Un voyage dans le système solaire

L'histoire du conte "Un voyage dans le système solaire "

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

 

août 2000

Cette histoire se passe il y a très longtemps, avant que ton papa et ta maman soient nés. Avant même que ton grand-papa et ta grand-maman soient nés. Elle raconte l'amitié de deux enfants qui aiment beaucoup les étoiles.
Il y a Jean, le petit garçon, et son amie Marie. Ils adorent jouer ensemble. Leur jeu favori est de regarder les étoiles et les planètes avec leur nouveau télescope. Ils inventent des histoires d'étoiles filantes qui dorment dans des tentes et de planètes colorées qui savent parler.
Un jour, Jean et Marie décident de partir à la découverte de ce monde merveilleux : l'espace. Ils construisent une fusée qui pourra les emmener très loin, jusque sur Pluton! Ils prennent beaucoup de nourriture, car ils savent qu'ils partent pour longtemps. Avant de partir, ils se fabriquent des combinaisons spéciales pour régler la température. Comme ça, ils pourront aller autant sur Mercure que sur Pluton, sans risquer de brûler ou de geler. Ils emportent aussi des couvertures, leurs maillots de bain, leur crème solaire et plein de vêtements.
Le jour du départ, leurs parents et leurs amis grimpent en haut de la montagne pour leur dire au revoir. Jean et Marie attendent la nuit, puis s'envolent.
La première chose qu'ils veulent faire, dans leur découverte de l'espace, c'est de voir la Terre, leur planète, de très loin. C'est si beau! Ils peuvent distinguer parfaitement les océans des continents.
Ensuite, ils observent la Lune, mais ne s'y arrêtent pas. Ils ont tant de planètes à visiter! Et puis, même si c'est le satellite de la Terre, la Lune n'a pas l'air très accueillante : elle est toute grise et pleine de grands cratères.
La prochaine planète à visiter est Mars. De toute façon, elle n'est pas bien loin... Et cette planète rouge et orange les attire beaucoup plus que la Lune. Lorsqu'ils descendent de la fusée, ils sont émerveillés par le sol d'un rouge éclatant.
Marie et Jean quittent Mars à regret. Ils doivent continuer leur route. Jean, qui commande la fusée, eut un peu de difficultés à passer à travers l'anneau d'astéroïdes entre Mars et Jupiter.
Ils ne sont pourtant pas déçus le moins du monde en arrivant sur la plus grosse planète. Cependant, ils se rendent vite compte que « l'oeil » de cette planète n'est autre qu'une très grosse tempête. C'est pour cette raison qu'ils doivent partir assez rapidement. La fusée s'envole aussitôt, car Marie a peur d'être emportée. Jean et son amie se dirigent maintenant vers Saturne.
Plus loin, Saturne et ses anneaux éblouissent Jean, qui est resté au poste de pilotage. Il appelle Marie afin qu'elle voit elle aussi ce fabuleux spectacle. Pressés de découvrir Uranus, la planète jaune et vert pâle, et Neptune, la planète bleue, ils ne restent pas très longtemps sur cette planète aux nombreux anneaux.
Mais ils ne s'attardent pas non plus à ces deux autres planètes, impatients de découvrir la dernière : Pluton.
Arrivés sur Pluton, avant de sortir de la cabine, Jean et Marie ont soin de revêtir leur combinaison et de mettre le chauffage. Ils mettent aussi des crampons à leurs bottes, pour ne pas glisser sur le sol recouvert d'un gaz gelé. Comme ils se plaisent beaucoup sur cette planète, Marie et Jean décident de rester plus longtemps. Ils ramassent plusieurs échantillons de roches que Marie place comme il faut dans le congélateur du bord pour garder le gaz gelé autour.
Lorsqu'ils repartent, ils volent très longtemps. Car il n'y a plus d'autres planètes après Pluton. Ils ont donc décidé de revenir sur leurs pas pour visiter les deux premières planètes : Mercure et Vénus.
Ils dépassent Vénus et s'arrêtent sur Mercure. Jean et Marie revêtissent encore une fois leur combinaison, mais Marie règle la température sur «air climatisé». Elle sort aussi ses lunettes de soleil et celles de Jean, car ils ne sont plus très loin de cette grosse étoile et les rayons ultraviolets sont plus forts que jamais. En mettant le pied sur le sol brûlant, ils se disent qu'ils sont très chanceux de vivre cette expérience. Ils ramassent encore des roches, mais bouillantes, cette fois.
Ils repartent de Mercure non sans tristesse, car ils aiment beaucoup cette petite planète. Il ne leur reste plus que Vénus à visiter, et après ils rentreront chez eux. Ils ne sont pourtant pas déçus, une semaine plus tard, d'atterrir sur une colline terrestre. Ils ont terminé leur grand voyage.
En arrivant chez eux, ils montrent leurs souvenirs à leurs amis. Marie et Jean sont vraiment très heureux d'avoir visité leur système solaire. Ils connaissent maintenant très bien les neuf planètes.
Véronique

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh