Pourquoi j'ai mangé mon père affiche

Pourquoi j'ai pas mangé mon père

Film - À partir de 6 ans

L’histoire incroyable et trépidante d’Edouard, fils aîné, malingre et répudié du roi des simiens préhistoriques. Après avoir échappé à la mort et grandi loin du trône, Edouard redouble d’ingéniosité et invente le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et… l’espoir. Il va révolutionner l’ordre établi et mener son peuple vers l’évolution de l’humanité. Le film est librement adapté du roman de Roy Lewis, « Pourquoi j'ai mangé mon père », publié en 1960, en Angleterre.

  • Titre de l'oeuvre : Pourquoi j'ai mangé mon père
  • Date de sortie : 8 avr. 2015

« Pourquoi j'ai pas mangé mon père » est la première réalisation de l’humoriste Jamel Debbouze.  Édouard, fils aîné du roi des simiens, qui, considéré à sa naissance comme trop malingre, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d'eux, auprès de son ami Ian. Ultra ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l'habitat moderne, l'amour et même… l'espoir. Généreux, il veut tout partager et transmettre à ses pairs une nouvelle façon de voir la vie. Il révolutionne alors l'ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité… celle où on ne mange pas son père.

Note de Momes

L'avis de Momes sur "Pourquoi j'ai pas mangé mon père"

« Pourquoi j’ai pas mangé mon père », une comédie dramatique à la Debbouze ! Ce film raconte l’incroyable histoire d’Edouard, répudié à sa naissance par son père, le roi des simiens. La raison ? Sa différence physique. Condamné au pire des sorts, il échappe à la mort et grandit loin du trône aux côtés de son ami, très attachant et un brin simplet, Ian. Banni du groupe, Edouard doit se battre seul et aller de l’avant. Il découvre un peu par hasard le feu, l’amitié et l’espoir. Face à lui, les réactionnaires et réfractaires à toute forme d’évolution, comme l’emblématique Vania, son robuste frère jumeau. Grâce à son ingéniosité, Edouard tentera de les faire changer d’avis. « Pourquoi j’ai pas mangé mon père » est en somme un beau message pour la tolérance et le respect des autres. Le tout, agrémenté par la technique de la motion capture qui permet d’humaniser les personnages. On reconnaît d’ailleurs chez Edouard, le phrasé et le style de Jamel, qui ne manque pas de nous faire rire… et réfléchir. Un film conseillé pour les enfants dès 6 ans. La méchante sorcière pourrait en effet effrayer les plus jeunes. Entre passages tristes et rigolos, « Pourquoi j’ai pas mangé mon père » est un film exaltant pour petits et grands.

Elodie Moreau

3
0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh