Affiche Les Contes de Terremer

Les Contes de Terremer

Film - A partir de 4 ans

On ne compte plus les réussites des productions Ghibli dans le domaine de l'animation japonaise. Le studio revient sur le devant de la scène avec Les Contes de Terremer. , fils de Hayao Miyazaki (connu pour Le Voyage de Chihiro, Kiki La Petit Sorcière.), ce long métrage retrace le parcours initiatique du jeune prince Arren sous la tutelle d'Epervier, un sage magicien à travers le royaume d'Enlad.

  • Titre de l'oeuvre : Les Contes de Terremer
  • Date de sortie : 4 avr. 2007
  • Date de sortie en DVD : 31 oct. 2007

Les aventures du jeune Arren, prince du royaume d'Enlad, qui va s'allier aux forces du grand magicien Epervier, pour rétablir l'équilibre du monde rompu par une sorcière maléfique. Dans le combat qui s'annonce, Arren et Epervier croiseront la route de Therru, une mystérieuse jeune fille. Ensemble, ils dépasseront leurs peurs et uniront leurs destins pour mener le plus fascinant des voyages.

      Note de Momes

      L'avis de Momes sur "Les Contes de Terremer"

       

      Goro Miyazaki, a l'avantage et le désavantage d'être le fils de Hayao Miyazaki, fer de lance de la japanim'. Architecte et paysager de formation, Goro Miyazaki livre avec Les Contes de Terremer son premier long métrage. Aidé par tout ce que le studio Ghibli possède de mieux en animation, Miyazaki a facilement endossé l'uniforme du réalisateur.

      Avec cette adaptation d'un roman de l'Américaine Ursula K. Le Guin, le fils réussit à donner forme au royaume d'Enlad, dépeint dans Le Cycle de Terremer. De sublimes paysages, des eaux éblouissantes, des nuages étincelants, une ville aux allures de cité romaine. C'est dans ce cadre magnifique que les différents personnages voyagent et s'affrontent. Le jeune prince Arren trouve en Epervier un tuteur, un maître à penser, en Therru, il trouvera une amie au départ mystérieuse et au final une alliée de taille. Les personnages s'entraident et unissent leurs forces dans un but unique celui de renverser le pouvoir maléfique exercé par une sorcière. Cette lutte entre le bien et le mal prend le dessus et un peu trop. Le scénario manque de légèreté et les personnages d'un petit brin de fantaisie.

      Ce film est jusqu'au bout une lutte, un parcours initiatique, celui d'Arren. Peut importe l'issue du voyage, Les Contes de Terremer ne laisse aucun répit au spectateur, aucune évasion si ce n'est celle des décors. Il aurait fallu un petit quelque chose pour faire de l'intrigue banale une quête prenante à travers le royaume d'Enlad

      4
      0 commentaire
      • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh