Contes burkinabés

  • Titre de l'oeuvre : Contes burkinabés

Contes burkinabés
Véronique Vernette

Collection Karé - Éditions du Jasmin

À partir de 5 ans
Deux contes merveilleux de fraicheur et de bon sens. L'indispensable sagesse africaine à répandre sans modération dans les pays occidentaux

 

Sur le schéma classique du partage des responsabilités, ou des rapports de cause à effets ou encore des réactions en chaine, le premier conte présente un bien paisible crapaud qui fabrique un collier. Déboule alors, tout à coup et sans crier gare, toute une famille Hérisson qui, sans le faire exprès, cassent son collier. Mais pourquoi ont-ils agi ainsi, interroge le crapaud.
Les hérissons expliquent que leur précipitation est la conséquence de la peur que le chasseur leur a faite. Le crapaud va donc voir le chasseur qui s'excuse en prétextant que c'est de la faute d'un chiffon qui a mis le feu, et ainsi de suite.
Passant de l'animal à l'homme, de l'homme à l'objet, le crapaud va tenter de remonter cette chaine. Jusqu'où et comment, voilà tout le conte à découvrir!
Dans le deuxième conte il est question aussi de remonter le temps, pour savoir quel est l'animal le plus âgé, celui qui a précédé les autres sur la terre. Après que le caméléon ait revendiqué ce titre justifiant de son antériorité, un bel oiseau avec des fleurs sur la tête, lui fait remarquer qu'il devait lui même lui être antérieur. Les arguments des uns et des autres sont à la fois si probants et si poétiques, qu'on ne peut qu'y croire et leur donner raison sans contestation aucune.
De très beaux contes recueillis au Burkina- Faso, le pays des hommes intègres, à Zagtouli précisément, par Véronique Vernette et parfaitement illustrés par elle-même.
Le parti pris de la naïveté et du crayon de couleur des dessins ajoutent, si besoin en était, une dimension et une profondeur à la sagesse de ces contes.

Sur le même principe de la chaine, d'un personnage renvoie à un autre personnage voir
La plus mignonne des petites souris

 

livres du mois - archives

 

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh