Quand les créateurs de Wallace et Gromit réalisent un film émouvant pour Greenpeace.. .

greenpeace wallace et gromit film publicitaire le voyage
      des tortues protection océans

Pour sensibiliser sur la protection des fonds marins et la situation dramatique que vivent les tortues marines, l'association Greenpeace a lancé une nouvelle campagne sous la forme d'un film d'animation. L'ONG s'est associée aux studios Aardman, créateurs des célèbres Wallace et Gromit. Ensemble, ils ont imaginé un petit film d'animation intitulé Le voyage des tortues dénonçant la pollution des océans due aux déchets humains, réelle menace pour les reptiles aquatiques.

Le film publicitaire, réalisé en pâte à modeler et filmé en stop-motion, raconte le périple tragique d'une famille de tortues rentrant chez elle après avoir rendu visite aux grands-parents, "dans unocéan qui est de plus en plus menacé par le changement climatique, la pollution plastique, les forages pétroliers et la surpêche." "Les tortues marines ont survécu à l’extinction des dinosaures, mais peut-être qu’elles ne nous survivront pas", explique Greenpeace dans un communiqué. Gavin Strange, réalisateur du film d'animation Le voyage des tortues, le décrit comme "une histoire personnelle mais universelle de famille, de perte et d’espoir".

Greenpeace nous rappelle la nécessité d'agir pour la protection des océans :"Les océans doivent être protégés par un réseau de réserves marines couvrant au moins 30% de leur superficie. Selon les scientifiques, il s’agit du minimum vital pour restaurer la vie dans les océans. Un tel réseau permettrait aux tortues et autres animaux de se reproduire, de se nourrir et de en toute sécurité. Nos gouvernements ont perdu assez de temps. En avril, aux Nations Unies, ils auront la possibilité de prendre une décision à ce sujet et d’adopter un traité mondial ambitieux pour la sauvegarde des océans. Comme les scientifiques du GIEC l’ont démontré en 2019, la protection des océans est essentielle pour combattre la crise climatique."

Via et via

À lire aussi

AstridM Article publié le