larme roula sur sa joue... Cette fois, il nageait en plein échec. Il songea aussi à Pétunia et Romuald qui avaient fait de leur mieux, sans toutefois réussir leur mission... Et maintenant, qu'allait-il leur dire? Allait-il faire passer la perte du monde sur leurs dos, pour ne pas entacher sa réputation de superhéros infaillible? Non, bien sûr... Puisque plus rien n'avait d'importance... À ce moment là, au loin, il vit la Terre et ce fil rose tendu si raide entre la planète bleue et Mars. Qu'aurait-il pu faire? Le couper? Le couper! Et, n'écoutant que son devoir dans ce dernier instant qu'on aurait pu qualifier de folie, il s'élança. *** Pendant ce temps, sur la Lune, le sergent Aku Tammelin avait continué, lui, à persevérer. Il avait mit ses plus brillants informaticiens sur l'ordinateur de l'aimant, espérant qu'ils trouveraient la faille dans le programme. - On l'a! - Et? - On dirait que quelqu'un a chambardé tout sur la Terre, dans la ville X... - N'est-ce pas de cet endroit que Magloire, Romuald et Pétunia viennent? Et il se rua sur le téléphone. Épisode 16 Mais évidemment, la communication ne fut jamais établie. Comment aurait-il pu en être autrement? Mon Dieu! Qu'allait-il donc se passer? Tammelin était impuissant sur la Lune, Pétunia et Romuald complètement dépassés par les évènements sur la Terre, et Magloire quelque part dans l'Univers qui risquait le tout pour le tout! Les deux tourtereaux, d'ailleurs, ne savaient plus où donner de la tête. Romuald avait déduit, par de multiples indices, qu'on activait quelque chose, qu'enfin, quelque chose se tramait dans l'ordinateur. - Les Iraquiens, sûrement, qui veulent tenter quelque manoeuvre déloyale! Je vais les arrêter, tu vas voir, Pétunia! - Comment? - En effaçant toutes les données de cet ordinateur! C'est ce qu'il fit. Sur la Lune, Aku et ses hommes eurent tôt fait de remarquer l'écran qui s'était tout à coup plongé dans le noir... Plus rien. - Eh! Bien! C'est peut-être mieux ainsi... Je crois qu'avec ça, nous serons bons pour prendre le contrôle de l'aimant et de pouvoir bâtir un programme pour l'activer! Mais avons-nous le temps? - Essayons, nous n'avons rien à perdre! Épisode 17 Pendant que les informaticiens s'affairaient avec acharnement devant l'ordinateur, Aku alla rôder du côté de l'aimant. Il pensait au passé, à la vraisemblable absence d'avenir... Il repensa à son arrière-grand-père qui disait que, dans son temps, tout s'activait manuellement. Des souvenirs, il en fusa dans sa tête durant une bonne heure et demie, mais celle-ci la marqua plus que tout. Ah! si tout allait comme dans le bon vieux temps!... Et quand ses pensées le ramenèrent au présent, il remarqua un petit levier, bien dissimulé dans le fond d'un cratère. La voilà, la solution! se dit-il! Et c'est ce qu'il s'empressa de faire... *** Pétunia et Romuald en étaient arrivés à se chanter des bêtises... - C'est de ta faute! - Mais non, imbécile! Tout est de ta faute! Si tu n'avais pas effacé ce programme! - Ok, admettons que je regrette... On ne peut tout de même pas revenir en arrière! - Revenir en arrière! La voilà la solution! Tu n'as qu'à ouvrir la corbeille, sélectionner tous les fichiers et faire la commande "restaurer"... Et c'est ce qu'ils s'empressèrent de faire... *** Sur la Lune, les informaticiens en étaient à mettre la touche finale au nouveau programme. - Croisons tous les doigts! J'actionne la commande "démarrer"... Et c'est ce qu'il s'empressa de faire... *** Magloire fouillait dans la poche secrète de sa combinaison de vol... Il mit la main sur son coupe-ongles. Cela suffirait-il? Néanmoins, il devait tenter le coup. Et c'est ce qu'il s'empressa de faire... Épisode 18 et dernier Brusquement, tous les terriens constatèrent un changement marqué dans l'allure de la Terre, comme si plusieurs éléments, admettons quatre, s'étaient mis ensemble pour freiner la course folle de la planète bleue. (Et c'est ce qui s'était vraiment passé!) Le soupir de soulagement mondial retentit... sauf chez Pepto-Bismol Inc., évidemment. Pétunia et Romuald sortirent de l'ombre. Aku revint sur Terre, tout comme les informaticiens. Magloire vola de nouveau jusqu'à sa chère planète. Et une rocambolesque séance d'obstinage commença. Le programme de Pétunia et Romuald avait-il été actionné le premier, ou encore celui des informaticiens lunaires? Ou encore Magloire, en coupant l'autoroute rose, avait-il réussi à produire une réaction qui avait fait rebrousser chemin à la Terre? Ou encore le bon levier d'Aku Tammelin? Le tout n'étant qu'une question de fraction de seconde, le déclenchement de chaque élément si rapproché, comme une course de 100 mètres où tous auraient franchi le fil d'arrivée en même temps, départager ces étranges personnages était certes quasi impossible. Mais une chose est sûre: les Iraquiens rebroussèrent rapidement chemin, ne demandant pas leur reste... Et finalement, une autre chose est sûre... Il n'y a pas que Magloire qui puisse se prétendre héros maintenant! c'est fini!!

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh