Les chevaliers de la rue

  • Titre de l'oeuvre : Les chevaliers de la rue

Les Chevaliers de la rue
Jean Martinez

Maximômes-Épigones

Au début, le Chevalier Cyril a la honte! Non seulement, il a oublié son argent, mais en plus, la boulangère l'appelé "Mon petit". Mon petit !!! Lui qui veut mener de nobles quêtes, affronter des épreuves terribles pour mériter son titre de chevalier ! Lui qui a choisi sa jolie boulangère comme Dame de ses pensées, pour combattre pour elle et porter ses couleurs!

Il y a des sentiments qu'il faut garder pour soi, mais ce n'est pas facile. Par exemple, quand Fred, un de ses deux compagnons en chevalerie lui demande qui est sa dame, Cyril ne peut quand même pas lui dire d'un air naturel "Tu la connais très bien!"... Car la Dame de son coeur est aussi la mère de son copain!

Cyril n'a plus qu'à sortir à reculons et aller rejoindre ses amis Hassein et Fred , en enfourchant son noble destrier... enfin... son vieux vélo rouillé, d'accord, mais c'est le regard qui compte! Le regard transforme tout : grâce au regard, les 3 amis se retrouvent dans le Val des Sortilèges et dans le Château des Quatre-vents . Vous pouvez toujours leur dire que le premier n'est qu'un terrain vague et le second un immeuble en ruines, ils hausseront les épaules.

Le Livre des Chevaliers trouvé dans le grenier chez Fred le dit bien: Pour l'épreuve du courage, il faut vaincre un ennemi redoutable. L'adversaire est tout trouvé, ce sera Le Prince Noir, Frollio, le vigile de la cité, celui qui veut "nettoyer le quartier de tous ses parasites", la terreur de tous les sans-abris.

Non seulement, les trois chevaliers vont passer les épreuves avec succès, mais en plus, ils vont rencontrer un véritable ami, Momo. Ils ont un toit, lui n'en a pas, et pourtant, ils vont en partager des bons moments!... Pas seulement parce qu'ils ont un "ennemi" commun, Frollio, mais aussi parce que l'amitié est partout, que Momo n'est pas seulement quelqu'un qui n'a pas eu de chance, mais aussi un compagnon de route, qui leur apporte beaucoup.

Avec lui, les trois enfants vont vivre des aventures encore plus belles que celles de la Chevalerie, ils vont vivre les aventures de la Chevalerue.

Si vous cherchez une histoire pleine de merveilleux, vous l'avez trouvée. Mais c'est un merveilleux de maintenant. Le décor est une ville et les personnages sont des figures d'aujourd'hui: les enfants, le vigile et le sans-abri, nous les croisons tous les jours. Il y a beaucoup d'action dans ce livre, des poursuites, du suspense. Les sentiments y sont nobles, sans être infantiles. Le vigile est toutefois un petit peu caricaturé. Par contre, l'auteur a bien traduit que chacun d'entre nous peut rendre le monde meilleur, en suivant la loi du coeur, qui n'est pas toujours celle de la société. Coeurs généreux et esprits vifs, garçons et filles d'action qui voulez un monde plus généreux, ce livre est pour vous!

Jean Martinez travaille à la Poste. C'est son tout premier livre. Encouragez le à en écrire d'autres! Et vous, si vous étiez chevaliers, contre quelle injustice vous battriez vous?

livres du mois - archives

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh