Affiche Festival de Cannes : Star Wars : le terrible Dark Vador

Festival de Cannes : Star Wars : le terrible Dark Vador

Sortie - A partir de 7 ans

Le troisième épisode de "Star Wars", intitulé "La Revanche des Sith", a été présenté à Cannes en avant-première mondiale. Autour des marches rouges, le souffle du seigneur Vador sortait de hauts parleurs et les invités étaient accueillis par des soldats de l'Empire. A la fin de la projection, le public fait un triomphe au film.

On y apprend comment Anakin Skywalker bascule par amour du côté obscur de la force et devient le terrible Dark Vador. Le film s'ouvre sur une gigantesque bataille entre les vaisseaux de la République et ceux du futur Empire. Les affrontements au sabre-laser décident de qui doit mourir et qui doit vivre, avec notamment une incroyable bataille entre Dark Vador et Obi-Wan Kenobi.

On retrouve donc les éléments habituels de la série, mais avec une noirceur nouvelle. Les lumières deviennent plus sombres et les personnages ont des destins tragiques. On découvre aussi des personnages qui seront développés dans l'épisode suivant, "La Guerre des étoiles : un nouvel espoir" (déjà tourné en 1977) : les naissances de Luc et Leia, l'arrivée de Chewbacca, la construction de l 'Etoile noire.

Star Wars épisode III : La Revanche des Sith
Réal. : George Lucas
Avec : Ewan Mc Gregor, Natalie Portman, Hayden Christensen, Ian McDiarmid, Samuel L. Jackson.
Etats Unis, 2005, 2h20

------------------------------------------------------------------

Starwars : la revanche des Siths - au Grand Rex, la nuit du 18 mai 2005

Hier [18 mai 2005]....00h00 au Grand Rex*. Non je ne commence pas à regarder le film. Je commence la queue pour la séance de 3 heures. Oui il y avait déjà du monde, plus d'une centaine de personnes étaient déjà là. Personnages costumés, batailles improvisées, hurlement en coeur. Une ambiance de folie pour un événement comme on n'en aura jamais plus: c'est le dernier épisode au cinéma.
On rentre dans la salle, c'est la continuité de la folie. Pas de pubs pour briser l'ambiance, juste la musique de la saga en fond que certains reprennent en choeur.
Et puis, après un moment, quelqu'un vient et lance un compte-à-rebours. 3...2...1... et l'écran large du Rex commence à se déployer sous un tonnerre d'acclamation.
Le noir se fait, une centaine de sabres lasers commencent à briller dans le noir. Le logo 20Th Century Fox apparaît, le grondement double dans la salle. Lucasfilm... croyez-le ou pas mais les cordes vocales n'étaient pas encore arrivées au maximum...
Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine.... hystérie collective et enfin... "Star Wars". C'est une acclamation forte comme plus jamais je n'en entendrai.
Le générique de fin apparaît, un tonnerre d'applaudissement. Puis les lumières se rallument. Et là c'est un sentiment inverse qui nous envahit: la tristesse.
Voilà c'est terminé. La plus grande saga de tous les temps (six Episodes c'est quelque chose) qui fête bientôt ses 30 ans, elle est terminée.
C'est fini, la boucle est bouclée. Plus jamais on ne revivra ça. C'était quelque chose d'unique. Une expérience inoubliable. Et ça fait vraiment quelque chose d'étrange.
Je ne parle pas du film, car dès le générique tout mon objectivité s'est envolée. Pour moi c'est un chef d'oeuvre, mais ça ne vaut absolument rien de ma part. Mais on s'en moque.
Hier nous avons vécu quelque chose d'incroyable et qui restera a jamais dans nos mémoires. Mais désormais j'ai l'impression que c'était il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Jordan Lusinchi

*(cinéma parisen)

Note de Momes
0 commentaire
  • Saisissez ce code de sécurité : captcha Refresh