Venise…Danger

L'histoire du conte "Venise…Danger"

JEUNES ÉCRIVAINS

la page dont vous êtes les auteurs

 

VENISE... DANGER

Elle en a après nous... une histoire écrite par

Marie, 12 ans 1/2

avril 1999

Chapitre 1. Arrivée...
- Un étrange monstre rôde dans l'eau... il peut être partout ! D'ailleurs on a récemment découvert deux cadavres dans les profondeurs de Venise!
- Tais toi imbécile !
Bruno, 14 ans, était mon frère aîné. Il était sympa comme frère mais ses histoires étaient à la fois stupides et énervantes. En plus, nous étions dans l'avion pour Venise ! Oui, moi, Franck, 13 ans, j'avais la chance d'aller là bas !
- Si, je te jure ! a repris Bruno, d'ailleurs quelqu'un a vu...
- Inutile d'en dire plus grand frère, je te crois sur parole.
Il m'a parlé de cette histoire pendant tout le voyage !
- Il y a une chose qui est vraie, on a vraiment retrouvé 2 corps !
Je lisais sur son visage que c'était la vérité. Voyez-vous, on voit lorsqu'il ment ou lorsqu'il dit la verité ! Enfin, nous avons atteris et nous sommes tous rapidement sortis de l'avion : mon frère, mes parents, moi et... Sherlock, notre chien. Dans l'aéroport, je marchais tranquillement jusqu'à ce que quelque chose me pince le mollet. Je me retournais : rien. Une seconde fois on me pinçait : toujours rien. Bruno me regardait attentivement :
- Ca va Francky ?
- Euh...
- Tu deviens tout pâle. Tu es malade ?
- Je ne sais pas, je... Je...
- Ha ha ha ha ha !! Tu as eu peur hein ? Je t'ai eu !! Poisson d'avril !
- Crétin ! On est en juillet !
Puis, nous avons récupéré les bagages, et nous sommes allés à l'hôtel. Malheureusement, nous étions obligés de laisser Sherlock à une sorte de... pension pour chien se situant à l'hôtel. J'étais surexcité ! Quand j'ai ouvert la porte de la chambre, ça sentait bon la vanille !
- Franck !! Attention ! Recule !
Evidemment, j'ai suivi les "bons" conseils de mon frère et j'ai immédiatement reculé. Le problème c'est qu'il y avait une marche et je suis tombé ! Il a éclaté de rire et moi je suis devenu rouge de colère ! Les vacances avec lui promettaient d'être joyeuses !!
Chapitre 2. Bruno à l'eau !
- C'est vraiment beau ! a dit maman.
C'était le lendemain matin, il faisait beau et... chaud ! Tous les 4, nous avions embarqués sur une gondole, et oui, je confirme, c'était beau !
- Aaaaaaaaaaaaaaaah !!!
Quand Bruno a hurlé, je ne me suis même pas retourné ! Ras le bol de ses blagues ! Cette fois je n'allais pas me faire avoir !! Mais quand j'ai entendu PLOUF, je me suis sérieusement inquiété ! Il était tombé !!
- Bruno ! Se sont écriés maman et papa.
Le guide avait arrêté la gondole. Bruno était sous l'eau et il ne remontait pas ! Je sentais mon sang se glacer. Et si il ne remontait pas ?
- J'y vais ! a déclaré papa.
Au moment où il allait sauter, la tête de Bruno a emergé des profondeurs de Venise... Il était effrayé ! Nous l'avons immédiatement repêché ! Il a tenté de nous expliquer quelque chose mais nous n'avons rien compris. Nous sommes retournés à l'hôtel pour qu'il se change et il m'a expliqué :
- Quelque chose m'a tiré dans l'eau.
- Poisson d'avril c'est ça ?
- Non Franck. Si je ne suis pas remonté à la surface rapidement c'est parce que quelque chose me retenait au fond.
- Ah oui ? Et quoi ? demandais-je
- Je n'en sais rien... un... une chose étrange. Et puis elle m'a emmené dans les profondeurs. Je l'ai su parce qu'il y avait quelques algues. Je te le jure ! J'ai cru que je n'allais jamais remonter ! Franck... Il y a quelque chose qui rôde dans Venise...
Chapitre 3. La preuve...
L'après-midi, on s'est baladé dans la ville, près des canaux, sur les ponts ou dans les petits magasins.
- Oh je ne sais pas quoi choisir ! s'est émerveillée maman devant toutes les broderies. Quel art ! C'est fait à la main ! Que j'aimerais savoir faire ça !
Moi je n'avais qu'une envie c'était de sortir. D'ailleurs c'est ce que j'ai fait. Je me suis allongé devant un des canaux et j'ai regardé ma tête se refleter dans l'eau. J'ai murmuré :
- Alors la "chose"... Qui es-tu ?
5 minutes se sont écoulée et alors...
- Aaaaaaaaaaaaah !!! Aaaaaah !! Ma-maaan ! P'paaa !
J'ai aggrippé ma tête entre mes mains. Qui étais je ? Où étais je ? Noooon ! Le fond... L'eau... Les algues... Froid... Qu'est ce qui m'arrivait ? Ces images défilaient dans ma tête !! Et alors... Quelque chose m'a attrappé. Une chose étrange... Elle avait les yeux rouges et luisants et ressemblait à une pieuvre géante. Noooon !! Mais pourquoi ? Je ne comprenais rien, tout allait trop vite ! Alors, je voyais d'autres images. J'étais dans un marécage boueux, la bête à côté de moi. Elle m'enfonçait dans la boue... Pour me tuer ! Je hurlais !
- Aaaaaaaaaaaaah !!! Nooon ! Laissez-moi !!
- Franck ! Je t'en prie calme toi !
- Franck c'est moi !
- Non...
Qui était autour de moi ? Est ce que j'étais mort ? Et puis les images partirent d'un coup... Je ne criais plus. Alors je regardais autour de moi : Venise. Tout le monde s'était arrêté de marcher pour me regarder.
- Ca va mieux Franck ?
- M'man ? C'est toi ?
- Qu'est-ce qui s'est passé ? Qu'est-ce qui se passe aujourd'hui avec vous ? fit papa en nous regardant Bruno et moi.
Puis, on est retourné à l'hôtel. De toute façon, il se faisait tard. Quand nous nous sommes couchés Bruno et moi, j'ai dit :
- La chose a fait défiler des images dans ma tête tout à l'heure. C'était horrible !
- Moi ce matin, je ne voulais pas te le dire mais je l'ai vue... a affirmé Bruno. Elle ressemblait à une pieuvre géante... monstrueuse !
- C'est ce que j'ai vu aussi, ai-je dit.
- Ah bon ?
Et nous nous sommes tus... Maintenant c'était sûr, il y avait quelque chose dans l'eau...
Chapitre 4. Dans la nuit...
Il ne s'est rien passé d'étrange jusqu'à cette nuit, la veille du départ. Je me suis réveillé dans la nuit. Alors je suis sorti de l'hôtel en douce. Je suis monté sur un pont et j'ai regardé dans l'eau :
- Ne me fais pas défiler tes stupides images cette fois, ai-je dit pour me rassurer.
Je voulais que la chose sorte de l'eau. J'avais pris mon appareil photo pour prouver l'existence de cette chose.
- Allez sors ma vieille ! Viens te battre !
Mais il ne se passait rien. Jusqu'au moment où deux yeux rouges sont sortis de l'eau et m'ont regardé. J'avalais ma salive pour ne pas crier.
- Ressaisi toi Franck, une photo et tu disparais, me dis-je.
J'ai pris l'appareil entre mes mains et... Clic ! Il y a eu un flash et mon polaroïd a sorti la photo. On ne voyait rien !
- Non ! Ai je crié, tu ne vas pas m'avoir saleté !
J'ai secoué l'appareil dans tous les sens. Puis, j'entendis un gémissement. La chose sortait de l'eau... Elle pouvait marcher !!
- Oh... ai-je murmuré.
Elle se dirigeait vers moi en fixant ses petits yeux rouges sur moi. Et j'ai eu beau me retenir, j'ai hurlé tellement fort que je crois qu'elle a tremblé ! Le gardien de nuit de l'hôtel, alerté par mes cris, est arrivé en courant.
- Qu'est ce qu'il se... Oh mon dieu !!
La chose s'est retournée. Le gardien m'a crié :
- Bouge de là !! Ne reste pas planté devant ça !
Je ne sais pas pourquoi, j'ai saisi mon appareil et j'ai appuyé. Le flash était puissant. Alors la chose a gémit. Le gardien en a profité pour dégainer son arme et tirer 2 fois... 3 fois... il a utilisé toutes les balles ! La chose a gémit encore plus fort. Elle ma regardé, l'air furieux... Moi j'avais tellement peur que je n'ai pas bougé. Et elle a fait défiler des images dans ma tête : les deux personnes assassinées, des images de vengeance... Elle était en train de me faire des choses horribles. Il vaut mieux pas que je n'explique pas. Tout ce que je savais c'est qu'elle en avait après moi ! Mais après tout, ce n'est pas moi qui lui avait tiré dessus ! Et alors, les images se sont arrêtées et la chose s'est écroulée dans l'eau.
Le gardien s'est précipité sur moi.
- Tout va bien ?
- Elle est... Elle est...
- Je crois que c'est fini oui.
Chapitre 5. C'est fini ?
Dans l'avion j'étais soulagé de rentrer chez moi. Bruno aussi. Nous n'avions rien dit aux parents. lls ne nous auraient pas cru de toute façon ! La veille, quand j'étais rentré à l'hôtel, j'avais tout expliqué à mon frère et c'est là que nous avions pris la décision de ne rien dire.
Puis, Bruno pris un air effrayé devant le journal qu'il lisait.
- Ca va Bruno ?
- Franck regarde ça !
Il m'a tendu le journal. Je lisais :
On a retrouvé trois nouveaux corps à Venise. Les scientifiques y ont trouvé du sang provenant d'un animal encore inconnu. Ils vont essayer de cloner cet animal à partir de son ADN. Affaire à suivre !
Comme si un ça n'était pas suffisant...

FIN

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh