les grandes vacances

Les grandes vacances

Programme - A partir de 6 ans

Les grandes Grandes Vacances retrace l’histoire de deux petits Parisiens, Ernest et Colette. De 1939 à la Libération, ils vont vivre, à travers leurs yeux d'enfants, l'Exode, l'arrivée des Allemands, le rationnement, le Débarquement... Mais pas que ! Ce sera aussi pour eux l'occasion de se faire de nouveaux amis et ennemis et découvrir la vie de tous les jours sous l'occupation. Un très bel hommage à la résistance, et une manière de raconter aux enfants, que grandir, c’est faire face à ses peurs et rencontrer les autres.

  • Chaine : France 3 - Ludo

Les grandes Grandes Vacances retrace l’histoire de deux petits Parisiens, Ernest et Colette, qui vont vivre la Seconde Guerre mondiale en Normandie chez leurs grands-parents. 
De 1939 à la Libération, nos deux héros côtoient de nouveaux amis, des ennemis, la petite histoire de tous les jours mais aussi la grande Histoire avec l’Exode, l’arrivée de Pétain puis des Allemands, le rationnement, la débrouille, le Débarquement…Et parce que l’on sait que ce qui captivera notre jeune public, c’est son implication personnelle, son émotion face à l’Histoire, Les grandes Grandes Vacances nous raconte que grandir, c’est affronter la vie, les territoires inconnus, c’est se découvrir pour affirmer qui l’on est et ce à quoi l’on croit, et être prêt à se battre pour le défendre.  La grande bataille que mènent Colette et Ernest pendant la Seconde Guerre mondiale, ce n’est pas celle des Français et des Allemands, des collabos ou des résistants ; leur grande bataille, c’est celle qui se joue entre enfance et adolescence, entre l’être et le devenir. »

Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, deux petits Parisiens, passent un week-end en Normandie chez leurs grands-parents. La France entre en guerre et la décision est prise de les tenir éloignés de Paris, le temps de « voir venir ». Ce séjour qui devait durer quelques semaines s’étendra sur les cinq années de la guerre, se transformant en « grandes grandes vacances »... Réfugiés dans un monde rural qui leur est totalement étranger, Ernest et Colette vont s’ouvrir à une nouvelle vie grâce à la bande d’enfants du village, au travail à la ferme, à la découverte de la nature et des animaux. Mais ils seront  également confrontés à l’occupation allemande, aux réquisitions, aux privations, à la perte d’êtres chers, au patriotisme. Ils vont devoir grandir et s’adapter dans un monde en guerre qui bouleverse tous leurs repères. 
Chaque épisode est suivi d’un témoignage animé d’une minute.

 

La série, divisée en 10 épisodes, sera disponible en DVD le 3 juin 2015. L'intégrale des épisodes des Grandes Vacances est déjà en ligne sur le site de Ludo.

Le feuilleton Les Grandes Vacances ne vit pas seul ! La collection est entourée d'un jeu en ligne Les Grandes Vacances, de romans, livres documentaires et même d'un numéro spécial chez Astrapi !

Note de Momes

L'avis de Momes sur "Les grandes vacances"

Ici, on ne nous raconte pas la guerre, on nous la fait vivre. Les Grandes Vacances dessinent avec brio un aspect qu'on oublie rarement d'énoncer lorsque l'on explique la guerre 39-45. Alors, oui, évidemment, on croise des armes, des soldats, des bombardements... mais on nous montre surtout de l'innocence, et de l'amour. On est pris d'émotion dès les premières secondes. Impossible pour quiconque de ne pas s'attacher à nos deux héros. La petite Colette cherche comme une enfant de son âge à s'amuser. Trop jeune pour comprendre, elle n'a pas vraiment peur de la guerre. La narratrice ponctue ces aventures d'anecdotes historiques tout en évoquant ses sentiments. On comprend vite que ces commentaires sont ceux de Colette, devenue mamie aujourd'hui. C'est elle qui raconte, à travers ses souvenirs d'enfance. Ernest, lui, est le parfait grand frère, qui réalise rapidement que ces vacances seront très longues et bien différentes. Un père au front, une mère malade, des grands parents dont il est séparé, il est vite chargé de veiller sur sa soeur. Malgré la peur, il essaye de vivre comme si tout allait bien, pour la protéger et qu'elle garde sa joie de vivre. Un amour fraternel qui émeut, autant que celui des parents et des grands parents. Émotifs, s'abstenir. On ressent à travers de simples dessins, la force de l'innocence, de ceux qui n'avaient rien demandé et qui ont dû se rationner, s’exiler.. mais qui ont continué de voir la vie du bon côté. Un hymne à l'espoir, à différentes échelles : grandir, retrouver les siens ou voir la France libre. Des histoires d'enfants pour ne jamais oublier ce conflit de grands. Poignant ! 

5