la dernière pluie

  • Titre de l'oeuvre : la dernière pluie

à partir de 3 ans
mini-dossier eau

La dernière pluie

Jean Pierrre Andrevon
Pleine Lune- Nathan

Une goutte, puis une flaque, puis une rivière puis une mer... L'eau recouvre peu à peu la terre et monte, monte de plus en plus haut. Elle noie les champs, rentre dans les villes et boit peu à peu la vie des hommes. Notre civilisation est-elle aussi fragile qu'un morceau de sucre? Est-ce qu'elle fond sous l'eau? On dirait, car dans la ville de Pierre, tout se défait peu à peu. Ses amis fuient peu à peu vers les montagnes. Il est de plus en plus isolé. Seule Aïcha reste, elle le croise, le toise (le prend de haut), lui balance sa fumée et ses mots qui piquent à la figure. Entre eux, un sentiment monte aussi, tout comme l'eau, mais ils refusent de se le dire.

Cette fois, l'homme a gagné le cocotier! L'effet de serre s'est accentué, à cause du CO2 dans l'atmosphère. Celle-ci s'est réchauffée de 4°. 4° de plus de température et un homme est au bord de la mort. Pour la terre, c'est plus lent. Les océans s'évaporent plus, donc les nuages grossissent et crèvent en milliards de gouttes. Et l'eau monte.

Le père de Pierre sait que cette fois, c'est foutu. Il ne veut pas aller dans les montagnes, lui. Il veut aller plus haut encore, dans le ciel, à bord de la fusée, ou plutôt de l'arche qu'il construit. Vite, il faut décoller, car tout s'arrête, l'électricité, les transports, c'est la fin du monde, de notre monde. Avec son générateur à fusion L'Arche est prête, avec ses nombreux êtres vivants. Tous sauf un. Ou plutôt une: Aïcha. Ils s'attendaient, mais ce n'est pas sur terre qu'ils s'aimeront. L'Arche décolle, à la recherche d'un autre monde où ne pas répèter les mêmes erreurs.

Ce livre ne prend pas de gants. Le choix est clair: Ou on continue de travailler contre la nature et nos enfants regretteront d'être nés, ou on se met à travailler avec la nature et la planète survivra.

Dans ce livre, c'est la première option qui a été choisie et une telle histoire sera peut être la dernière de toutes jamais écrites. Vous reprendrez bien un petit verre d'eau? Si vous êtes à Rennes, pas au robinet! Hé oui, pas besoin de roman, il y a déjà aujourd'hui des endroits où nous avons rendue l'eau folle. Ici, elle manque parce qu'on fait avancer le désert, là elle est en trop parce que la gestion (la manière de s'occuper de quelque chose) du réseau des rivières a été mauvaise, là encore, elle est dangereuse, parce que la terre est polluée par les pesticides (produits chimiques agricoles).

En classe: des pistes possibles de dossier, exposé ou débat: Le cycle de l'eau en danger - le réchauffement de la planète - Quelles énergies alternatives? - Les réseaux de communication (routes, rail, etc) - La vie sans pétrole ou électricité.

D'autres livres qui parlent d'un de ces thèmes: "Deux poissons dans l'eau", de Chantal, Cahour (CM-6e), chez Cascade ,"Ravage" de René Barjavel (5e-4e)

0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh