'tention! V'là l'vieux Jean

Conte - A partir de 9 ans

  • Auteur : Pierre

L'histoire du conte "'tention! V'là l'vieux Jean"

Chers lecteurs, presque tous les contes que vous connaissez ou dont vous avez entendu parler ont ces ingrédients:

Un héros et des amis du héros sont les personnages nécessaires ou presque. Alors, évidement, cette histoire est équipée, tout comme une autre, du strict nécessaire et pas plus.

Nous allons commencer par les présentations:

- Irma Tchoum est une amie du héros.

- Le président est aussi un ami du héros, tout comme Eli Coptère

Maintenant que vous avez fait connaissance de tous les personnages, nous allons pouvoir commencer l'histoire, mais j'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose...

Mais, ça y est, je sais! J'ai oublié de vous présenter le héros. Alors ce héros est équipé: d'un gros nez, de petits yeux, d'une grosse touffe de cheveux de baba-cool couleur blonde, d'une peau au teint blanc. Bien sûr, si vous le voyez, il ne passera pas inaperçu à vos yeux avec son look et son petit caniche à la da-dame qu'il tient à l'aide d'une laisse. Enfin, bref, il s'appelle Tom Farrel et ne connaît rien à rien à la campagne car il passe sa vie en ville, à aller boire un thé chez son copain le président Lacetya, un café chez son amie Irma et un chocolat chaud chez son pote Eli.

Alors, Tom, en tant que détective, est bien obligé d'accomplir la mission qu'on lui demande, c'est tout à fait normal, il le sait. Mais cette fois, pour Tom, c'était tout à fait autre chose, car il s'agissait d'aller accomplir une énorme mission à la campagne, et, comme on vous l'a déjà dit, il n'y connaissait rien à rien.

Voilà la mission qui lui avait été donnée: prendre la direction de la campagne pour aller y trouver la maladie d'un cochon chez un fermier, cette maladie aurait dû être soignée par un vétérinaire. Mais les gens croient aux pubs concernant les détectives, où il y a mis: Recherches...

Evidemment, en lisant ceci, quelques personnes pensent que "Recherches" signifie rechercher des maladies inconnues jusqu'à ce jour. Mais, une fois que ces personnes qui comprennent mal le sens des mots, vous ont téléphoné vous ne pouvez pas repoussez l'appel puisque vous aviez dit que vous étiez libre pour toutes sortes d'enquêtes. C'est ainsi que le pauvre Tom Farrel a dû partir pour une enquête en pleine campagne au milieu des vaches, simplement pour trouver la maladie d'un petit cochon. Mais quand on a dit oui à une enquête, on ne la repousse pas.

Tom, qui est quand même un détective assez futé, demanda à être aidé par ses amis: Le président Lacetya Lala, Irma Tchoum et Eli Coptère. En tant que bons amis, ils décidèrent de venir, mais ... ils n'en savaient pas plus sur la campagne que Tom lui-même. Donc, ils montèrent tous dans la voiture de Tom: direction... la campagne.

Vous devez vous douter que si on ne connaît rien à la campagne, on ne connaît rien du tout au chemin pour y accéder. Du coup, en demandant la bonne route,Tom et ses amis sont parvenus à destination au bout de deux jours de route. Alors que si ils avaient écouté la route qu'on leur indiquait, ils auraient mis environ une demi-heure en roulant à soixante kilomètres heure. Enfin, bon, quand ils arrivèrent on les applaudit très fort et avec soulagement, parce qu'il avaient roulé deux jours et qu'il étaient partis avec trois jours de retard, on les attendait donc avec impatience depuis cinq jours sans manger et sans boire.

Tom et ses amis qui ne connaissaient rien à la campagne, ne comprenaient pas du tout pourquoi on les applaudissait car ils ne pourraient pas guérir cette maladie du cochon. Donc, nos amis, se prenant pour des vrais héros parce qu'on les avait applaudit, entrèrent, sans permission, dans la maison et reçurent chacun une bonne claque par un vieux bonhomme de soixante-treize ans qui s'excusa d'avoir donné ces claques quelques temps auparavant et dit:

- Excusez-moi, messieurs-dames, mais à chaque fois que quelqu'un entre dans ma maison sans que je lui en ai donné la permission, je me permerts de lui offrir une claque bien méritée, mais... après, je fais mes excuses!!! Du coup, je vais me présenter: Jean Donnetjenmérite, j'ai mes soixante-treize ans depuis le mois dernier.

- Mais, monsieur Donnetjenmérite. Cette maison est donc à vous? demanda Eli.

- Pourquoi pas?

- Mais, alors, tous les gens qui attendent à l'entrée, qui est-ce? Cette question est sortie de la bouche du président.

- Ce sont les villageois, qui s'inquiètent pour mon cochon, car avant qu'il n'ait sa maladie inconnue, j'avais promis de bien le nourrir pour le manger à l'occasion de la fête annuelle de ce village. Je l'ai bien nourri, mais malheureuseument, je n'ai pas toujours dû lui donner de la bonne nourriture, car il n'est pas en super forme, et la fête est dans un mois et 23 jours, alors, les villageois qui pensent bien à mon cochon, ont appelés un détective nommé Tom Farrel. Il paraît que c'est un fameux détective de ville.

- Mais alors, c'est à vous qu'appartient le cochon dont je suis venu découvrir la maladie!" cria notre ami Tom.

Le vieil homme ne supportait pas le bruit, alors comme Tom avait crié, il eut le droit à une deuxième claque, et il s'enfuit en craignant le vieux Jean. Evidemment, pensant que Tom avait raison, tous ses camarades ne tardèrent pas non plus à s'enfuir en craignant le pauvre Jean Donnetjenmérite qui ne comprenait plus rien du tout.

Alors, les potes à Tom et lui-même sont allés essayer de trouver la maladie du cochon, sans demander leur reste, sinon ils auraient encore eu le droit de recevoir une claque.

Evidemment, on a déjà dit plusieurs fois qu'ils ne connaissaient tous rien à la campagne, alors, ils faisaient semblant d'exécuter les ordres, même si ce n'était que Tom le détective, ils obéissaient tous aux ordres. On aurait pu croire qu'à eux 4, ils formaient une bande de frères et soeurs détectives, un peu comme les Dalton, sauf qu'eux ils ne seraient pas spécialisés dans le vol, mais dans la recherche. Enfin, bon, on vous laisse croire ce que vous voulez, mais nous on est en continuation du roman.

Donc, en guise d'alarme pour signaler qu'ils étaient en danger, nos 4 compères avaient décidé de dire: "'Tention,v'là le vieux Jean!" et cette consigne avait l'air dêtre respectée, car quand ils cherchaient la maladie du cochon, monsieur Donnetjenmérite voulait venir voir comment le chantier pour trouver la maladie avançait. Du coup, Irma qui l'avait remarqué cria:

- 'Tention, v'là le vieux Jean!

Alors Monsieur Donnetjenmérite entendit crier, et chercha le coupable pour lui donner une baffe. Mais, il ne le trouva pas et commença à s'énerver. Ne trouvant pas le coupable, il dut s'avouer vaincu, mais il était quand même toujours énervé. Tout d'un coup, le président eu subitement une idée: ses amis s'inquiétaient en le voyant sortir du buisson qui était pourtant leur cachette secrète. Allait-il les dénoncer ? Non, il ne ferait sûrement pas ça. Alors, on le vit sortir du buisson, et se diriger vers le vieil homme en colère pour lui dire:

- Monsieur, je sais ce qu'il faut faire, il suffit tout simplement de le tuer en avance votre cochon et de le conserver dans votre congélateur.

- Mais, ma parole, vous avez tout à fait raison, mon bon jeune homme !!!"

Moralité: un bonhomme de soixante-treize ans comme le vieux Jean et une jeune personne comme le président de la bande à Tom peuvent sympathiser ensemble...

Fin

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh